MAZDA Premacy 2.0 DiTD VTX

ESPACE nc
  • Comportement et confort
  • Sécurité active et passive
  • Prix / Equipement
  • 7 places
  • Ligne trop discrète
  • Pas de galerie de toit en série

Prix : 20 340 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type turbo Diesel, injection directe
Cylindrée 1998 cm³
Puissance maxi 100 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 23.40 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.29 m
Largeur 1.70 m
Hauteur 1.60 m

Poids

Total 1325 kg

Capacités

Coffre de 0 à 0 dm³
Réservoir 58 L
Nb de places 7

Performances

Vitesse maxi 170 km/h
0 à 100 km/h 0.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.50
Urbaine 7.70
Mixte 6.30
Essai 7.20

Excellente initiative…

Au moment où le RENAULT Scénic va tirer sa révérence pour accueillir une nouvelle version proposant 7 places, la concurrence s’organise autour de ce concept de monospace compact mais ne se limitant pas pour autant aux 5 places traditionnelles de la berline. Le MAZDA Premacy vient donc renforcer une offre encore maigre où l’OPEL Zafira rafle la mise avec comme seul véritable concurrent un FIAT Multipla aux lignes trop extravagantes pour plaire à la majorité…

Une ligne bien à lui

En terme de ligne, le MAZDA Premacy s’inscrit entre la berline traditionnelle et le break de loisir. Il en ressort une ligne agréable à l’œil qui tranche avec les productions classiques sur ce marché, finalement assez proche de l’OPEL Zafira, mais avec, en particulier, un hayon flanqué de deux gigantesques feux facilement reconnaissables. L’accès à l’intérieur de l’habitacle ne pose pas de problème puisque la carrosserie n’est pas surélevée. Une fois installé, on note un habitacle généreux et très proche de celui d’une berline. La planche de bord issue de la MAZDA 323 et quelque peu modifiée est agréable à l’œil et la finition apparaît tout de suite comme sérieuse. On se sent immédiatement à l'aise dans ce véhicule dont les grandes surfaces vitrées apportent une luminosité toujours très appréciable. Le Premacy propose en série un autoradio très joliment intégré à la planche de bord et disposant, de surcroît, d’une commande au volant. Le seuil de chargement du coffre situé seulement à 580 mm du sol et une large ouverture (du fait de la position haute des optiques arrière) sont des points particulièrement positifs également. La nouveauté est donc prodiguée par une 3ème banquette monobloc qui remplace le traditionnel cache bagages et dont l’accès est possible par basculement et glissement des sièges de la 2ème rangée de banquette. Côté modularité, le siège central peut servir de tablette, tout comme le siège avant passager qui se rabat complètement, augmentant l’impression d’espace et offrant une visibilité accrue aux passagers arrière. La contrepartie réside dans le fait que seul le siège conducteur dispose d’une aumônière. La 3ème banquette peut être complètement rabattue (voire retirée). Une fois en place, il est clair que le coffre est limité à sa plus simple expression. On regrettera d’ailleurs que le Premacy ne propose pas en série une galerie de toit sur laquelle on aurait pu implanter facilement un coffre, seule réelle possibilité d’envisager un voyage à sept personnes et bagages associés ! L’habitacle dispose de nombreux espaces de rangement, destinés à recevoir les petits objets traditionnels liés au voyage : boisson, carte routière, jouets... Pour être complet, signalons également la présence d’une prise 12 volts dans le panneau arrière gauche permettant d’alimenter, par exemple, une glacière. MAZDA a très certainement trouvé le bon compromis entre confort et comportement routier. La prise de roulis, assez fréquente et gênante sur ce type de véhicule, est très faible et digne des meilleures berlines. Les sièges confortables associés à une suspension relativement ferme font du Premacy un véhicule agréable à conduire et dans lequel il fait bon rouler… en famille ! La sécurité a fait l’objet de nombreux égards et si la sécurité active est démontrée grâce à un excellent comportement en toutes circonstances, le freinage ABS et un antipatinage viennent compléter le tableau. La sécurité passive n’a pas été oubliée non plus, avec en particulier deux airbags frontaux et des airbags latéraux à l’avant situés dans les sièges. Pour la commercialisation de cette version 7 places, MAZDA propose uniquement sa version haut de gamme VTX associée à l’excellent Diesel 2.0 DiTD développant 100 chevaux, le tout pour un surcoût de 140 euros seulement ! Economique et performante, cette motorisation est largement suffisante pour emmener toute votre petite famille et permettre des relances vigoureuses pour des dépassements en toute sécurité… La consommation de notre essai (dans des conditions de charge maximale) s’est établie avec 7,2 litres aux 100 kilomètres, donc dans une très honorable moyenne.

Vie à bord agréable

L’accès à l’intérieur de l’habitacle ne pose pas de problème puisque la carrosserie n’est pas surélevée. Une fois installé, on note un habitacle généreux et très proche de celui d’une berline. La planche de bord issue de la MAZDA 323 et quelque peu modifiée est agréable à l’œil et la finition apparaît tout de suite comme sérieuse. On se sent immédiatement à l'aise dans ce véhicule dont les grandes surfaces vitrées apportent une luminosité toujours très appréciable. Le Premacy propose en série un autoradio très joliment intégré à la planche de bord et disposant, de surcroît, d’une commande au volant. Le seuil de chargement du coffre situé seulement à 580 mm du sol et une large ouverture (du fait de la position haute des optiques arrière) sont des points particulièrement positifs également.

Modularité et sécurité

La nouveauté est donc prodiguée par une 3ème banquette monobloc qui remplace le traditionnel cache bagages et dont l’accès est possible par basculement et glissement des sièges de la 2ème rangée de banquette. Côté modularité, le siège central peut servir de tablette, tout comme le siège avant passager qui se rabat complètement, augmentant l’impression d’espace et offrant une visibilité accrue aux passagers arrière. La contrepartie réside dans le fait que seul le siège conducteur dispose d’une aumônière. La 3ème banquette peut être complètement rabattue (voire retirée). Une fois en place, il est clair que le coffre est limité à sa plus simple expression. On regrettera d’ailleurs que le Premacy ne propose pas en série une galerie de toit sur laquelle on aurait pu implanter facilement un coffre, seule réelle possibilité d’envisager un voyage à sept personnes et bagages associés ! L’habitacle dispose de nombreux espaces de rangement, destinés à recevoir les petits objets traditionnels liés au voyage : boisson, carte routière, jouets... Pour être complet, signalons également la présence d’une prise 12 volts dans le panneau arrière gauche permettant d’alimenter, par exemple, une glacière.

Confortable et sûre !

MAZDA a très certainement trouvé le bon compromis entre confort et comportement routier. La prise de roulis, assez fréquente et gênante sur ce type de véhicule, est très faible et digne des meilleures berlines. Les sièges confortables associés à une suspension relativement ferme font du Premacy un véhicule agréable à conduire et dans lequel il fait bon rouler… en famille !

La sécurité a fait l’objet de nombreux égards et si la sécurité active est démontrée grâce à un excellent comportement en toutes circonstances, le freinage ABS et un antipatinage viennent compléter le tableau. La sécurité passive n’a pas été oubliée non plus, avec en particulier deux airbags frontaux et des airbags latéraux à l’avant situés dans les sièges.

Une seule version… pour l’instant

Pour la commercialisation de cette version 7 places, MAZDA propose uniquement sa version haut de gamme VTX associée à l’excellent Diesel 2.0 DiTD développant 100 chevaux, le tout pour un surcoût de 140 euros seulement ! Economique et performante, cette motorisation est largement suffisante pour emmener toute votre petite famille et permettre des relances vigoureuses pour des dépassements en toute sécurité… La consommation de notre essai (dans des conditions de charge maximale) s’est établie avec 7,2 litres aux 100 kilomètres, donc dans une très honorable moyenne.

Dans ce segment des monospaces compacts, la guerre fait rage ! L’option prise par MAZDA de proposer une version 7 places semble tout à fait opportune pour se démarquer des modèles phare du segment tels que le CITROEN Picasso ou le RENAULT Scenic. Elle vient directement s’afficher en concurrente directe de l’OPEL Zafira et propose par rapport à ce dernier un confort supérieur et un prix inférieur de 3.000 euros à motorisation et équipement équivalents… De quoi mettre toutes les chances de son côté !

Fabrice DUMAS

2003-01-01