KIA ProCeed Gamme 2019

ESPACE Compacte
  • Ligne originale et réussie
  • Compromis prix/équipements
  • Habitabilité et volume de coffre
  • Comportement routier
  • Design intérieur banal
  • Visibilité arrière mesurée

Prix : de 26 590 € à 35 290 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 soupapes - Turbo Essence injection directe - Traction – BVA7
Cylindrée 1353 cm³
Puissance maxi 140 ch à 6000 tr/min
Couple maxi 24.70 mkg à 1500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.61 m
Largeur 1.80 m
Hauteur 1.42 m

Poids

Total 1330 kg

Capacités

Coffre de 594 à 1545 dm³
Réservoir 50 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 206 km/h
0 à 100 km/h 9.20 s

Environnement

Emission CO2 125 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.80
Urbaine 6.60
Mixte 5.50
Essai 0.00

KIA FAIT LE BRAKE

Alors qu'un véhicule sur trois commercialisé en France est un SUV, le constructeur coréen prend un autre chemin pour compenser la diminution des volumes de berlines classiques, notamment en version trois portes. Avec le lancement de la ProCeed, il mise sur une carrosserie de shooting brake inédite pour un constructeur généraliste et espère développer ses parts de marché et son image de marque en sortant des sentiers battus.

Personnalité de marque

Présentée à Paris lors du Mondial de l'Automobile, la silhouette de la ProCeed a fait tourner plus d'une tête. Troisième carrosserie de la gamme Ceed après la berline cinq portes et le break SW, la nouvelle venue s'encanaille pour incarner la déclinaison la plus sportive de la famille. Fidèle à son positionnement, elle n'est disponible qu'en deux versions : GT Line ou GT hautes performances.

Pour la troisième année consécutive, les ventes de KIA ont connu une croissance à deux chiffres, progressant de 14% en 2018. La garantie de sept ans ou 150.000 kilomètres représente certainement l'une des clés du succès du constructeur, mais pas seulement. Pour sortir de son image plutôt tranquille, la marque n'hésite pas à être présente sur des segments où on ne l'attend pas. La Stinger avec ses lignes aérodynamiques, ses 370 chevaux et sa transmission intégrale, en est une récente illustration. La ProCeed, moins spectaculaire, a été conçue pour proposer dans des segments plus populaires, un style de carrosserie exclusif qui avait disparu depuis quelques décennies et que l'on retrouve aujourd'hui chez MERCEDES avec le CLA Shooting Brake. Conception, design et développement technique réalisés à Francfort dans le centre européen de la marque, fabrication en Slovaquie, la nouvelle KIA mise sur une forte intégration européenne.

Physique affuté…

Basée sur la même plateforme que celle utilisée par les Ceed et Ceed SW, les designers de la marque ont concocté des proportions inédites qui permettent à la ProCeed de disposer d'un profil aiguisé qui la distingue de ses sœurs ainées. Elle ne conserve de la berline cinq portes que le capot moteur et les ailes avant. Par rapport à la Ceed SW, si la longueur est quasiment identique, la hauteur de pavillon diminue de plus de quatre centimètres tandis que la garde au sol chute de cinq millimètres. Associées à une ligne de pavillon fuyante, ces nouvelles dimensions permettent d'obtenir un profil fluide et surbaissé qui d'emblée, renforce la sportivité du modèle.

La face avant, dotée de la calandre maison "Nez de Tigre", permet une attribution rapide à la marque et dispose dans sa partie inférieure de larges prises d'air qui soulignent son agressivité. Avec ses feux allongés empiétant largement sur les ailes et reliés par une barre lumineuse, ses deux larges sorties d'échappement chromées, la poupe très inclinée évoque celle de la PORSCHE Panamera Sport Turismo. Excusez du peu ! Ne reculant devant aucun détail, les designers ont donné au stop central arrière une forme triangulaire inspirée de la compétition. Revers de la médaille, la taille exigüe de la lunette assombrit l'arrière de l'habitacle et ne permet pas d'avoir une visibilité suffisante sur la circulation. Il faudra impérativement compter sur les aides à la conduite de type caméra de recul lors des manœuvres de stationnement par exemple.

… mais habitacle classique

En proposant un shooting brake, KIA vise un public qui souhaite conserver la polyvalence d'un break pour un usage quotidien tout en bénéficiant d'une ligne à fort caractère. Avec un volume de coffre de 594 litres contre 625 pour la SW, la ProCeed ne déçoit pas, d'autant que les aspects pratiques n'ont pas été oubliés. La banquette arrière fractionnable en trois parties 40/20/40 pour les modèles haut de gamme, peut être rabattue au moyen d'une manette située dans le coffre. Ce dernier comporte un système de compartimentage réglable offert en série. Même si la découpe du hayon offre une ouverture inférieure à celle d'un break classique, son utilisation n'en est pas pénalisante sauf pour des objets de grandes dimensions.

Habitués aux positions de conduite surélevées offertes par les monospaces et autres SUV, prendre place à bord de la ProCeed surprend en raison de la faible hauteur des assises. Agréable attention du constructeur, le siège conducteur recule et avance électriquement lors de l'ouverture ou la fermeture de la porte pour faciliter l'accès. Pour la garde au toit, la nouvelle venue ne concède à la SW que trois centimètres aux places avant et quatre à l'arrière. Si l'espace est suffisant à l'avant, la longueur aux jambes disponible pour les passagers arrière de grande taille est un peu juste pour voyager confortablement sur de longs trajets.

De facture classique avec ses deux compteurs ronds encadrant un écran TFT paramétrable, le bloc d'instrumentation est issu de la Ceed. Le volant à méplat dispose de palettes permettant la sélection manuelle des rapports sur les modèles à boîte automatique et l'écran tactile de huit pouces situé sur la partie haute du tableau de bord supporte le système d'infodivertissement et domine des commandes de climatisation de facture classique.

Si l'habitacle de la voiture ne génère pas le même sentiment d'exclusivité et de dynamisme que le style extérieur, contraintes budgétaires obligent, l'ergonomie générale ne souffre pas de critique à l'exception du volant qui supporte de trop nombreuses commandes. Les assemblages sont précis et les matériaux de qualité. On prend vite ses habitudes au volant de la ProCeed.

Équipement pléthorique

A finition équivalente, la ProCeed s'affiche à 1.000 € de plus que la Ceed SW. Et comme d'habitude, chez KIA la liste des équipements n'est pas au catalogue des options, mais livrée de série. La nouvelle venue représente le haut de gamme Ceed, le constructeur n'ayant pas prévu de modèle dépouillé en entrée de gamme. Trois niveaux de finition figurent au catalogue : GT Line, GT Line Premium et GT.

Dès le premier niveau, la dotation de série comporte la climatisation bi-zone, le GPS, la caméra de recul et les radars arrière, l'ouverture et le démarrage sans clé, le frein de parking électrique et des aides à la conduite telles que le freinage d'urgence autonome, l'alerte de franchissement de ligne, l'aide au maintien dans la file ou encore la gestion automatique des feux de route.

La finition GT Line Premium intègre en plus les projecteurs Full LED, une sellerie cuir/suédine, le volant et les sièges avant chauffants avec réglages électriques pour le conducteur, une sono JBL,  un toit vitré ouvrant, une banquette rabattable 40/20/40 et une ouverture de coffre mains libres. Pour la sécurité, la reconnaissance de panneaux de signalisation, la détection de trafic arrière et la surveillance des angles morts viennent compléter la dotation. Le supplément à acquitter est de 3.800 €, une somme non négligeable, mais l'écart est important !

Enfin la finition GT, réservée à la motorisation la plus puissante, ajoute l'aide au stationnement, le régulateur de vitesse adaptatif avec fonction stop and go permettant une conduite autonome de niveau 2, la peinture métallisée, les sièges arrière chauffants et une sellerie spécifique cuir/suédine agrémentée de surpiqûres rouges.

Signe des temps, KIA propose trois blocs essence quatre cylindres d'une puissance de 120, 140 et 204 chevaux, et une unique motorisation Diesel de 136 chevaux. Cette dernière, comme la version essence 140 chevaux, est proposée en boîte manuelle ou automatique à double embrayage. La ProCeed d'entrée de gamme n'offre qu'une boîte manuelle, tandis que la plus puissante ne peut être équipée que de la boîte automatique. Les malus écologiques sont plutôt maîtrisés avec une pénalité de 75 € pour la version essence 140 chevaux qui représente le cœur de gamme ProCeed et 860 € pour la 204 chevaux, les Diesel, en boîte manuelle ou automatique, en étant exonérés.

La gamme démarre à 26.590 € pour une ProCeed 120 chevaux en finition GT Line et culmine à 35.290 € pour la 1.6 Diesel CRDi 136 ch ISG DCT7 GT Line Premium. La fourchette de prix est réduite en l'absence de modèle de base vendu à prix d'appel.

Comportement routier

Au cours des itinéraires proposées par le constructeur dans les environs de Barcelone, j'ai pu tester les versions essence 140 chevaux en finition GT Line Premium et 204 chevaux GT. Les deux modèles étaient dotés de la transmission automatique sept rapports qui s'est montrée convaincante en usage courant par sa douceur de fonctionnement. Avec la boîte automatique, KIA propose sur la ProCeed un sélecteur de mode de conduite à deux positions. La position normale favorise la douceur et la consommation, et la Sport propose une réactivité accrue de la pédale d'accélérateur et de la direction tandis que le passage des rapports de boîte s'effectue à des régimes plus élevés.

Au quotidien, avec deux personnes à bord, le 1.4T-GDi se montre suffisamment endurant à l'usage, avec son couple de 242 Nm disponible dès 1.500 tr/mn. Le châssis équilibré offre un bon compromis entre tenue de route et confort. Nous avons pu tester la conduite autonome avec fonction Stop & Go sur voie rapide avec une circulation dense et des ralentissements. Le guidage s'est avéré précis et efficace sans louvoiement lié à des corrections intempestives de trajectoire. Lors de notre parcours routier, la version GT 204 chevaux, s’est révélée plus incisive… et moins confortable. Le toucher de route est sensiblement plus ferme, mais permet à la voiture de limiter le roulis dans les virages pris à allure soutenue. Grâce à un centre de gravité placé plus bas, l'agrément de conduite est supérieur à celui proposé par nombre de SUV. Avec ses accents rauques, la sonorité de l'échappement de la version la plus puissante pousse à se prendre au jeu. Afin d'éviter toute frustration, le constructeur coréen nous a permis d'effectuer à vive allure quelques tours d'un circuit situé à quelques kilomètres de Barcelone, sur lequel nous avons pu véritablement apprécier les qualités dynamiques de la ProCeed toujours facile à contrôler. Si notre monture a fait preuve d'une tendance au sousvirage, son train arrière soudé à la piste, n'a jamais été pris en défaut.

Quand on sait qu'en France le design d'un véhicule est prépondérant dans les intentions d'achat, KIA réalise avec la ProCeed un bon compromis entre coupé et break. La voiture est efficace, ses atouts sont nombreux entre une garantie de sept ans, un équipement complet et un tarif contenu. Un modèle original qui devrait renforcer la notoriété de la marque.

Bruno ROUMEGOUX

2019-01-23