BMW X3 2.0 d Pack Luxe

ESPACE TOUT-TERRAIN
  • Tenue de route précise
  • Look accrocheur
  • Habitabilité et coffre spacieux
  • Prix (en finition Luxe)
  • Moteur poussif
  • Equipement incomplet (en finition Luxe)

Prix : 43 550 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 s turbo Diesel injection directe rampe commune
Cylindrée 1995 cm³
Puissance maxi 150 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 33.00 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.56 m
Largeur 1.85 m
Hauteur 1.67 m

Poids

Total 1820 kg

Capacités

Coffre de 480 à 1560 dm³
Réservoir 67 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 198 km/h
0 à 100 km/h 10.20 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.90
Urbaine 9.60
Mixte 7.20
Essai 10.00

Chic et cher

Bien ancrée dans le monde des SUV hauts de gamme, BMW offre deux modèles X3 et X5 respectant la hiérarchie numéraire. Le petit dernier de cette collection, le X3 2.0 d, ressemble énormément à son aîné, en gardant des dimensions et un prix légèrement plus modestes. Il respecte la lignée et les traditions de la firme allemande. La classe et l’élégance se retrouvent dans le design et la finition de ce 4x4.

Jet Setteur

Un BMW ! Un X3 Finition Luxe ! Un des plus chers de son segment ! Avec des arguments aussi impressionnants, on ne peut que s’attendre à pléthore d’équipements et de technologies. La première impression donne une sensation de confort (intérieur cuir et finition bois précieux de série) et d’ergonomie par ses multiples rangements bien agencés. La deuxième rime avec déception ! Le système de navigation Business (de série) a un écran trop petit (partagé avec le Radio/CD) et reste compliqué d’utilisation. Il faut rajouter 800 € pour être équipé du Park Distance Control (radar anti-recul), qui est indispensable pour faire les créneaux. Et pour 4.000 € de plus, ce 4x4 est équipé d’un navigateur haut de gamme, d’un toit ouvrant panoramique, de sièges électriques et de la HiFi. La finition extérieure est une vraie réussite. La calandre typique BMW trouve sa place sur un pare-chocs "plastique" (avec absorbeurs auto-régénérants qui supportent sans dommages des accrochages à basse vitesse). Les barres de toit, très tendance, entourent une antenne "aileron de requin" aérodynamique. Les jantes Alu dix-sept pouces de série mettent en valeur la hauteur de l’habitacle cernée par des bas de caisse homogènes avec les boucliers avant et arrière. Avec son look chic et "fashion", le X3 présente bien mais demande un complément financier (plus 11 % !) pour être impeccable. Avec sa transmission intégrale à répartition variable du couple moteur adjointe au contrôle dynamique de la stabilité (système xDrive et DSC), la voiture ne se comporte non pas comme un SUV (ballottements et roulis) mais comme une berline exemplaire. A l’avant, comme à l’arrière, les passagers sont bichonnés et protégés (airbags frontaux et latéraux à l’avant, de tête à l’arrière). Le freinage, lui aussi, est un gage de sécurité (ABS, EBV, intervention électronique des freins sur les quatre roues). Essayée sur route mouillée et "Off Road", la belle allemande reste constante et imperturbable. Poussif ! C’est malheureusement le seul mot qu’évoque le 2.0 diesel qui motorise ce BMW. Le quatre cylindres à injection directe à rampe commune est, en effet, à la peine pour faire "décoller" les presque deux tonnes. C’est ce manque de puissance qui lèse le 4x4 en franchissement. En dehors des sentiers battus, à basse vitesse, il faut souvent remettre des gaz et rétrograder pour le faire passer. Lancés, les 150 chevaux garantissent un comportement routier acceptable et savent se faire entendre dans l’habitacle. Le X3 reste raisonnable en termes de consommation, pour un véhicule de ce gabarit, avec sept litres deux aux cent kilomètres en moyenne. La boîte manuelle à six rapports et le régulateur de vitesse (de série) le rendent agréable sur de longs trajets. Il est à noter que le 2.0 d "Luxe" est 2.000 € plus cher que le bas de gamme 3.0 d "Première" et 300 € moins cher que le milieu de gamme "Confort". Ce dernier offre un six cylindres en ligne de 204 chevaux (à 4.000 tr/mn) et un couple de 41,8 mkg (à 1.500 tr/mn). Des caractéristiques "à la hauteur de la caisse". A vous de choisir !

Tenue correcte exigée

Avec sa transmission intégrale à répartition variable du couple moteur adjointe au contrôle dynamique de la stabilité (système xDrive et DSC), la voiture ne se comporte non pas comme un SUV (ballottements et roulis) mais comme une berline exemplaire. A l’avant, comme à l’arrière, les passagers sont bichonnés et protégés (airbags frontaux et latéraux à l’avant, de tête à l’arrière). Le freinage, lui aussi, est un gage de sécurité (ABS, EBV, intervention électronique des freins sur les quatre roues). Essayée sur route mouillée et "Off Road", la belle allemande reste constante et imperturbable.

Un peu léger pour un poids lourd

Poussif ! C’est malheureusement le seul mot qu’évoque le 2.0 diesel qui motorise ce BMW. Le quatre cylindres à injection directe à rampe commune est, en effet, à la peine pour faire "décoller" les presque deux tonnes. C’est ce manque de puissance qui lèse le 4x4 en franchissement. En dehors des sentiers battus, à basse vitesse, il faut souvent remettre des gaz et rétrograder pour le faire passer. Lancés, les 150 chevaux garantissent un comportement routier acceptable et savent se faire entendre dans l’habitacle. Le X3 reste raisonnable en termes de consommation, pour un véhicule de ce gabarit, avec sept litres deux aux cent kilomètres en moyenne. La boîte manuelle à six rapports et le régulateur de vitesse (de série) le rendent agréable sur de longs trajets.

Faux jumeaux

Il est à noter que le 2.0 d "Luxe" est 2.000 € plus cher que le bas de gamme 3.0 d "Première" et 300 € moins cher que le milieu de gamme "Confort". Ce dernier offre un six cylindres en ligne de 204 chevaux (à 4.000 tr/mn) et un couple de 41,8 mkg (à 1.500 tr/mn). Des caractéristiques "à la hauteur de la caisse". A vous de choisir !

Dans sa finition haut de gamme, le X3 apparaît trop cher et incomplet en matière d’équipements de série. Il est difficile de comprendre que la firme allemande concède à iso prix un modèle équipé d’une motorisation 25 % plus puissante. Sachant que ces deux versions bénéficient du confort et de la qualité BMW (à quelques artifices près !). Quoi qu’il en soit ce 4x4 a su rester fidèle à sa sérieuse réputation au niveau de la ligne, de la robustesse et de la rigueur.

Pierre ARRIBE

2005-05-20