VOLVO S60 R

ESPACE SPORTIVE
  • Confort
  • Suspension active
  • Equipement/finition
  • Prix
  • Poids
  • Consommation

Prix : 51 200 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 5 cylindres en ligne transversal Turbo
Cylindrée 2521 cm³
Puissance maxi 300 ch à 5250 tr/min
Couple maxi 41.10 mkg à 1950.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.61 m
Largeur 1.80 m
Hauteur 1.43 m

Poids

Total 1637 kg

Capacités

Coffre de 424 à 0 dm³
Réservoir 68 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 250 km/h
0 à 100 km/h 5.50 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 8.30
Urbaine 14.70
Mixte 10.70
Essai 0.00

Un savant mélange de sobriété et de performance

Dans une apparente sobriété, la Volvo S60 R revendique un esprit et des performances à couper le souffle. Avec cette version R, la marque suédoise ajoute du piment dans sa gamme et se porte au niveau de la concurrence avec, entre autres, en point de mire les ALFA GTA, AUDI S, BMW M… La S60 R, tout comme son impressionnante version break V70 R, bénéficie d’un traitement sportif qui fait de cette auto une des plus dynamiques versions familiales du marché.

Tout juste retouchée

La calandre de la S60 R est à peine retouchée par rapport à la version de base, intégrant une large prise d’air. Un double échappement discret, un becquet tout juste visible et des jantes de 18" assorties de pneus taille basse sont les rares détails qui transforment cette familiale en une sportive au tempérament de feu. La sobriété est donc de rigueur mais en y regardant de plus près, le signe R laisse quand même à rêver à des performances impressionnantes. A l’intérieur c’est une impression de sobriété qui domine. Pas de démonstration exubérante tout est resté "soft", peut être un peu trop même. Heureusement la sellerie cuir attire le regard avec sa teinte orangée. Les fond de compteur bleu turquoise égaillent un peu l’ambiance et nous rappellent que nous sommes dans la version R. Côté finition, rien à redire sur ce modèle, nous sommes toujours dans le standing VOLVO. La finition dans l’habitacle est quasi parfaite et côté équipement, tout est présent sur ce modèle avec notamment un ensemble audio de grande qualité. Sur route, le confort (y compris aux places arrière) et l’habitabilité n’ont pas été sacrifiés sur l’autel de la performance. La suspension active sophistiquée et pilotée électroniquement offre trois niveaux de confort et de dureté, et est associée à un châssis suffisamment rigide pour être chahuté. La S60 R dévoile ainsi une personnalité multiple qui comblera tous les conducteurs(trices) qui veulent se faire plaisir. Seuls peut être une direction pas assez ferme à mon goût, une course d’accélérateur un peu profonde et des sièges sans grand maintien plieront sous la critique pour un modèle à vocation sportive.. Sous le capot on trouve le cœur de la bête qui offre une véritable cavalerie de 300 chevaux délivrés par le cinq cylindres turbo, avec un rendement jamais offert auparavant. On reste quand même en dessous de la sonorité enchanteresse d’un V6 ALFA. Trois cents chevaux sur une traction avant, il aurait fallu oser… Autant dire que passer un tel couple sur les seules roues avant aurait relevé d’un petit exploit. VOLVO a donc eu recours à la transmission intégrale pilotée électroniquement et faisant appel à un coupleur Haldex pour canaliser cette débauche de puissance sur la route. Du coup la tenue de route est quasi parfaite avec une grande sensation de sécurité. Le freinage, sans reproche, est assuré par des étriers aluminium BREMBO et des disques de 330 mm de diamètre à l’avant comme à l’arrière. Sur les routes de campagne sinueuses, le poids de l’auto est facilement gommé par la rigidité du châssis et par le punch du moteur. Au volant, mieux vaut être solidement accroché à son siège lors de fortes accélérations. A partir de 1.800 tr/mn jusqu'à 5.000 tr/mn, la mécanique fait parler la poudre. Les performances sont proches de celles d'une PORSCHE : 5,7 s de 0 à 100 km/h et une vitesse maximale limitée électroniquement à 250 km/h. Avec de telles performances on se retrouve vite hors de la limite autorisée…

Un peu trop sobre peut-être

A l’intérieur c’est une impression de sobriété qui domine. Pas de démonstration exubérante tout est resté "soft", peut être un peu trop même. Heureusement la sellerie cuir attire le regard avec sa teinte orangée. Les fond de compteur bleu turquoise égaillent un peu l’ambiance et nous rappellent que nous sommes dans la version R. Côté finition, rien à redire sur ce modèle, nous sommes toujours dans le standing VOLVO. La finition dans l’habitacle est quasi parfaite et côté équipement, tout est présent sur ce modèle avec notamment un ensemble audio de grande qualité.

Sportive mais tout aussi familiale

Sur route, le confort (y compris aux places arrière) et l’habitabilité n’ont pas été sacrifiés sur l’autel de la performance. La suspension active sophistiquée et pilotée électroniquement offre trois niveaux de confort et de dureté, et est associée à un châssis suffisamment rigide pour être chahuté. La S60 R dévoile ainsi une personnalité multiple qui comblera tous les conducteurs(trices) qui veulent se faire plaisir. Seuls peut être une direction pas assez ferme à mon goût, une course d’accélérateur un peu profonde et des sièges sans grand maintien plieront sous la critique pour un modèle à vocation sportive.. Sous le capot on trouve le cœur de la bête qui offre une véritable cavalerie de 300 chevaux délivrés par le cinq cylindres turbo, avec un rendement jamais offert auparavant. On reste quand même en dessous de la sonorité enchanteresse d’un V6 ALFA.

Trois cents chevaux

Trois cents chevaux sur une traction avant, il aurait fallu oser… Autant dire que passer un tel couple sur les seules roues avant aurait relevé d’un petit exploit. VOLVO a donc eu recours à la transmission intégrale pilotée électroniquement et faisant appel à un coupleur Haldex pour canaliser cette débauche de puissance sur la route. Du coup la tenue de route est quasi parfaite avec une grande sensation de sécurité. Le freinage, sans reproche, est assuré par des étriers aluminium BREMBO et des disques de 330 mm de diamètre à l’avant comme à l’arrière. Sur les routes de campagne sinueuses, le poids de l’auto est facilement gommé par la rigidité du châssis et par le punch du moteur. Au volant, mieux vaut être solidement accroché à son siège lors de fortes accélérations. A partir de 1.800 tr/mn jusqu'à 5.000 tr/mn, la mécanique fait parler la poudre. Les performances sont proches de celles d'une PORSCHE : 5,7 s de 0 à 100 km/h et une vitesse maximale limitée électroniquement à 250 km/h. Avec de telles performances on se retrouve vite hors de la limite autorisée…

VOLVO propose avec ce modèle S60 R, une superbe auto. Mais le tarif, supérieur à la concurrence, pourrait en refroidir certains. Peu importe quand on aime, c’est bien connu, on ne compte pas et c’est bien là le principal. La S60 R est une voiture pour se faire plaisir. Encore plus impressionnante, la version V70 R est également à couper le souffle. C'est même l’un des break les plus performants du marché.

Stéphane PEREZZAN

2004-10-15