AUDI TTS Coupé & Roadster

ESPACE PRESTIGE
  • Sportivité
  • Boîte S Tronic
  • Visibilité arrière
  • Prix

Prix : de 48 350 € à 51 950 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes injection directe essence
Cylindrée 0 cm³
Puissance maxi 272 ch à 6000 tr/min
Couple maxi 35.70 mkg à 2500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.20 m
Largeur 1.84 m
Hauteur 1.35 m

Poids

Total 1395 kg

Capacités

Coffre de 290 à 700 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 4

Performances

Vitesse maxi 250 km/h
0 à 100 km/h 5.40 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 0.00
Urbaine 10.90
Mixte 8.00
Essai 6.30

S (Grand) prix du sport

On ne présente plus le TT deuxième génération. Le coupé est arrivé sur nos routes fin 2006 et le roadster six mois après. Selon sa logique, AUDI décline son modèle en version S et le TT devient TTS. Si cette petite lettre ne vous dit rien, pour AUDI, elle veut dire beaucoup. Je dirais même beaucoup de puissance puisque cette S vient au sommet de la gamme. Vous brulez d'envie de voir le nouveau bolide d'AUDI ? Pas de soucis, il est en concessions depuis fin mai et avec l'esprit d'un grand prix sportif plein les gênes.

Très Très Sportive

La force est en lui, je dirai même plus, elle est sous son capot. En effet, le TTS a adopté un modeste deux litres TFSI. C'est sûr, cette petite cylindrée est un leurre. L'injection directe essence accouplée à un turbo et quelques réglages électroniques savamment étudiés, développe une puissance de 272 chevaux. Le couple associé de 35,7 mkg (vous avez bien lu) est disponible dès 2.500 tr/mn et reste constant jusqu’à 5.000 tr/mn. Les autres chiffres sont tout aussi époustouflants comme le 0 à 100 km/h en à peine plus de cinq secondes. Bien que la vitesse maxi soit volontairement bridée à 250 km/h, les reprises sont, en revanche, illimitées. Et pour peu que le modèle soit doté de la boîte S tronic à double embrayage (nom de la boîte DSG chez AUDI), c'est le régal absolu. En pratique, prenez une petite route sinueuse légèrement montagneuse, une route corse par exemple, et testez le TTS. Son agilité est sans pareil, aidée par le maniement de la boîte (avec palettes au volant) qui répond instantanément et on peut se laisser aller à tenter un chrono. OK, c'est fortement déconseillé et il serait meilleur de se défouler sur circuit. Il n'empêche que la transmission intégrale permanente associée à une suspension rabaissée et surtout à un poids plume, colle la voiture à la route en ne perdant pas une miette de puissance. Le TTS est d'ailleurs doté de la suspension "Magnetic Ride" qui, si le cœur vous en dit, permet de durcir plus ou moins l'amortissement. Le TTS se reconnaît à son logo rouge et argent incluant le S magique. Pour le reste, le principal signe distinctif est d'abord visible par une calandre spécifique grise ornée de barres verticales chromées. La face plus sportive du TTS adopte des prises d’air agrandies et des optiques bi-xénon associées aux incontournables diodes diurnes, récente signature de la marque. L'arrière est légèrement bodybuildé lui aussi avec un imposant bouclier laissant passer une sortie d'échappement de part et d'autre (on a pourtant à faire à un quatre cylindres). Le reste de la carrosserie est marqué par des jantes au design "S" de 18 pouces (et même 19 en option), de jupes de bas de caisse et de rétroviseurs brillant d'aluminium. Le TTS est disponible aussi bien en coupé qu'en roadster. Ce dernier conserve la capote semi rigide du TT qui se replie en douze secondes ; finalement, tout est rapide dans cette voiture ! L'intérieur du TT est sportif, l'habitacle du TTS l'est bien entendu aussi. La sellerie est de série en cuir / Alcantara, avec possibilité de cuir "Nappa" en option. Le noir domine avec, il faut le souligner, le passage au rouge ou orange. Le sigle TTS figure en bonne place au niveau du levier de boîte de vitesses. Finalement, la principale distinction se reconnait à ses cadrans gris, avec des aiguilles blanches qui, clin d'œil à la course, font, au démarrage, un aller retour au maximum pour retomber ensuite à zéro. Côté budget, le plaisir a un prix sous forme d'un investissement d'un peu moins de 50.000 € pour le coupé (et un peu plus pour le roadster). Fort heureusement, on peut aisément se passer de la rubrique options à l'exception du passage en version S tronic moyennant 2.370 € supplémentaires. De façon raisonnable, les consommations sont très honorables au regard des prestations. Le stand AUDI du dernier salon de Genève regorgeait de nouveautés. Aux côtés du TTS, le TT TDI entrait en lice. Il est, lui aussi, au catalogue et fera prochainement l'objet d'un essai. En attendant, ce TT adopte le plus récent des moteurs turbo diesel à rampe commune. Le 2 litres développe tout de même 170 chevaux qui poussent le TT à 226 km/h. Et puisqu'on en est aux performances, le 0 à 100 km/h est réglé en 7,5 secondes. D'accord, le TT TDI rend deux secondes au TTS mais affiche un rendement flatteur quand on pense à sa consommation moyenne (5,5 litres) et à ses rejets de CO2 qui ne lui donnent pas de malus. Le TT TDI est, comme tous les TT, doté d'une transmission intégrale Quattro.

Transmission de Toutes les Sensations

Le TTS se reconnaît à son logo rouge et argent incluant le S magique. Pour le reste, le principal signe distinctif est d'abord visible par une calandre spécifique grise ornée de barres verticales chromées. La face plus sportive du TTS adopte des prises d’air agrandies et des optiques bi-xénon associées aux incontournables diodes diurnes, récente signature de la marque. L'arrière est légèrement bodybuildé lui aussi avec un imposant bouclier laissant passer une sortie d'échappement de part et d'autre (on a pourtant à faire à un quatre cylindres). Le reste de la carrosserie est marqué par des jantes au design "S" de 18 pouces (et même 19 en option), de jupes de bas de caisse et de rétroviseurs brillant d'aluminium. Le TTS est disponible aussi bien en coupé qu'en roadster. Ce dernier conserve la capote semi rigide du TT qui se replie en douze secondes ; finalement, tout est rapide dans cette voiture ! L'intérieur du TT est sportif, l'habitacle du TTS l'est bien entendu aussi. La sellerie est de série en cuir / Alcantara, avec possibilité de cuir "Nappa" en option. Le noir domine avec, il faut le souligner, le passage au rouge ou orange. Le sigle TTS figure en bonne place au niveau du levier de boîte de vitesses. Finalement, la principale distinction se reconnait à ses cadrans gris, avec des aiguilles blanches qui, clin d'œil à la course, font, au démarrage, un aller retour au maximum pour retomber ensuite à zéro. Côté budget, le plaisir a un prix sous forme d'un investissement d'un peu moins de 50.000 € pour le coupé (et un peu plus pour le roadster). Fort heureusement, on peut aisément se passer de la rubrique options à l'exception du passage en version S tronic moyennant 2.370 € supplémentaires. De façon raisonnable, les consommations sont très honorables au regard des prestations.

TDI

Le stand AUDI du dernier salon de Genève regorgeait de nouveautés. Aux côtés du TTS, le TT TDI entrait en lice. Il est, lui aussi, au catalogue et fera prochainement l'objet d'un essai. En attendant, ce TT adopte le plus récent des moteurs turbo diesel à rampe commune. Le 2 litres développe tout de même 170 chevaux qui poussent le TT à 226 km/h. Et puisqu'on en est aux performances, le 0 à 100 km/h est réglé en 7,5 secondes. D'accord, le TT TDI rend deux secondes au TTS mais affiche un rendement flatteur quand on pense à sa consommation moyenne (5,5 litres) et à ses rejets de CO2 qui ne lui donnent pas de malus. Le TT TDI est, comme tous les TT, doté d'une transmission intégrale Quattro.

AUDI gagne les 24 heures du Mans avec un TDI et c'est un TDI qui arrive sous le capot du TT. Pour le TTS, on retiendra la fibre sportive de la R10 qui se décline jusqu'au bout des ailes dans ce bolide, fier de sa lettre supplémentaire. Légère, agile, intégralement collé à la route, le TTS ne perd pas une once de puissance. Il est impossible de ne pas prendre de plaisir à son volant. Si vous avez fait le chèque fatidique que ce soit pour le coupé ou le roadster, ajoutez quelques centaines d'Euros de plus pour passer en boîte S tronic. L'association TTS + S tronic frôle la perfection…

Philippe NIOLLET

2008-07-25