FIAT Idea 1.3 16v Multijet Emotion

ESPACE CITADINE
  • Espace intérieur
  • Prix
  • Position de conduite
  • Faiblesses du 1.3 Multijet
  • Certaines options

Prix : 16 185 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes turbo Diesel rampe commune injection multiple - 2 ACT
Cylindrée 1251 cm³
Puissance maxi 70 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 18.20 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.93 m
Largeur 1.70 m
Hauteur 1.66 m

Poids

Total 1200 kg

Capacités

Coffre de 320 à 1420 dm³
Réservoir 47 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 159 km/h
0 à 100 km/h 15.40 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.50
Urbaine 6.20
Mixte 5.10
Essai 5.80

Little big car

Elle est en concession depuis deux mois, armée pour tailler des croupières à sa cousine par alliance l’OPEL Meriva. Elle devra se positionner sur notre marché avant l’arrivée de la RENAULT "Cliospace/Modus" découverte sous ses traits quasi définitifs au dernier salon de Genève. La gamme des monospaces FIAT est désormais complétée du côté des ultra compacts. Le Multipla FIAT se charge du milieu et l’Ulysse, des grands gabarits. L’air de famille est conservé, le remodelage beaucoup plus consensuel de la face avant du Multipla a confirmé, toujours à Genève, le lien de famille de cet enfant terrible avec l’Idea.

Lauréate

Rappelons les mensurations de la "miss" : sa longueur de 3,93 m la place exactement à mi-chemin entre la Punto et le Multipla. Elle gagne en largeur et surtout en hauteur (plus douze centimètres) par rapport à la Punto dont elle est issue. Pour en terminer avec l’encombrement, l’Idea est plus courte que la Meriva de onze centimètres. Idéale en ville pour sa compacité, l’Idea se doit d’être logeable, réputation FIAT oblige. La réponse reprend la recette maison : des porte-à-faux réduits, les quatre roues expulsées au quatre coins et un empattement maximum. Comme pour les autres monospaces, le bloc compteur et l'ordinateur de bord sont situés au centre du tableau de bord. Cela permet, comme sur le Multipla, d’aménager un mini rangement fermé de chaque côté. Après être monté à bord, chacun trouve sa place (le cinquième passager étant toujours le plus lésé malgré sa ceinture trois points). Généralisé sur presque toute la gamme, le levier de vitesses, remonté en sommet de la console centrale, est idéal question maniement et facile d’accès quel que soit son gabarit. Et comme volant et sièges sont réglables dans les deux directions (toutes finitions confondues), il n’y a plus d’excuses. Une grogne, en revanche, est à formuler sur la position haute des commodos qui impose de conduire plus à "11h05" qu’à "10h10", et pour peu que la voiture soit dotée du régulateur, c’est à coup sûr que celui-ci sera sollicité en guise de clignotant. L’effet monospace est bien présent, les occupants de l’Idea prennent de la hauteur et profitent de la sensation d’espace aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Seule ombre au tableau de bord, l’épaisseur du montant de pare-brise très gênante en dépit de la petite vitre latérale. Nul conteste que la plus vendue des Idea renfermera en son capot le récent 1.3 16V Multijet. Exit l’appellation JTD, le Multijet, comme son nom ne l’indique pas, désigne les turbo Diesel à injection directe et rampe commune de deuxième génération. On a donc bien à faire à la première motorisation au gazole de la gamme. Fort de ses 70 chevaux, le 1.3 Multijet est idéal en ville et sur profil plat. Il est linéaire en ayant le bon goût de dispenser l’assistance du brusque coup de fouet au réveil du turbo. Le petit moteur reste globalement discret autant en bruit et vibrations qu'en gourmandise. Sur ce dernier point, le mariage est durable avec une autonomie qui va nous chercher dans les 800 km avant la prochaine station service. Rappelons que le 1.9 8V Multijet (deuxième motorisation gazole) ajoute les 30 chevaux que certains jugeront indispensables pour la bonne marche de la voiture, surtout quand on a besoin de reprise. L’intérieur est gai grâce aux tissus (bicolores) des sièges et aux tons de la planche de bord et des contre-portes. Les possibilités de rangement ne sont pas en reste. Bacs (plus ou moins grands) à toutes les portières, petite capucine et bacs de toit (en série sur "Emotion") pourront compenser l’absence de trappe dans le plancher ou d’aumônières dans les dossiers avant. Le coffre donne ce qu’il peut, avec un supplément pour les bagages grâce à la banquette arrière coulissante (au détriment des passagers bien entendu). Le dossier passager avant peut se rabattre également. La banquette est constituée de trois sièges en 40/20/40, le "20" du milieu pouvant servir de table (c’est la seule) aux deux passagers. Attention à la fragilité des crochets des tablettes arrière qui viennent se "clipser" dans les dossiers. Dernier point au long chapitre de la modularité - on roule dans un monospace - les sièges arrière peuvent s’incliner façon couchette. Associé aux bacs de toit, le miroir de surveillance des enfants à l’arrière est une bonne idée, dommage qu’il faille la finition "Emotion" pour l’avoir en série. Restons dans le budget pour noter que l’Idea 1.3 Multijet débute à 14.385 € en "Active", ce qui la rend compétitive par rapport à la concurrence. La dotation d’entrée offre deux airbags, l’ABS, les lève-vitres avant électriques et la télécommande d’ouverture des portes. Pour avoir la climatisation (manuelle), il faut passer à la finition "Class". La version "Emotion" représente le haut de gamme avec airbags latéraux, autoradio CD, climatisation bi-zones, jantes alliage (quinze pouces), radar de recul et antibrouillards avant. Le régulateur de vitesse, l’allumage automatique des feux ou des essuie glaces ou encore l’ESP font partie des options.

Marathonienne

L’effet monospace est bien présent, les occupants de l’Idea prennent de la hauteur et profitent de la sensation d’espace aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Seule ombre au tableau de bord, l’épaisseur du montant de pare-brise très gênante en dépit de la petite vitre latérale. Nul conteste que la plus vendue des Idea renfermera en son capot le récent 1.3 16V Multijet. Exit l’appellation JTD, le Multijet, comme son nom ne l’indique pas, désigne les turbo Diesel à injection directe et rampe commune de deuxième génération. On a donc bien à faire à la première motorisation au gazole de la gamme. Fort de ses 70 chevaux, le 1.3 Multijet est idéal en ville et sur profil plat. Il est linéaire en ayant le bon goût de dispenser l’assistance du brusque coup de fouet au réveil du turbo. Le petit moteur reste globalement discret autant en bruit et vibrations qu'en gourmandise. Sur ce dernier point, le mariage est durable avec une autonomie qui va nous chercher dans les 800 km avant la prochaine station service. Rappelons que le 1.9 8V Multijet (deuxième motorisation gazole) ajoute les 30 chevaux que certains jugeront indispensables pour la bonne marche de la voiture, surtout quand on a besoin de reprise.

Macadam car

L’intérieur est gai grâce aux tissus (bicolores) des sièges et aux tons de la planche de bord et des contre-portes. Les possibilités de rangement ne sont pas en reste. Bacs (plus ou moins grands) à toutes les portières, petite capucine et bacs de toit (en série sur "Emotion") pourront compenser l’absence de trappe dans le plancher ou d’aumônières dans les dossiers avant. Le coffre donne ce qu’il peut, avec un supplément pour les bagages grâce à la banquette arrière coulissante (au détriment des passagers bien entendu). Le dossier passager avant peut se rabattre également. La banquette est constituée de trois sièges en 40/20/40, le "20" du milieu pouvant servir de table (c’est la seule) aux deux passagers. Attention à la fragilité des crochets des tablettes arrière qui viennent se "clipser" dans les dossiers. Dernier point au long chapitre de la modularité - on roule dans un monospace - les sièges arrière peuvent s’incliner façon couchette. Associé aux bacs de toit, le miroir de surveillance des enfants à l’arrière est une bonne idée, dommage qu’il faille la finition "Emotion" pour l’avoir en série. Restons dans le budget pour noter que l’Idea 1.3 Multijet débute à 14.385 € en "Active", ce qui la rend compétitive par rapport à la concurrence. La dotation d’entrée offre deux airbags, l’ABS, les lève-vitres avant électriques et la télécommande d’ouverture des portes. Pour avoir la climatisation (manuelle), il faut passer à la finition "Class". La version "Emotion" représente le haut de gamme avec airbags latéraux, autoradio CD, climatisation bi-zones, jantes alliage (quinze pouces), radar de recul et antibrouillards avant. Le régulateur de vitesse, l’allumage automatique des feux ou des essuie glaces ou encore l’ESP font partie des options.

La FIAT Idea attaque fort ce segment prometteur des petits monospaces. Très compacte, elle offre tout de même un espace intérieur intéressant et modulable. Certes, la contenance du coffre n’est pas parmi les meilleures mais la possibilité de l’agrandir peut compenser. La motorisation attendue est représentée par le récent turbo Diesel 1.3 Mutijet qui se montre sobre, assez discret et essaie de dispenser ses 70 chevaux. Et quand on voit que le prix est également compact, sobre et assez discret, l’Idea a de beaux jours devant elle…

Philippe NIOLLET

2004-05-15