FORD C-MAX Flexifuel

ESPACE MONOSPACE
  • Agrément de conduite
  • Qualité dynamique
  • Modularité intelligente
  • Carburant super éthanol économique
  • Consommation
  • Carburant super éthanol peu diffusé

Prix : de 20 900 € à 22 450 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres, 16 soupapes injection multipoints essence et éthanol
Cylindrée 1798 cm³
Puissance maxi 125 ch à 6000 tr/min
Couple maxi 16.80 mkg à 4000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.37 m
Largeur 1.82 m
Hauteur 1.59 m

Poids

Total 1375 kg

Capacités

Coffre de 0 à 0 dm³
Réservoir 55 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 195 km/h
0 à 100 km/h 10.80 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.60
Urbaine 9.60
Mixte 7.10
Essai 0.00

Biocarbure… naturellement

Arrivé sur le marché des monospaces compacts en 2003, le FORD C-MAX a su séduire par son agrément de conduite digne d'une berline et par la modularité intelligente des places arrière. La version 2007 se distingue par quelques modifications esthétiques et, plus particulièrement, par sa nouvelle motorisation alimentée au bioéthanol.

Nouveau style 2007

Le nouveau C-MAX rejoint le S-MAX afin de former la famille "MAX". Extérieurement, il présente une nouvelle face avant "Kinetic Design" avec sa calandre trapézoïdale et de nouveaux logos. Des optiques étirées et des phares antibrouillard en forme d'entrées d'air s'intègrent dans cette nouvelle parure. A l'arrière, les feux allongés et verticaux comportent une rampe lumineuse à diodes. Les décors intérieurs s'enrichissent d'un nouveau combiné à fond rouge, ainsi que d'un écran d'ordinateur de bord remanié. L'habillage des portes adopte le style S-MAX et une finition laquée encadre les commandes de la console centrale. La poignée de frein à main, articulée en "Z", s'encastre discrètement dans la console. La partie arrière de l'habitacle conserve son astucieux système de déplacement en diagonale des sièges après l'escamotage de l'assise centrale. On obtient ainsi deux places individuelles avec un plus grand espace aux jambes. Le FORD C-MAX est commercialisé avec trois niveaux de finition "Trend", "Ghia" et "Titanium". L'équipement très complet de la finition haut de gamme "Titanium" peut s'enrichir d'un toit panoramique donnant une grande clarté à l'habitacle. On retrouve les motorisations déjà connues. Trois moteurs à essence "Duratec", de 1.600, 1.800 et 2.000 cm3, développent respectivement 100, 125 et 145 chevaux, et trois turbo diesel délivrent, avec ces mêmes cylindrées, des puissances de 90, 115 et 136 chevaux. L'arrivée d'un nouveau moteur, 1.8 16V Bioflex pouvant fonctionner aussi bien avec les carburants SP 95 et SP 98 qu'avec le nouveau carburant super éthanol E 85, est le caractère marquant du nouveau C-MAX. Le développement du carburant E 85 a connu une accélération au cours de l'année 2006 avec la mise en place d'un groupe de travail présidé par Alain Prost. Tout moteur à essence, de technologie récente, peut fonctionner avec ce carburant contenant jusqu'à 85 % de bioéthanol pour 15 % de supercarburant. Quelques modifications techniques sont cependant nécessaires, car cet additif à l'essence diminue le pouvoir de lubrification des sièges de soupapes et peut générer des phénomènes de corrosion par la présence d'eau dans le mélange. Ce nouveau produit pourrait se substituer aux carburants traditionnels dans la perspective d'une perte progressive des ressources en pétrole. Cette solution se trouve dans l'exploitation des productions agricoles, en céréales et autres végétaux à partir desquels on sait produire l'éthanol. On attribue à ce nouveau carburant le préfixe "bio" dans la mesure où les moteurs qui le consomment émettent un CO2 d'origine non fossile. Une grande partie de ce gaz est en effet réabsorbé par les plantes suivant le phénomène de photosynthèse. Avec son nouveau moteur 1.8 16V Bioflex, le C-MAX Flexifuel fonctionne indistinctement au carburant E 85 (85 % d'éthanol et 15 % d'essence), au supercarburant SP 95 ou au mélange des deux. Les versions "flexibles" de ses modèles jouent un rôle déterminant pour FORD dans sa politique environnementale. Cette motorisation a été développée sur la base du moteur à essence à injection multipoints, sur lequel les sièges de soupapes ont été renforcés pour résister à la lubrification plus faible de l'E 85. La pompe et les injecteurs ont été modifiés et le catalyseur a été renforcé. Le mélange en proportion variable des deux carburants est analysé en permanence par le module de gestion électronique qui adapte la cartographie d'injection en conséquence. Ce moteur appartient à la nouvelle génération des "moteurs propres" puisque, sur les 172 g/km de CO2 d'origine végétale, 121 g/km (70%) sont réabsorbés par la nature pour seulement 51 g/km (30%) rejetés dans l'atmosphère. Développant une puissance maximum de 125 chevaux à 6.000 tr/mn avec un couple de 165 Nm à 4.000 tr/mn, ce moteur permet au FORD C-MAX d'atteindre une vitesse de pointe de 195 km/h avec une accélération de 0 à 100 km/h en 10,8 secondes. La substitution du carburant E 85 aux carburants traditionnels offre l'avantage de rendre les motorisations plus propres et d'offrir une alternative à l'éventuelle diminution des réserves en pétrole. Cette technologie est simple et peu coûteuse. Elle ne nécessite aucune transformation des systèmes de conditionnement du carburant et demande seulement une adaptation de quelques organes des moteurs. On s'interroge cependant de savoir si le faible prix du litre de super éthanol peut compenser une consommation plus élevée de l'ordre de 25 à 30 %. Nos essais effectués dans des conditions identiques sur un même parcours, ont fait apparaître une différence de consommation d'environ 5,5 litres entre la motorisation Bioflex alimentée en E 85 pur et le turbo diesel. Difficile d'apprécier aussi l'influence du mélange en proportions variables du bioéthanol avec l'essence sans plomb, situation inévitable en raison de la distribution restreinte de ce nouveau carburant. Actuellement, il n'existe que 75 pompes distribuant le carburant E 85 sur l'ensemble du territoire. Ce nombre devrait être porté à 500 d'ici la fin 2007 avec un objectif de 1.500 pour l'année 2008.

Un large choix de motorisations

On retrouve les motorisations déjà connues. Trois moteurs à essence "Duratec", de 1.600, 1.800 et 2.000 cm3, développent respectivement 100, 125 et 145 chevaux, et trois turbo diesel délivrent, avec ces mêmes cylindrées, des puissances de 90, 115 et 136 chevaux. L'arrivée d'un nouveau moteur, 1.8 16V Bioflex pouvant fonctionner aussi bien avec les carburants SP 95 et SP 98 qu'avec le nouveau carburant super éthanol E 85, est le caractère marquant du nouveau C-MAX.

Qu'est ce que le E85 ?

Le développement du carburant E 85 a connu une accélération au cours de l'année 2006 avec la mise en place d'un groupe de travail présidé par Alain Prost. Tout moteur à essence, de technologie récente, peut fonctionner avec ce carburant contenant jusqu'à 85 % de bioéthanol pour 15 % de supercarburant. Quelques modifications techniques sont cependant nécessaires, car cet additif à l'essence diminue le pouvoir de lubrification des sièges de soupapes et peut générer des phénomènes de corrosion par la présence d'eau dans le mélange. Ce nouveau produit pourrait se substituer aux carburants traditionnels dans la perspective d'une perte progressive des ressources en pétrole. Cette solution se trouve dans l'exploitation des productions agricoles, en céréales et autres végétaux à partir desquels on sait produire l'éthanol. On attribue à ce nouveau carburant le préfixe "bio" dans la mesure où les moteurs qui le consomment émettent un CO2 d'origine non fossile. Une grande partie de ce gaz est en effet réabsorbé par les plantes suivant le phénomène de photosynthèse.

Le C-MAX Flexifuel

Avec son nouveau moteur 1.8 16V Bioflex, le C-MAX Flexifuel fonctionne indistinctement au carburant E 85 (85 % d'éthanol et 15 % d'essence), au supercarburant SP 95 ou au mélange des deux. Les versions "flexibles" de ses modèles jouent un rôle déterminant pour FORD dans sa politique environnementale. Cette motorisation a été développée sur la base du moteur à essence à injection multipoints, sur lequel les sièges de soupapes ont été renforcés pour résister à la lubrification plus faible de l'E 85. La pompe et les injecteurs ont été modifiés et le catalyseur a été renforcé. Le mélange en proportion variable des deux carburants est analysé en permanence par le module de gestion électronique qui adapte la cartographie d'injection en conséquence. Ce moteur appartient à la nouvelle génération des "moteurs propres" puisque, sur les 172 g/km de CO2 d'origine végétale, 121 g/km (70%) sont réabsorbés par la nature pour seulement 51 g/km (30%) rejetés dans l'atmosphère. Développant une puissance maximum de 125 chevaux à 6.000 tr/mn avec un couple de 165 Nm à 4.000 tr/mn, ce moteur permet au FORD C-MAX d'atteindre une vitesse de pointe de 195 km/h avec une accélération de 0 à 100 km/h en 10,8 secondes.

Avantages et inconvénients

La substitution du carburant E 85 aux carburants traditionnels offre l'avantage de rendre les motorisations plus propres et d'offrir une alternative à l'éventuelle diminution des réserves en pétrole. Cette technologie est simple et peu coûteuse. Elle ne nécessite aucune transformation des systèmes de conditionnement du carburant et demande seulement une adaptation de quelques organes des moteurs. On s'interroge cependant de savoir si le faible prix du litre de super éthanol peut compenser une consommation plus élevée de l'ordre de 25 à 30 %. Nos essais effectués dans des conditions identiques sur un même parcours, ont fait apparaître une différence de consommation d'environ 5,5 litres entre la motorisation Bioflex alimentée en E 85 pur et le turbo diesel. Difficile d'apprécier aussi l'influence du mélange en proportions variables du bioéthanol avec l'essence sans plomb, situation inévitable en raison de la distribution restreinte de ce nouveau carburant. Actuellement, il n'existe que 75 pompes distribuant le carburant E 85 sur l'ensemble du territoire. Ce nombre devrait être porté à 500 d'ici la fin 2007 avec un objectif de 1.500 pour l'année 2008.

En commercialisant son monospace compact C-MAX avec la motorisation 1.8 16V Bioflex, FORD a le mérite de contribuer à la politique de protection de l'environnement et de répondre aux nécessaires recherches de nouvelles sources d'énergie.

Guy NICOLAS

2007-06-30