RENAULT Clio Estate 1.5 dCi 85 Dynamique

ESPACE BREAK
  • Confort et insonorisation
  • Agrément de conduite
  • Habitabilité et coffre
  • Consommation
  • Sécurité
  • Prix assez élevé
  • Equipement à compléter par des options
  • Modularité limitée

Prix : 18 000 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 8 soupapes Turbo Diesel injection directe par rampe commune
Cylindrée 1461 cm³
Puissance maxi 85 ch à 3750 tr/min
Couple maxi 20.40 mkg à 1900.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.20 m
Largeur 2.02 m
Hauteur 1.51 m

Poids

Total 1355 kg

Capacités

Coffre de 439 à 1277 dm³
Réservoir 55 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 174 km/h
0 à 100 km/h 13.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.00
Urbaine 5.20
Mixte 4.40
Essai 5.20

La Clio familiale

Un peu plus de deux ans après la sortie de la Clio III, peut-être inspiré par le succès des PEUGEOT 206 SW et maintenant 207 SW, RENAULT a présenté la version break baptisée Estate. La Clio Estate qui concilie un design dynamique et un volume de chargement généreux tout en conservant un gabarit compact devrait permettre à la gamme Clio de rester la plus vendue en France.

Une gamme complète

La Clio Estate est proposée avec trois niveaux d'équipement ouvrant droit chacun à plusieurs motorisations. La version d'entrée de gamme Authentique n'est proposée qu'avec les deux mécaniques les plus modestes 1.2 16v 75 essence (13.450 €) et 1.5 dCi 70 diesel (14.950 €) et équipée de lève-vitres avant électrique, condamnation des ouvrants à distance, ABS, airbags frontaux et latéraux à l'avant pour l'essentiel. Le niveau intermédiaire Extrême propose en moteurs essence le 1.2 16v 75 (14.350 €) et 1.2 turbo TCE 100 (14.350 €), en diesel le 1.5 dCi en 70 (15.850 €) et 85 chevaux (16.750 €) et ajoute la radio CD 40 W et le plancher mobile dans le coffre. Enfin la finition la plus élaborée Dynamique donne accès aux motorisations supérieures 1.2 TCE 100 (16.600 €) et 1.6 16v 110 (16.800 €) en essence, aux 1.5 dCi 70 (17.100 €), 85 (18.000 €) et 105 (19.200 €) en diesel et se dote de la climatisation manuelle, d'airbags rideaux, d'une radio CD 80 W, d'antibrouillards, de feux de virages.... Les motorisations 1.2 16v et 1.5 dCi 85 peuvent recevoir une boîte robotisée (+700 €), le 1.6 16v une boîte automatique (+1.200 €) et le 1.5 dCi 105 un FAP (Filtre A Particules +1.000 €). La Clio Estate n'a pas droit aux versions de haut de gamme, Privilège et Initiale, réservées à la berline. Bien que l'équipement de la Dynamique soit satisfaisant, pour avoir un véhicule complètement équipé, il faudra y ajouter quelques options ou packs (options groupées). Ainsi aux 18.000 € de base, la voiture essayée ajoutait le Pack Tranquillité à 1.000 € (ESP + système de surveillance de pression des pneus + régulateur de vitesse + jantes en alliage de 15 pouces), le Pack Climatique à 450 € (climatisation régulée + allumage automatique des feux + essuyage automatique du pare-brise) et la peinture métallisée à 390 €, soit 19.840 € en tout. Ce n'est pas donné, mais on dispose alors d'un véhicule habitable, confortable et à l'équipement complet. La Clio Estate reprend intégralement la face avant et l'empattement de la berline. Par rapport à celle-ci, le porte à faux arrière a été allongé de 216 millimètres au profit du volume du coffre (439 dm3 soit 151 de plus que la berline). Le hayon incliné avec un petit becquet aérodynamique, la surface vitrée latérale bénéficiant d'une troisième vitre et les barres de toit en alu satiné sur la version Dynamique donnent un profil dynamique à ce break. L'intérieur de la Clio Estate, quasiment identique à celui de la berline, est traité avec soin. Les matériaux ont un aspect cossu, notamment la planche de bord recouverte d'une garniture moussée, et les assemblages sont ajustés avec soin. Les instruments du tableau de bord et les aérateurs sont cerclés d'alu donnant une touche chic à l'ensemble. Toutes les commandes tombent bien sous la main et on apprécie celles de la radio et du régulateur de vitesse au volant. La position de conduite est bonne pour les personnes de taille moyenne, mais les plus grands trouveront certainement l'assise trop haute, même réglée au plus bas, et regretteront l'absence de réglage en profondeur du volant. L'habitabilité est très correcte pour quatre adultes, l'assise haute des sièges avant devenant un avantage pour les passagers arrière qui peuvent aisément glisser leurs pieds dessous. La banquette arrière est suffisamment large pour accueillir trois enfants, chacun disposant d'un appui-tête escamotable et d'une ceinture trois points. Le coffre offre une contenance appréciable et bénéficie d'un plancher repliable contre le dossier de la banquette pour obtenir la capacité maximale du coffre et autorisant une surface plane lorsqu'il est en place et la banquette rabattue. Le cache-bagage est enroulable, amovible et peut se ranger sous le plancher. La banquette arrière est fractionnable en deux-tiers / un-tiers, mais il faut relever les assises avant de basculer les dossiers contrairement à certains breaks permettant de réaliser l'opération d'un seul geste. La lunette de hayon ouvrante permettant d'accéder facilement au coffre est également manquante. Par ailleurs les bacs de portière sont bien petits et étroits, par contre la boîte à gants est de bonne contenance. Après avoir ajusté sa position de conduite, on tourne la clé de contact et, surprise agréable, le moteur diesel ronronne gentiment, sans claquements ni vibrations. La première bonne impression se confirme en roulant, l'insonorisation a été bien travaillée. La circulation en ville se fait en douceur, grâce à un couple moteur disponible très tôt, mais toutefois un peu entachée par la boîte de vitesses assez rugueuse. En ville, on regrettera également les montants arrière épais gênant la visibilité et on trouvera plus difficilement à garer les 4,20 mètres de l'Estate que les 3,82 mètres de la Clio II, toujours au catalogue sous le nom Clio Campus. La conduite de la Clio Estate sur route est un exercice fort plaisant. Le moteur 1.5 dCi 85 fait preuve de tonus à régime moyen et son silence de fonctionnement et sa souplesse sont particulièrement appréciables. Son appétit mesuré également. Lors de l'essai, la consommation moyenne s'est établie à 5,2 litres au cent kilomètres en utilisation routière à vitesse soutenue avec pluie et vent assez forts. Cette faible consommation a un effet positif sur les rejets de CO2 et les 117 grammes par kilomètre émis ouvrent droit à un bonus de 700 € lors de l'achat de la voiture. Au passage, on pourra noter que toutes les Clio diesel ont droit au bonus et qu'aucune Clio à essence n'y a droit… La suspension offre un compromis entre confort et tenue de route fort satisfaisant. Associée aux sièges à l'assise agréable, elle porte confortablement les passagers, même sur revêtements inégaux. A l'issue des tests Euro NCAP, la Clio a obtenu la note maximale de cinq étoiles et offre aux passagers une protection optimale à toutes les places. La sécurité active est assurée par une stabilité difficile à prendre en défaut, même sous la pluie. Il faut vraiment y aller fort pour amorcer un début de glissade, vite endigué par l'ESP malheureusement en option. La direction à assistance électrique variable en fonction de la vitesse est souple en ville et précise sur route. Le freinage est efficace avec une attaque franche et reçoit un ABS de dernière génération avec répartiteur électronique (EBV) et assistance au freinage d'urgence (AFU).

Design dynamique

La Clio Estate reprend intégralement la face avant et l'empattement de la berline. Par rapport à celle-ci, le porte à faux arrière a été allongé de 216 millimètres au profit du volume du coffre (439 dm3 soit 151 de plus que la berline). Le hayon incliné avec un petit becquet aérodynamique, la surface vitrée latérale bénéficiant d'une troisième vitre et les barres de toit en alu satiné sur la version Dynamique donnent un profil dynamique à ce break.

Intérieur soigné

L'intérieur de la Clio Estate, quasiment identique à celui de la berline, est traité avec soin. Les matériaux ont un aspect cossu, notamment la planche de bord recouverte d'une garniture moussée, et les assemblages sont ajustés avec soin. Les instruments du tableau de bord et les aérateurs sont cerclés d'alu donnant une touche chic à l'ensemble. Toutes les commandes tombent bien sous la main et on apprécie celles de la radio et du régulateur de vitesse au volant. La position de conduite est bonne pour les personnes de taille moyenne, mais les plus grands trouveront certainement l'assise trop haute, même réglée au plus bas, et regretteront l'absence de réglage en profondeur du volant.

Beau volume

L'habitabilité est très correcte pour quatre adultes, l'assise haute des sièges avant devenant un avantage pour les passagers arrière qui peuvent aisément glisser leurs pieds dessous. La banquette arrière est suffisamment large pour accueillir trois enfants, chacun disposant d'un appui-tête escamotable et d'une ceinture trois points. Le coffre offre une contenance appréciable et bénéficie d'un plancher repliable contre le dossier de la banquette pour obtenir la capacité maximale du coffre et autorisant une surface plane lorsqu'il est en place et la banquette rabattue. Le cache-bagage est enroulable, amovible et peut se ranger sous le plancher. La banquette arrière est fractionnable en deux-tiers / un-tiers, mais il faut relever les assises avant de basculer les dossiers contrairement à certains breaks permettant de réaliser l'opération d'un seul geste. La lunette de hayon ouvrante permettant d'accéder facilement au coffre est également manquante. Par ailleurs les bacs de portière sont bien petits et étroits, par contre la boîte à gants est de bonne contenance.

Moteur ! Silence, elle tourne

Après avoir ajusté sa position de conduite, on tourne la clé de contact et, surprise agréable, le moteur diesel ronronne gentiment, sans claquements ni vibrations. La première bonne impression se confirme en roulant, l'insonorisation a été bien travaillée. La circulation en ville se fait en douceur, grâce à un couple moteur disponible très tôt, mais toutefois un peu entachée par la boîte de vitesses assez rugueuse. En ville, on regrettera également les montants arrière épais gênant la visibilité et on trouvera plus difficilement à garer les 4,20 mètres de l'Estate que les 3,82 mètres de la Clio II, toujours au catalogue sous le nom Clio Campus.

Conduite agréable et sûre

La conduite de la Clio Estate sur route est un exercice fort plaisant. Le moteur 1.5 dCi 85 fait preuve de tonus à régime moyen et son silence de fonctionnement et sa souplesse sont particulièrement appréciables. Son appétit mesuré également. Lors de l'essai, la consommation moyenne s'est établie à 5,2 litres au cent kilomètres en utilisation routière à vitesse soutenue avec pluie et vent assez forts. Cette faible consommation a un effet positif sur les rejets de CO2 et les 117 grammes par kilomètre émis ouvrent droit à un bonus de 700 € lors de l'achat de la voiture. Au passage, on pourra noter que toutes les Clio diesel ont droit au bonus et qu'aucune Clio à essence n'y a droit… La suspension offre un compromis entre confort et tenue de route fort satisfaisant. Associée aux sièges à l'assise agréable, elle porte confortablement les passagers, même sur revêtements inégaux. A l'issue des tests Euro NCAP, la Clio a obtenu la note maximale de cinq étoiles et offre aux passagers une protection optimale à toutes les places. La sécurité active est assurée par une stabilité difficile à prendre en défaut, même sous la pluie. Il faut vraiment y aller fort pour amorcer un début de glissade, vite endigué par l'ESP malheureusement en option. La direction à assistance électrique variable en fonction de la vitesse est souple en ville et précise sur route. Le freinage est efficace avec une attaque franche et reçoit un ABS de dernière génération avec répartiteur électronique (EBV) et assistance au freinage d'urgence (AFU).

La Clio Estate 1.5 dCi 85 est une vraie réussite. Elle propose une habitabilité intéressante et un grand coffre tout en conservant un gabarit mesuré et une ligne agréable. Son moteur assure de bonnes performances et une consommation réduite et le confort est remarquable par les bons soins d'une excellente insonorisation et d'une suspension efficace. On pourra juste regretter de devoir faire appel aux options pour compléter l'équipement malgré un prix de vente dans la tranche supérieure de la catégorie.

Daniel DECHENE

2008-04-20