CITROEN Saxo 1,4 SX 5 portes

ESPACE CITADINE
  • Agréable citadine
  • Finition de qualité
  • Boîte de vitesses précise et douce
  • Freinage
  • Direction floue à vitesse élevée
  • Consommation
  • Espaces de rangement

Prix : 10 976 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres essence
Cylindrée 1360 cm³
Puissance maxi 75 ch à 5500 tr/min
Couple maxi 11.50 mkg à 3400.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.74 m
Largeur 1.62 m
Hauteur 1.37 m

Poids

Total 876 kg

Capacités

Coffre de 280 à 953 dm³
Réservoir 45 L
Nb de places 0

Performances

Vitesse maxi 175 km/h
0 à 100 km/h 12.90 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.40
Urbaine 9.50
Mixte 6.90
Essai 0.00

Uue coquetterie pour la petite CITROEN

La Saxo est commercialisée depuis début 1996 en version 3 portes et quelques mois après en version 5 portes. Depuis la rentrée d'octobre, la petite CITROEN a été un peu rajeunie et caractérisée par un style extérieur rénové et de nouveaux aménagements à l'intérieur.

Nouvel avant

Côté carrosserie, les évolutions portent sur un capot avant fortement galbé, des ailes plus volumineuses et des projecteurs de plus grandes dimensions à face lisse et en forme d'amande, ceux-ci apportant 20% de puissance d'éclairage en plus. La nouvelle face arrière gagne en homogénéité avec des feux et essuie-vitre re-stylés ainsi qu'un becquet pour les modèles VTS. A l'intérieur de la Saxo millésime 2000, de nouveaux appuis-tête, un pare-brise anti-éblouissement, des coussins gonflables conducteur et passager (désactivable) en série, mais plus de boîte à gants. Deux filets de rangement disposés de part et d'autre de la console de levier de vitesses remplacent maintenant le déjà bien petit coffre à gants des modèles précédents. Les ceintures de sécurité sont désormais équipées de limiteur d'effort et de prétensionneur pyrotechnique. Au tableau de bord le compteur kilométrique est à cristaux liquides. Un regret, la position de conduite n'est toujours pas réglable. Côté moteurs, rien de nouveau. Dommage de ne pas avoir profité de ce coup de rajeunissement pour les doter de 4 soupapes par cylindre. La gamme Saxo actuelle comprend cinq motorisations essence délivrant de 50 à 120 chevaux, une motorisation 1.1 litre GPL bicarburation de 59 chevaux, une motorisation 1,5 l diesel de 58 chevaux, sans oublier le modèle électrique. Ce qui, à vrai dire, n'est déjà pas si mal. La Saxo 1,4 SX qui dispose d'un moteur de 75 chevaux, se situe donc en milieu de la gamme tant en ce qui concerne la finition que les caractéristiques techniques et les performances. Une boîte de vitesses précise et douce, une direction assistée, un très bon freinage, un bon confort et des mensurations menues font de la Saxo un vrai régal à conduire et à placer dans le "foutoir" de nos grandes villes. Ajouté à ces qualités, un moteur souple et suffisamment puissant et la Saxo devient la petite reine dans nos embarras urbains. La petite CITROEN est amusante, sympa, son comportement toujours attrayant. Tout ne pouvant pas être sans reproche, j'ai trouvé que l'appétit de cette bien séduisante petite berline était un peu élevé. Peut-être ai-je eu le pied un peu lourd ? Les réelles qualités décrites précédemment la rendent fort agréable sur les "nationales" ou "départementales" plus ou moins sinueuses ; son agilité et sa bonne tenue de route procurent une conduite attrayante. Toutefois, la Saxo reste une citadine et ne peut prétendre à être vraiment polyvalente et se montrer aussi talentueuse qu'en ville, lors de longs trajets routiers et autoroutiers. La boîte précise et bien étagée permet d'exploiter efficacement la souplesse de son moteur. L'auto est légère et il convient de n'utiliser les vitesses élevées dont elle capable (175 km/h au maximum) qu'avec circonspection car la direction assistée très (trop) souple laisse un sentiment de flou peu agréable lorsque l'on force l'allure.

A l'intérieur de la Saxo millésime 2000, de nouveaux appuis-tête, un pare-brise anti-éblouissement, des coussins gonflables conducteur et passager (désactivable) en série, mais plus de boîte à gants. Deux filets de rangement disposés de part et d'autre de la console de levier de vitesses remplacent maintenant le déjà bien petit coffre à gants des modèles précédents. Les ceintures de sécurité sont désormais équipées de limiteur d'effort et de prétensionneur pyrotechnique. Au tableau de bord le compteur kilométrique est à cristaux liquides. Un regret, la position de conduite n'est toujours pas réglable.

Mécanique inchangée

Côté moteurs, rien de nouveau. Dommage de ne pas avoir profité de ce coup de rajeunissement pour les doter de 4 soupapes par cylindre. La gamme Saxo actuelle comprend cinq motorisations essence délivrant de 50 à 120 chevaux, une motorisation 1.1 litre GPL bicarburation de 59 chevaux, une motorisation 1,5 l diesel de 58 chevaux, sans oublier le modèle électrique. Ce qui, à vrai dire, n'est déjà pas si mal. La Saxo 1,4 SX qui dispose d'un moteur de 75 chevaux, se situe donc en milieu de la gamme tant en ce qui concerne la finition que les caractéristiques techniques et les performances.

Une citadine bien née

Une boîte de vitesses précise et douce, une direction assistée, un très bon freinage, un bon confort et des mensurations menues font de la Saxo un vrai régal à conduire et à placer dans le "foutoir" de nos grandes villes. Ajouté à ces qualités, un moteur souple et suffisamment puissant et la Saxo devient la petite reine dans nos embarras urbains. La petite CITROEN est amusante, sympa, son comportement toujours attrayant. Tout ne pouvant pas être sans reproche, j'ai trouvé que l'appétit de cette bien séduisante petite berline était un peu élevé. Peut-être ai-je eu le pied un peu lourd ?

Agréable sur route malgré une direction trop légère

Les réelles qualités décrites précédemment la rendent fort agréable sur les "nationales" ou "départementales" plus ou moins sinueuses ; son agilité et sa bonne tenue de route procurent une conduite attrayante. Toutefois, la Saxo reste une citadine et ne peut prétendre à être vraiment polyvalente et se montrer aussi talentueuse qu'en ville, lors de longs trajets routiers et autoroutiers. La boîte précise et bien étagée permet d'exploiter efficacement la souplesse de son moteur. L'auto est légère et il convient de n'utiliser les vitesses élevées dont elle capable (175 km/h au maximum) qu'avec circonspection car la direction assistée très (trop) souple laisse un sentiment de flou peu agréable lorsque l'on force l'allure.

Dans le segment B, les modèles français présents tels que la PEUGEOT 206 et la RENAULT Clio et les modèles étrangers tels que la FORD Fiesta, la FIAT Punto, la VW Polo sont de redoutables et valeureux concurrents et sa cousine, la PEUGEOT 106, qui lui ressemble à bien des égards, lui fait également un peu d'ombre. Cela étant, la Saxo se place bien dans la compétition par sa gamme étendue, ses prix bien étudiés, ses équipements de qualité et suffisamment complets. Assurément une motorisation de conception plus avancée aurait pu apporter encore des arguments en sa faveur, notamment dans le domaine de la consommation d'essence.

Jean-Pierre LAURAIN

2000-01-01