FIAT Panda 4x4 1.2 Climbing

ESPACE TOUT-TERRAIN
  • Maniabilité en ville & campagne
  • Boîte courte
  • Look
  • Bruit
  • Espaces de rangement / Coffre
  • Freinage

Prix : 13 200 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 8 soupapes injection
Cylindrée 1242 cm³
Puissance maxi 60 ch à 5000 tr/min
Couple maxi 10.40 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.57 m
Largeur 1.60 m
Hauteur 1.63 m

Poids

Total 980 kg

Capacités

Coffre de 205 à 775 dm³
Réservoir 35 L
Nb de places 4

Performances

Vitesse maxi 145 km/h
0 à 100 km/h 0.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.80
Urbaine 7.90
Mixte 6.60
Essai 8.40

Petit mais costaud…

Le plus petit des 4x4 fait une entrée fracassante sur le marché européen. La petite italienne reprend le flambeau vingt ans après son aïeule, indispensable à nos secouristes montagnards. Unique dans sa catégorie, cette "citadine tout-terrain" n’a pas froid aux yeux. Avec son look rassurant de baroudeur, ce mini 4x4 arrive à convaincre les plus sceptiques sur ses capacités de franchissement d’obstacles.

Vue panoramique

Pas de complexe ! Quasiment à la hauteur des nombreux SUV, la vue est dégagée pour admirer le paysage. Ses formes généreuses accrochent le regard des passants dans un trafic où cette citadine se faufile aisément. Aidée par sa direction assistée intégrale Dualdrive, sa conduite ne demande aucun effort et son mode City rend les créneaux agréables. Si on n'a besoin que de peu de place pour la garer, on a plus de mal à ranger quelques objets à l’intérieur. La boîte à gants et les autres espaces de rangement sont trop petits et pas assez nombreux que ce soit pour les passagers avant ou arrière. La sobriété des plastiques du tableau de bord est égayée par des formes rondes mais pénalisée par une console autoradio omniprésente pendant la conduite. Au travers du volant ergonomique, on peut apprécier les atouts d’un ordinateur de bord aux fonctions utiles et complètes (avertisseur de dépassement de vitesse réglable, consommations moyenne et instantanée, autonomie,…) de série sur la Climbing. Avec ses quatre "vraies" places, l’habitabilité reste acceptable. La modularité très limitée des éléments arrière pénalise le chargement en mode "break" du fait d'une assise arrière non rabattable. Maniable et nerveuse en ville, le 1.2 litre "Fire" est souple et écologique par sa faible émission de CO2. Les soixante chevaux de ce quatre cylindres en ligne montrent toute leur aisance en milieu urbain et leur limite sur nationales et autoroutes. Bruyant à partir de 90 km/h (voire très bruyant à 130 km/h !), le 4x4 italien n’est pas dans son élément pour les longs trajets ; le moteur a du mal à relancer la presque une tonne lors d’un dépassement. Heureusement, FIAT nous promet pour la fin d’année 2005 une seconde motorisation : le 1,3 litre Multijet seize soupapes. Ce diesel à injection directe "Common Rail", développe une puissance maximum de 70 chevaux à 4000 tr/mn et un couple de 145 Nm dès 1500 tr/mn. Au même titre que le moteur, le freinage est mou et imprécis malgré les quatre disques de série. Comme un poisson dans l’eau ! Sa fonction 4x4 prend toute sa mesure sur les routes communales et les sentiers forestiers. Sa transmission intégrale "intelligente" permet de répartir le couple entre les deux essieux avant et arrière en fonction de l’adhérence du sol. Testé et approuvé ! Le pilote n’a qu’à se faire plaisir, la voiture s’occupe de tout. L’ABS conjugué aux deux systèmes EBD (répartition électrique de freinage) et MSR (antipatinage en décélération), proposés de série, sécurise la conduite et la précision des franchissements. L’amortissement est aussi une réussite. La suspension absorbe les "imperfections" de la route et rend inexistante la présence de roulis. Elle accroche, elle adhère et reste raisonnable en terme de consommation. Avec sept litres aux cent kilomètres en moyenne, elle reste une exception dans le monde des 4x4 "Off Road".

Côté cour

Maniable et nerveuse en ville, le 1.2 litre "Fire" est souple et écologique par sa faible émission de CO2. Les soixante chevaux de ce quatre cylindres en ligne montrent toute leur aisance en milieu urbain et leur limite sur nationales et autoroutes. Bruyant à partir de 90 km/h (voire très bruyant à 130 km/h !), le 4x4 italien n’est pas dans son élément pour les longs trajets ; le moteur a du mal à relancer la presque une tonne lors d’un dépassement. Heureusement, FIAT nous promet pour la fin d’année 2005 une seconde motorisation : le 1,3 litre Multijet seize soupapes. Ce diesel à injection directe "Common Rail", développe une puissance maximum de 70 chevaux à 4000 tr/mn et un couple de 145 Nm dès 1500 tr/mn. Au même titre que le moteur, le freinage est mou et imprécis malgré les quatre disques de série.

Côté jardin

Comme un poisson dans l’eau ! Sa fonction 4x4 prend toute sa mesure sur les routes communales et les sentiers forestiers. Sa transmission intégrale "intelligente" permet de répartir le couple entre les deux essieux avant et arrière en fonction de l’adhérence du sol. Testé et approuvé ! Le pilote n’a qu’à se faire plaisir, la voiture s’occupe de tout. L’ABS conjugué aux deux systèmes EBD (répartition électrique de freinage) et MSR (antipatinage en décélération), proposés de série, sécurise la conduite et la précision des franchissements. L’amortissement est aussi une réussite. La suspension absorbe les "imperfections" de la route et rend inexistante la présence de roulis. Elle accroche, elle adhère et reste raisonnable en terme de consommation. Avec sept litres aux cent kilomètres en moyenne, elle reste une exception dans le monde des 4x4 "Off Road".

La Panda 4x4 est une vraie réussite ! Aussi à l’aise à la ville qu’à la campagne, elle sait faire plaisir au conducteur en gardant un esprit écologique. Même si elle doit s’améliorer dans son comportement autoroutier, elle reste la voiture idéale pour les amoureux de nature et de shopping. La firme italienne a su remplacer sa légendaire aïeule par un véhicule ludique et efficace.

Pierre ARRIBE

2005-04-09