HONDA CR-V 2.2-CTDi 140 Elegance

ESPACE TOUT-TERRAIN
  • Diesel velouté et performant
  • Consommation maîtrisée
  • Sécurité
  • Habitabilité
  • Equipements
  • Pas de boîte automatique en diesel
  • Haut de gamme cher

Prix : 29 900 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes turbo diesel injection directe à rampe commune
Cylindrée 2204 cm³
Puissance maxi 140 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 34.50 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.53 m
Largeur 1.82 m
Hauteur 1.68 m

Poids

Total 1725 kg

Capacités

Coffre de 556 à 955 dm³
Réservoir 58 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 187 km/h
0 à 100 km/h 10.30 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 8.10
Urbaine 5.70
Mixte 6.50
Essai 0.00

Raffinement et technologie de premier plan

La troisième génération de HONDA CR-V vise une clientèle haut de gamme. Pour s’imposer dans le segment très concurrentiel des SUV compacts, le CR-V s’équipe d’équipements ultra high-tech. Plus cossu et plus rigoureux que son prédécesseur, le nouveau CR-V entre de plein pied dans le segment sport loisirs.

Troisième génération

Depuis 1995, trois générations de CR-V se sont succédées, respectant le rythme du renouvellement des voitures japonaises. Le nouveau CR-V revient avec un style bien à part. Double calandre superposée et vitres latérales arrière courbées, le style tend vers le haut de gamme. Capot renflé et bouclier avant sont conçus pour minimiser les conséquences d’un impact. Plus large et plus bas de 3,5 centimètres que son prédécesseur, il perd en revanche dix centimètres en longueur en reléguant la cinquième roue dans le plancher du coffre dont le volume utile évolue peu. La surface de chargement peut heureusement se dédoubler à l’aide d’une étagère rigide (limitée à 100 kg !). Autre avantage, la profondeur du coffre est dimensionnée pour glisser deux vélos tout terrain. Le design intérieur a été revu, plus ergonomique et plus convivial afin d’offrir une position de conduite optimale à tous les conducteurs. Le moelleux des suspensions associé à des sièges plus larges et plus confortables conduit inévitablement à une ambiance très relaxante. La qualité de l’insonorisation et l’absence de bruits parasites participent à l’amélioration du confort très cocooning. L’espace est très bien géré, il profite d’une climatisation performante et d’un système de désembuage efficace et rapide. Le levier de vitesses intégré au tableau de bord accentue cette impression d’espace. L’équipement de série est bien fourni dès la finition intermédiaire "Elégance", avec une climatisation à régulation séparée gauche /droite, une instrumentation retro illuminée et un ordinateur de bord. La sellerie en cuir intégral ainsi que le GPS sont réservés à la finition haute de la gamme "Innova". La sécurité à tous les niveaux a été pour HONDA une priorité. Les parties frontales sont conçues pour minimiser les conséquences d’un choc contre les piétons. Le Honda CR-V est équipé de série de l’ESP, ABS, EBD, VSA (contrôle électronique de trajectoire), TSA (aide à la stabilité lors d’un remorquage). Avec la finition "Innova", on accède aux options ACC (régulateur de vitesse adaptatif), AFS (phares adaptatifs). Enfin, le nec plus ultra des options est réservé au fameux CMBS (système de prévention de collision) couplé au radar ACC qui prévient le conducteur de l’approche d’un obstacle par une alerte sonore puis, sans réponse de ce dernier, tend les ceintures et active le freinage d’urgence afin de réduire les effets d’une collision. Déjà présent sur l’ancien CR-V, le moteur diesel HONDA est reconduit sur la nouvelle génération et il donne pleinement satisfaction. Dans un segment diéselisé à 90%, le 2.2 CTDi de 140 chevaux est la meilleure arme du CR-V. Bien sûr, le marché peut offrir plus performant dans cette classe de cylindrée (en particulier la TOYOTA Rav4 D-4D de 177 chevaux), mais pas forcément plus raffiné, car sur le plan du confort de marche, il s’agit du quatre cylindres turbo diesel le plus soyeux de la catégorie. Aucune vibration ne vient transpercer l’habitacle. Au bilan, il tourne et ronronne comme un bon moteur à essence sans heurt à la coupure. Plus velouté que la plupart de ces congénères au gazole, le 2.2 CDTi apprécie un régime de rotation plus élevé que la moyenne sans émettre une sonorité désagréable de surcroît. Avec 140 chevaux à 4.000 tr/mn, une puissance séduisante qui permet au CR-V d’abattre le 0 à 100 km/h en 10,3 s et d'atteindre une vitesse maxi de 187 km/h. La consommation est de 6,5 litres aux cent kilomètres en cycle mixte. Un résultat très satisfaisant au vu du surplus de poids par rapport à l’ancien CR-V (6,7 litres aux 100 kilomètres). Voilà la preuve que les 4x4 ne sont pas aussi voraces qu’on voudrait le penser. Le 2.2 CDTi bénéficie d’une boîte manuelle à six rapports. Cette boîte se distingue par son étagement bien pensé, optimisant une bonne utilisation du couple moteur, ainsi que par sa commande précise et "mécanique". Il est à noter que le 2.2 CTDi n’existe qu’en boîte manuelle. C’est dommage car l’association d’un turbo diesel moderne et d'une boîte automatique n’apporte que plus d’agrément dans la conduite. Pour la transmission intégrale, le CR-V troisième génération affiche 20% de couple de plus aux roues arrière, ce qui, sous de très fortes charges, stabilise mieux le véhicule. En conditions normales d’adhérence, le CR-V réagit comme une simple traction. Il ne se transforme en quatre roues motrices que lorsque l’électronique le juge nécessaire. Notre exemplaire repose sur des roues de 17 pouces. Les disques ventilés à l’avant et pleins à l’arrière font leur travail très correctement, assurant un freinage puissant et endurant.

Intérieur très "cocooning"

Le design intérieur a été revu, plus ergonomique et plus convivial afin d’offrir une position de conduite optimale à tous les conducteurs. Le moelleux des suspensions associé à des sièges plus larges et plus confortables conduit inévitablement à une ambiance très relaxante. La qualité de l’insonorisation et l’absence de bruits parasites participent à l’amélioration du confort très cocooning. L’espace est très bien géré, il profite d’une climatisation performante et d’un système de désembuage efficace et rapide. Le levier de vitesses intégré au tableau de bord accentue cette impression d’espace. L’équipement de série est bien fourni dès la finition intermédiaire "Elégance", avec une climatisation à régulation séparée gauche /droite, une instrumentation retro illuminée et un ordinateur de bord. La sellerie en cuir intégral ainsi que le GPS sont réservés à la finition haute de la gamme "Innova". La sécurité à tous les niveaux a été pour HONDA une priorité. Les parties frontales sont conçues pour minimiser les conséquences d’un choc contre les piétons. Le Honda CR-V est équipé de série de l’ESP, ABS, EBD, VSA (contrôle électronique de trajectoire), TSA (aide à la stabilité lors d’un remorquage). Avec la finition "Innova", on accède aux options ACC (régulateur de vitesse adaptatif), AFS (phares adaptatifs). Enfin, le nec plus ultra des options est réservé au fameux CMBS (système de prévention de collision) couplé au radar ACC qui prévient le conducteur de l’approche d’un obstacle par une alerte sonore puis, sans réponse de ce dernier, tend les ceintures et active le freinage d’urgence afin de réduire les effets d’une collision.

Moteur sobre et soyeux

Déjà présent sur l’ancien CR-V, le moteur diesel HONDA est reconduit sur la nouvelle génération et il donne pleinement satisfaction. Dans un segment diéselisé à 90%, le 2.2 CTDi de 140 chevaux est la meilleure arme du CR-V. Bien sûr, le marché peut offrir plus performant dans cette classe de cylindrée (en particulier la TOYOTA Rav4 D-4D de 177 chevaux), mais pas forcément plus raffiné, car sur le plan du confort de marche, il s’agit du quatre cylindres turbo diesel le plus soyeux de la catégorie. Aucune vibration ne vient transpercer l’habitacle. Au bilan, il tourne et ronronne comme un bon moteur à essence sans heurt à la coupure. Plus velouté que la plupart de ces congénères au gazole, le 2.2 CDTi apprécie un régime de rotation plus élevé que la moyenne sans émettre une sonorité désagréable de surcroît. Avec 140 chevaux à 4.000 tr/mn, une puissance séduisante qui permet au CR-V d’abattre le 0 à 100 km/h en 10,3 s et d'atteindre une vitesse maxi de 187 km/h. La consommation est de 6,5 litres aux cent kilomètres en cycle mixte. Un résultat très satisfaisant au vu du surplus de poids par rapport à l’ancien CR-V (6,7 litres aux 100 kilomètres). Voilà la preuve que les 4x4 ne sont pas aussi voraces qu’on voudrait le penser. Le 2.2 CDTi bénéficie d’une boîte manuelle à six rapports. Cette boîte se distingue par son étagement bien pensé, optimisant une bonne utilisation du couple moteur, ainsi que par sa commande précise et "mécanique". Il est à noter que le 2.2 CTDi n’existe qu’en boîte manuelle. C’est dommage car l’association d’un turbo diesel moderne et d'une boîte automatique n’apporte que plus d’agrément dans la conduite. Pour la transmission intégrale, le CR-V troisième génération affiche 20% de couple de plus aux roues arrière, ce qui, sous de très fortes charges, stabilise mieux le véhicule. En conditions normales d’adhérence, le CR-V réagit comme une simple traction. Il ne se transforme en quatre roues motrices que lorsque l’électronique le juge nécessaire. Notre exemplaire repose sur des roues de 17 pouces. Les disques ventilés à l’avant et pleins à l’arrière font leur travail très correctement, assurant un freinage puissant et endurant.

Le nouveau HONDA CR-V est particulièrement élégant et très bien équipé. Nul doute qu’il vienne occuper le podium des SUV tout en restant un champion de la frugalité en gazole. Plus habitable et plus confortable que l’ancien modèle, le CR-V s’est embourgeoisé sur le rayon des options (Xénon directionnel, camera de recul, système anticollision).

Jean-Pierre LO-HIVE

2007-10-20