BMW Série 1 120d Confort

ESPACE COMPACTE
  • Moteur très performant et sobre
  • Système radar avant/arrière
  • Lignes extérieures élégantes
  • Bruit extérieur du moteur
  • Faible volume du coffre

Prix : 28 650 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 soupapes turbo diesel injection directe
Cylindrée 1995 cm³
Puissance maxi 163 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 34.00 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.27 m
Largeur 1.75 m
Hauteur 1.43 m

Poids

Total 1415 kg

Capacités

Coffre de 330 à 1500 dm³
Réservoir 50 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 220 km/h
0 à 100 km/h 7.90 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.60
Urbaine 7.70
Mixte 5.70
Essai 5.80

Vous avez dit Diesel ?

La BMW série 1, petite première des neuf gammes proposées chez BMW, est actuellement construite à l'usine ultramoderne de Regensburg (Ratisbonne). Sportive par sa puissante motorisation, la BMW 120d montre que la firme allemande fait partie des constructeurs automobiles qui prouvent une fois de plus que dynamisme et puissance ne riment pas forcément avec motorisation essence. Gardant l’avantage d’une consommation réduite et d’une insonorisation intérieure efficace, cette petite dernière a su tirer profit de ses grandes sœurs des séries supérieures.

De la mécanique

Ce modèle est une propulsion, ce qui fait de lui une exception dans sa catégorie. Cette différence lui confère un bon mordant ainsi qu’une bonne maniabilité sur route. L’essai a été réalisé avec une motorisation de 163 ch (la 120d) mais il existe aussi un moteur diesel de 122 ch (118d). Pour les amoureux de l’essence, deux motorisations sont proposées, 115 ch sur la version 116i et 150 ch sur la version 120i. La puissance du moteur est transmise à l’arrière par une boîte manuelle à six rapports. Une boîte automatique avec fonction Steptronic est aussi proposée. Seul petit point qui peut s'avérer gênant pour le voisinage, les accélérations nerveuses ne passent pas inaperçues à cause du volume sonore émis par le moteur à haut régime. Heureusement pour les passagers, l’insonorisation de l’habitacle a été soignée. La motorisation est une chose importante il est vrai mais ici sportivité côtoie confort et haute technologie comme le démarrage sans clé de série ou bien l’aide au stationnement (PDC) à l'avant et à l'arrière. D’autres systèmes sont proposés de série comme l’éclairage extérieur des poignées de portes, les informations en temps réel du trafic et des travaux sur les autoroutes, l’interface Bluetooth pour certains téléphones portables ou encore, des sièges baquet avec dossier à largeur variable. Le système de navigation est très simple d’utilisation et très performant, géré grâce au système de commande BMW "iDrive" avec son bouton multicommandes positionné entre le passager avant et le conducteur. On regrettera toutefois la non visibilité 3D des routes empruntées sur écran mais une signalisation simple remplace habilement ce manque par une flèche blanche bien visible. En obtenant cinq étoiles au test de sécurité Euro NCAP, la BMW Série 1 offre un excellent niveau sécurité. Un ensemble complet d’éléments de sécurité, invisibles mais bien présents, équipe l’habitacle. La voiture dispose d'airbags de type "protège tête" à toutes les places du véhicule, de prétensionneurs et limiteurs d’efforts aux ceintures de sécurité des sièges avant. Un capteur situé sous le siège passager permet de savoir si la place est réellement occupée afin d’éviter tout déclenchement inutile de l'airbag en cas de choc. En cas d’accident, l’alimentation de la batterie sera coupée ainsi que l’arrivée du carburant au moteur. Une crevaison sur autoroute ? Pas de panique les pneus sont équipés d’un système "antidéjantage" de série et si l’on effectue un freinage d'urgence les feux stop s’éclaireront plus fortement. L’aide à la conduite se traduit aussi par une panoplie de systèmes électroniques annoncés par des noms un peu mystérieux comme, par exemple, le DSC (contrôle dynamique de la stabilité) permettant de stabiliser le véhicule lors d’un écart brutal, le DBC assistant d’aide au freinage et le RPA qui contrôle la pression des pneus. J'ai eu un coup de cœur particulier pour le système d’aide au stationnement, incomparable avec l’archaïque "bip" du radar de recul des autres véhicules. Ici, la voiture est schématisée sur l’écran de la console avec, à chaque extrémité, un cône de 150° de détection qui augmente et change de couleur quand la voiture entre dans la zone de l’obstacle.

De la technologie

La motorisation est une chose importante il est vrai mais ici sportivité côtoie confort et haute technologie comme le démarrage sans clé de série ou bien l’aide au stationnement (PDC) à l'avant et à l'arrière. D’autres systèmes sont proposés de série comme l’éclairage extérieur des poignées de portes, les informations en temps réel du trafic et des travaux sur les autoroutes, l’interface Bluetooth pour certains téléphones portables ou encore, des sièges baquet avec dossier à largeur variable. Le système de navigation est très simple d’utilisation et très performant, géré grâce au système de commande BMW "iDrive" avec son bouton multicommandes positionné entre le passager avant et le conducteur. On regrettera toutefois la non visibilité 3D des routes empruntées sur écran mais une signalisation simple remplace habilement ce manque par une flèche blanche bien visible.

De la sécurité

En obtenant cinq étoiles au test de sécurité Euro NCAP, la BMW Série 1 offre un excellent niveau sécurité. Un ensemble complet d’éléments de sécurité, invisibles mais bien présents, équipe l’habitacle. La voiture dispose d'airbags de type "protège tête" à toutes les places du véhicule, de prétensionneurs et limiteurs d’efforts aux ceintures de sécurité des sièges avant. Un capteur situé sous le siège passager permet de savoir si la place est réellement occupée afin d’éviter tout déclenchement inutile de l'airbag en cas de choc. En cas d’accident, l’alimentation de la batterie sera coupée ainsi que l’arrivée du carburant au moteur. Une crevaison sur autoroute ? Pas de panique les pneus sont équipés d’un système "antidéjantage" de série et si l’on effectue un freinage d'urgence les feux stop s’éclaireront plus fortement. L’aide à la conduite se traduit aussi par une panoplie de systèmes électroniques annoncés par des noms un peu mystérieux comme, par exemple, le DSC (contrôle dynamique de la stabilité) permettant de stabiliser le véhicule lors d’un écart brutal, le DBC assistant d’aide au freinage et le RPA qui contrôle la pression des pneus. J'ai eu un coup de cœur particulier pour le système d’aide au stationnement, incomparable avec l’archaïque "bip" du radar de recul des autres véhicules. Ici, la voiture est schématisée sur l’écran de la console avec, à chaque extrémité, un cône de 150° de détection qui augmente et change de couleur quand la voiture entre dans la zone de l’obstacle.

Acheter une BMW 120d Confort, ce n’est pas seulement acheter une simple berline compacte. Vous aurez entre les mains du dynamisme, du style, de la sécurité, mais aussi du concentré de technologie et vous serez surpris de ne pas retrouver ces petits détails dans un véhicule concurrent. Certain regretterons de ne pas trouver ce modèle en trois portes, mais pour quoi faire ? Pour un style plus sportif ou plus agressif ? Pas nécessaire, le design de la série 1 suffit à lui-même pour faire tourner les regards !

Cédric OBRY

2005-06-25