NISSAN Qashqai dCi 130 Xtronic Drive Edition

ESPACE SUV
  • Système ProPILOT simple d'utilisation
  • ProPILOT efficace en circulation dense
  • Moteur sobre et souple
  • Confort des sièges et insonorisation
  • Quelques déconnexions du ProPILOT
  • Pas de corrélation régulateur/panneaux vitesse lus
  • Coffre un peu juste

Prix : 35 500 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes - Turbo Diesel injection directe - Traction - BVA CVT
Cylindrée 1598 cm³
Puissance maxi 130 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 32.00 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.39 m
Largeur 1.81 m
Hauteur 1.59 m

Poids

Total 1485 kg

Capacités

Coffre de 430 à 1585 dm³
Réservoir 55 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 183 km/h
0 à 100 km/h 11.10 s

Environnement

Emission CO2 122 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.40
Urbaine 5.30
Mixte 4.70
Essai 5.40

UN PAS VERS LA CONDUITE AUTONOME

Leader du marché européen des crossovers du segment C depuis 2007, le Qashqai a été produit en 2017 à 346.856 unités par l'usine de Sunderland au Royaume Uni et vendu à 265.520 exemplaires en Europe dont 26.613 en France. Restylé en 2017, il ajoute désormais à sa vaste gamme la version Drive Edition, équipée du système ProPILOT, première étape vers la conduite autonome.  

La gamme Qashqai

Présentée en 2014, restylée en 2017, la gamme Qashqai II est pléthorique. Pour la France, sept niveaux d'équipement (Visia, Acenta, Business Edition, N-Connecta, Drive Edition, Tekna, Tekna+) et sept ensembles moteur/transmission (essence DIG-T 115, DIG-T 115 Xtronic, DIG-T 163, Diesel dCi 110, dCi 130, dCi 130 Xtronic, dCi 130 4x4) sont proposés. Toutes les combinaisons n'étant pas possibles, le client peut choisir "son" Qashqai parmi trente-huit propositions, la fourchette de prix allant de 23.400 € à 38.050 €.

Dès le premier niveau Visia, uniquement avec DIG-T 115 (23.400 €) et dCi 110 (25.600 €), l'essentiel est présent aussi bien pour le confort que pour la sécurité avec notamment le Pack Sécurité comprenant reconnaissance des panneaux de signalisation, alerte de franchissement de ligne, freinage d'urgence intelligent avec détection piéton, aide au démarrage, radars de stationnement avant et arrière.

L'équipement s'enrichit au fur et à mesure de la montée en gamme, les roues grandissent (jusqu'à dix-neuf pouces), la climatisation, les phares, les essuie-glaces s'automatisent (Acenta de 25.700 € à 31.900 €, disponible avec les sept mécaniques proposées, comme sur les finitions suivantes N-Connecta, Business Edition, Tekna, Tekna+).

Les ouvertures et le démarrage se passent de clé, la navigation multimédia dispose d'un écran tactile couleur sept pouces, caméra de recul et vision à 360° (N-Connecta de 27.500 € à 33.700 €).

Le Pack Sécurité Plus reçoit le système de stationnement intelligent, le système d'alerte anticollision arrière avec détection des objets en mouvement, le système de détection de fatigue et la surveillance des angles morts (Tekna de 29.600 € à 35.800 €).

Enfin, les sièges se règlent électriquement, chauffent, se couvrent de cuir Nappa, et le système audio Premium BOSE® dispose de huit haut-parleurs (dont deux caissons de basse) et d'un amplificateur digital (Tekna+ de 31.850 € à 38.050 €). Remarque : le système BOSE® ampute le coffre, déjà pas très grand, d'une trentaine de litres.   

L'équipement de la nouvelle version Drive Edition est comparable à celui de Tekna, la sellerie cuir/tissu en moins, le toit panoramique en verre et, évidemment, le système ProPilot en plus. Seul le Diesel dCi 130 avec la transmission CVT en deux roues motrices est disponible pour le moment avec ce système. Affiché 35.500 €, comme la version Tekna avec le même ensemble mécanique, le Qashqai Drive Edition n'est quand même pas donné.

 

Le système ProPILOT

La technologie NISSAN ProPILOT réunit le régulateur de vitesse adaptatif, l'aide au maintien dans la voie, et l'assistant de conduite en embouteillage. La technologie ProPILOT s'appuie sur les informations relatives aux conditions de circulation et à l'état de la route collectées grâce à une caméra positionnée sur le pare-brise, ainsi qu'à un radar installé derrière le logo NISSAN sur la calandre. Cette technologie de contrôle de la vitesse et de la direction permet au Qashqai Drive Edition d'être classé voiture autonome de niveau 2 parmi les six niveaux (de 0 à 5) de la classification européenne. Une fois activé en appuyant sur le bouton ProPILOT présent sur le volant, le système maintient le cap et l'allure, sans intervention du conducteur. En cas d'arrêt derrière un autre véhicule, la voiture reste immobilisée sans que le conducteur ait besoin d'appuyer sur la pédale de freins. Pour repartir, il suffit d'accélérer légèrement ou d'appuyer sur la touche RES + sur le volant. Le système gère également le maintien dans la voie de circulation, même en courbe, dans la limite d'une force latérale de 0,2 g, c'est-à-dire compatible de la plupart des courbes d'autoroutes.

  

La conduite du Qashqai Drive Edition

L'essai a eu lieu entre l'aéroport CDG et Saint-Germain-en-Laye par la "Francilienne" nord, route à quatre voies limitée à 110 km/h avec passages à 90 et 70 puis 50 km/h en agglomérations, avec une circulation soutenue mais fluide et quelques ralentissements dus à des travaux. Ce trajet a permis de tester la conduite assistée avec plusieurs conditions de circulation. La première approche a été la conduite sur voie rapide. Système activé, régulateur et distance avec le véhicule précédent programmés, l'ordinateur de bord affiche la vitesse demandée, un petit volant vert signalant le contrôle de la direction, des lignes verticales vertes symbolisant les lignes blanches de la route et horizontales pour l'espacement avec le véhicule précédent. Dans la circulation, le régulateur ralentit la voiture à l'approche d'un véhicule plus lent, et ré-accélère pour le dépasser lorsque le conducteur active le clignotant, accompagné d'une impulsion sur le volant pour changer de file. Sans clignotant, le système agit sur la direction pour inciter le conducteur à rester sur sa file et n'accélère pas la voiture. On peut évidemment passer outre ce rappel à l'ordre, mais rapidement on utilise régulièrement les clignotants afin d'éviter ces vibrations et, fonction première de ces avertisseurs, d'indiquer aux autres usagers où vous allez... On peut laisser le système diriger la voiture, à condition quand même d'avoir toujours les mains sur le volant, sous peine d'avertissements visuels, sonores, jusqu'à l'arrêt du véhicule sans réaction du conducteur. La sensation de conduite est quand même étrange car le système corrige la trajectoire en permanence faisant osciller légèrement le volant entre les mains. En courbes à vitesse soutenue, il convient d'être vigilant, car dans l'une d'elles, assez accentuée et bordée par un muret de protection, le ProPILOT s'est déconnecté (signalé par un avertissement sonore) ; pour cause de marquage au sol insuffisant ou de force centrifuge supérieure à 0,2 g ? De même un fort ralentissement, dû à des travaux, m'a fait freiner avant que le système n'intervienne. Peut-être le manque d'habitude… A vitesse soutenue, il faut donc rester concentré et ne pas se laisser aller à l'apparente facilité. Par ailleurs, il est dommage, malgré la lecture des panneaux de vitesse par le système, que le régulateur de vitesse ne soit pas ajusté automatiquement, car il arrive qu'en quelques kilomètres, les limitations varient plusieurs fois, obligeant à de fastidieuses manipulations du régulateur. Par contre, en circulation dense à faible vitesse le ProPILOT est très agréable et efficace. On en arriverait presqu'à aimer les bouchons…

En dehors de la conduite assistée, j'ai apprécié le confort et l'insonorisation, le moteur sobre et souple, la finition correcte, l'équipement complet, mais j'ai trouvé le coffre un peu petit, les bacs des portes avant également, je n'ai pas pu y loger ma pochette porte-papiers, et l'écran multimédia de sept pouces un peu réduit par rapport à ce que proposent certains concurrents.            

Le NISSAN Qashqai est leader de sa catégorie grâce à son agrément de conduite, sa gamme étendue et ses mises à niveau régulières. La nouvelle version Drive Edition offre un pas vers la conduite autonome avec le système ProPILOT, facile d'utilisation et particulièrement efficace dans les conditions de circulation dense. Pour qu'il soit encore plus performant, il faudrait également que le balisage des routes soit généralisé et régulièrement entretenu…

Daniel DECHENE

2018-08-30