MAZDA 3 2.0 Performance

ESPACE COMPACTE
  • Ligne sportive
  • Excellent comportement
  • Prix
  • Freinage
  • Antipatinage trop sensible
  • Pas de régulateur de vitesse (même en option)
  • Moteur creux à bas régime
  • Sonorité moteur quelconque

Prix : 19 100 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres en ligne 16s
Cylindrée 1999 cm³
Puissance maxi 150 ch à 5000 tr/min
Couple maxi 18.90 mkg à 4500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.42 m
Largeur 1.76 m
Hauteur 1.47 m

Poids

Total 1235 kg

Capacités

Coffre de 300 à 0 dm³
Réservoir 55 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 200 km/h
0 à 100 km/h 9.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 6.30
Urbaine 11.80
Mixte 8.20
Essai 9.60

Atout charme

MAZDA fait feu de tout bois pour renouveler ses gammes et redorer son blason mis à mal ces dernières années. Après la "6", la "2" et la "RX8, la MAZDA3 s'inscrit dans cette reconquête d'une clientèle quelque peu déçue ces dernières années. Le bon accueil fait à la MAZDA6 dont on ne peut que saluer les progrès réalisés, est plutôt de bon augure dans cette stratégie… Conforme à cette philosophie, la MAZDA3 signe un retour en force des valeurs telles que la sportivité et l'agressivité au bon sens du terme, sur les tarifs par exemple. C'est donc naturellement la version sportive essence sur laquelle notre choix s'est porté pour juger des progrès réalisés.

Style européen

La silhouette racée de la MAZDA3 ne laisse pas l'ombre d'un doute sur l'influence européenne de son design. Avec une ligne très galbée, des roues de grand diamètre, un porte-à-faux réduit, la MAZDA3 affiche des prétentions pour aller concurrencer directement sur leur terrain les stars du moment côté design, à savoir les ALFA ROMEO 147 ou AUDI A3… Elle le fait d'ailleurs avec bonheur et le regard des passants lors de notre essai confirme que cette ligne est fondamentalement plaisante à l'œil et plus audacieuse que la majorité des produits de ce segment de marché. Mais qu'on ne s'y trompe pas ! Si la MAZDA3 affiche des airs de compacte, un regard plus affiné sur ces mensurations révèle un embonpoint certain tout au bénéfice d'ailleurs de l'habitabilité… Ceci n'est pas pour déplaire, en particulier aux passagers arrière qui bénéficient d'un espace aux jambes très confortable et d'une garde au toit du même acabit… Seule la malle arrière déçoit un peu, avec une contenance de seulement 300 dm3 qui s'inscrit dans la limite basse de la catégorie. La première impression en s'installant au volant de la MAZDA3 est excellente avec une attention particulière sur la finition qui fait bonne impression. Avec son design original et un peu surprenant, le tableau de bord fait la part belle aux amoureux du tuning (qui se marie bien avec la sportivité quand il est de bon goût)… On remarquera ainsi l'effet stroboscopique de l'éclairage des commandes de la radio dont le succès est assuré vis à vis des jeunes passagers. L'implantation des compteurs fait immédiatement penser à celle qu'on peut trouver dans une ALFA ROMEO 147 (décidément !), mais cela n'est pas pour nous déplaire, bien au contraire. Cette version "Performance" de la MAZDA3 offre un équipement des plus complets, en particulier sur les aspects sécuritaires avec des coussins de protection latéraux et rideaux… C'est toujours rassurant. La seule option concerne, outre la peinture métallisée, le système de navigation et les phares xénon proposés sur une version Pack Performance affichée à 3.000 Euros supplémentaires ! Comme nous le verrons par la suite, le seul véritable équipement qui fasse défaut à la MAZDA3 est sans nul doute un régulateur de vitesse. Même s'il ne s'inscrit pas dans le contexte sportif du véhicule, il s'avérerait fort judicieux et agréable sur des trajets autoroutiers conséquents… Ce petit oubli devrait être corrigé rapidement par le constructeur. Au sein de la politique de rationalisation du groupe FORD, la MAZDA3 a donc hérité de la bonne base que constitue la plate-forme de la Focus. Forte de ce châssis (qui équipe d'ailleurs également la récente VOLVO S40), la MAZDA3 affiche un comportement très sain et fort plaisant, quel que soit le type de conduite adopté. Les suspensions fermes ne nuisent pas trop au confort des passagers et leur excellent amortissement procure au conducteur un réel plaisir de conduite. Sur sol mouillé, seul l'antipatinage au démarrage nous est apparu beaucoup trop sensible… Par contre, le freinage pourvu de l'ABS et d'une assistance mécanique d'urgence s'avère incisif et très sécurisant quand la conduite adopte un caractère plus agressif et sportif. Il est vrai que les 150 chevaux de la motorisation 2 litres fournissent une réserve de puissance fort agréable que le conducteur saura mettre à profit, tantôt pour des dépassements rapides, tantôt pour une conduite plus sportive. MAZDA a associé ce moteur à une boîte de vitesses au maniement parfait et à l'étagement suffisamment court pour privilégier son côté sportif. On ne peut reprocher à cette mécanique qu'une relative paresse à bas régime… Côté budget, la MAZDA3 fait également très bonne figure. Si sa consommation n'a rien de bien exceptionnelle avec une moyenne, lors de notre essai, de 9,8 litres aux 100 km, elle place la barre très haut, ou plutôt très bas côté tarif avec une agressivité de bon aloi : 19.100 Euros pour cette version très bien équipée. Quand on sait que la concurrence directe telle que la RENAULT Mégane 2.0 16V "Sport Dynamique" s'affiche à 20.300 euros et à 21.800 Euros en version "Luxe Privilège"…

Trompe l'oeil

Mais qu'on ne s'y trompe pas ! Si la MAZDA3 affiche des airs de compacte, un regard plus affiné sur ces mensurations révèle un embonpoint certain tout au bénéfice d'ailleurs de l'habitabilité… Ceci n'est pas pour déplaire, en particulier aux passagers arrière qui bénéficient d'un espace aux jambes très confortable et d'une garde au toit du même acabit… Seule la malle arrière déçoit un peu, avec une contenance de seulement 300 dm3 qui s'inscrit dans la limite basse de la catégorie.

Finition soignée et ambiance chaleureuse

La première impression en s'installant au volant de la MAZDA3 est excellente avec une attention particulière sur la finition qui fait bonne impression. Avec son design original et un peu surprenant, le tableau de bord fait la part belle aux amoureux du tuning (qui se marie bien avec la sportivité quand il est de bon goût)… On remarquera ainsi l'effet stroboscopique de l'éclairage des commandes de la radio dont le succès est assuré vis à vis des jeunes passagers. L'implantation des compteurs fait immédiatement penser à celle qu'on peut trouver dans une ALFA ROMEO 147 (décidément !), mais cela n'est pas pour nous déplaire, bien au contraire.

Equipement pléthorique

Cette version "Performance" de la MAZDA3 offre un équipement des plus complets, en particulier sur les aspects sécuritaires avec des coussins de protection latéraux et rideaux… C'est toujours rassurant. La seule option concerne, outre la peinture métallisée, le système de navigation et les phares xénon proposés sur une version Pack Performance affichée à 3.000 Euros supplémentaires ! Comme nous le verrons par la suite, le seul véritable équipement qui fasse défaut à la MAZDA3 est sans nul doute un régulateur de vitesse. Même s'il ne s'inscrit pas dans le contexte sportif du véhicule, il s'avérerait fort judicieux et agréable sur des trajets autoroutiers conséquents… Ce petit oubli devrait être corrigé rapidement par le constructeur.

Dynamique et agréable

Au sein de la politique de rationalisation du groupe FORD, la MAZDA3 a donc hérité de la bonne base que constitue la plate-forme de la Focus. Forte de ce châssis (qui équipe d'ailleurs également la récente VOLVO S40), la MAZDA3 affiche un comportement très sain et fort plaisant, quel que soit le type de conduite adopté. Les suspensions fermes ne nuisent pas trop au confort des passagers et leur excellent amortissement procure au conducteur un réel plaisir de conduite. Sur sol mouillé, seul l'antipatinage au démarrage nous est apparu beaucoup trop sensible… Par contre, le freinage pourvu de l'ABS et d'une assistance mécanique d'urgence s'avère incisif et très sécurisant quand la conduite adopte un caractère plus agressif et sportif. Il est vrai que les 150 chevaux de la motorisation 2 litres fournissent une réserve de puissance fort agréable que le conducteur saura mettre à profit, tantôt pour des dépassements rapides, tantôt pour une conduite plus sportive. MAZDA a associé ce moteur à une boîte de vitesses au maniement parfait et à l'étagement suffisamment court pour privilégier son côté sportif. On ne peut reprocher à cette mécanique qu'une relative paresse à bas régime…

Agressivité sur les tarifs également

Côté budget, la MAZDA3 fait également très bonne figure. Si sa consommation n'a rien de bien exceptionnelle avec une moyenne, lors de notre essai, de 9,8 litres aux 100 km, elle place la barre très haut, ou plutôt très bas côté tarif avec une agressivité de bon aloi : 19.100 Euros pour cette version très bien équipée. Quand on sait que la concurrence directe telle que la RENAULT Mégane 2.0 16V "Sport Dynamique" s'affiche à 20.300 euros et à 21.800 Euros en version "Luxe Privilège"…

Fabrice DUMAS

2004-03-15