CITROEN Xsara PICASSO 1.8 16V

ESPACE MONOSPACE
  • Espace intérieur
  • Confort
  • Tenue de route
  • Clim en option
  • Lève-vitres mal placés

Prix : 17 516 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes
Cylindrée 1749 cm³
Puissance maxi 117 ch à 5500 tr/min
Couple maxi 16.60 mkg à 4000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.28 m
Largeur 1.75 m
Hauteur 1.64 m

Poids

Total 1245 kg

Capacités

Coffre de 0 à 515 dm³
Réservoir 55 L
Nb de places 0

Performances

Vitesse maxi 187 km/h
0 à 100 km/h 12.20 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.90
Urbaine 10.80
Mixte 7.70
Essai 8.70

Ovoïde de révolution

S'il était des années où un nouveau modèle était furieusement caché jusqu'au dernier moment avant sa présentation, la DS en fut le plus célèbre exemple, les constructeurs ont désormais totalement changé d'attitude. Un an avant sa sortie, non seulement la Xsara Picasso n'avait plus de secret pour personne mais on pouvait même passer commande en avance de phase. Depuis, les ventes 2000 ont donné le sourire à CITROËN, dopées par la famille Xsara avec un lifting pour la berline et le Picasso qui occupe une bonne place dans le segment roi des monospaces compacts. Contrairement au Scénic, la Xsara Picasso est proposée en seulement trois versions associées à trois motorisations, autrement dit un modèle par moteur. La finition unique a le mérite d'être simple, agrémentée par le jeu des options et autres packs. Inutile de rappeler que le HDI, le plus prisé, persiste avec seulement 90 ch, ce qui fait que le 1.8 16V se trouve le plus puissant des trois ; l'inédit 1.6 16V ne proposant "que" 110 ch.

Toute en rondeur

La révolution se traduit surtout par la forme extérieure de la Xsara Picasso, très symétrique entre faces avant et arrière, à tel point que des vitres latérales supplémentaires prennent place en avant des portières. A l'intérieur, la révolution est plus "de velours" vu qu'on y trouve les bonnes recettes de tout monospace qui se respecte, sans scoop ou idée fumante. L'ergonomie y est plutôt soignée avec un levier de vitesses sur la planche de bord façon FIAT Multipla et un volant installé comme dans une berline. Trois regrets sur le sujet : le volant est fixe en profondeur et les lève-vitres sont sur la console centrale et non sur les portières (idem berline). Parmi les bons trucs de monospaces, le compteur digital a été placé au centre, à la vue de tous, comme par exemple, les informations de l'ordinateur de bord ou les messages d'alerte ou encore les indications de la navigation (option). En cas de fatigue, un bouton permet d'éteindre toutes ces lumières et de limiter l'affichage à la seule vitesse (black panel). Comme la berline, la Xsara Picasso est multiplexée, ce qui réduit le câblage. C'est vrai, la position de conduite, en hauteur, est agréable, à peine gênée par les montants des vitres latérales avant. Oublions les "trous" à froid du moteur pour s'intéresser à sa disponibilité, même à bas régimes. Le plus puissant des moteurs de Picasso affiche des valeurs de performances plus qu'honorables avec une vitesse maximale de 187 km/h et le 0 à 100 km/h en un peu plus de 12 s. Les consommations restent raisonnables et surtout dans la moyenne de la concurrence. Le freinage est puissant (ABS en série évidemment) sans perte de cap en cas d'urgence. A part une sensibilité au vent latéral à cause de sa hauteur plus importante, la Xsara Picasso gomme tout obstacle, sans roulis dans les virages et sans écart. Le confort des passagers est à peine troublé par quelques bruits aérodynamiques. Les cinq sièges indépendants et identiques en largeur disposent tous de ceintures trois points. Comme d'habitude, le central arrière peut être reculé ou avancé ou encore replié en table. Le rabat et même la dépose des sièges arrière est un jeu d'enfant. Tout acheteur de monospace, même compact, vise les rangements et astuces offerts par ce genre de carrosserie. Deux trappes ont été creusées dans le plancher, sous les pieds des passagers arrière et dans les flancs du coffre. Carré, le coffre accueille l'incontournable Modubox qui se déplie en chariot à roulettes, à noter la bonne astuce du hayon à deux hauteurs d'ouverture, pratique en parking souterrain par exemple. Les bacs de portières permettent d'y placer une grande bouteille, plutôt pratique même si on a ajouté les 6.900 FF de climatisation manuelle. A part la "clim", le catalogue des options reste tout de même raisonnable. CITROËN offre 4 airbags et un autoradio avec CD et commandes au volant. Les vitres avant, comme les rétroviseurs, sont électriques et le verrouillage est centralisé. Dernière attention bienvenue, les tissus des sièges ont été traités anti-tâches.

Route en douceur

C'est vrai, la position de conduite, en hauteur, est agréable, à peine gênée par les montants des vitres latérales avant. Oublions les "trous" à froid du moteur pour s'intéresser à sa disponibilité, même à bas régimes. Le plus puissant des moteurs de Picasso affiche des valeurs de performances plus qu'honorables avec une vitesse maximale de 187 km/h et le 0 à 100 km/h en un peu plus de 12 s. Les consommations restent raisonnables et surtout dans la moyenne de la concurrence. Le freinage est puissant (ABS en série évidemment) sans perte de cap en cas d'urgence. A part une sensibilité au vent latéral à cause de sa hauteur plus importante, la Xsara Picasso gomme tout obstacle, sans roulis dans les virages et sans écart. Le confort des passagers est à peine troublé par quelques bruits aérodynamiques. Les cinq sièges indépendants et identiques en largeur disposent tous de ceintures trois points. Comme d'habitude, le central arrière peut être reculé ou avancé ou encore replié en table. Le rabat et même la dépose des sièges arrière est un jeu d'enfant.

Soute en grandeur

Tout acheteur de monospace, même compact, vise les rangements et astuces offerts par ce genre de carrosserie. Deux trappes ont été creusées dans le plancher, sous les pieds des passagers arrière et dans les flancs du coffre. Carré, le coffre accueille l'incontournable Modubox qui se déplie en chariot à roulettes, à noter la bonne astuce du hayon à deux hauteurs d'ouverture, pratique en parking souterrain par exemple. Les bacs de portières permettent d'y placer une grande bouteille, plutôt pratique même si on a ajouté les 6.900 FF de climatisation manuelle. A part la "clim", le catalogue des options reste tout de même raisonnable. CITROËN offre 4 airbags et un autoradio avec CD et commandes au volant. Les vitres avant, comme les rétroviseurs, sont électriques et le verrouillage est centralisé. Dernière attention bienvenue, les tissus des sièges ont été traités anti-tâches.

Un an d'attente entre sa présentation et sa mise réelle sur le marché, la Xsara Picasso se sera faite attendre. CITROËN en a profité pour peaufiner son monospace qui n'a finalement de révolutionnaire que sa ligne extérieure très symétrique et très ovoïde. L'intérieur reprend les bonnes recettes des monospaces compacts en offrant, en plus, cinq vraies places dans un confort CITROËN. Le brio du 1.8 16V le rend agréable et sûr en conduite, de quoi satisfaire toute une famille en quête d'espace.

Philippe NIOLLET

2001-01-01