RENAULT Clio 1.5 dCi 70 Extrême

ESPACE CITADINE
  • Confort et insonorisation
  • Habitabilité
  • Consommation
  • Sécurité
  • Prix assez élevé
  • Equipement à compléter par des options
  • Performances (en charge)

Prix : 15 500 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 8 soupapes Turbo Diesel injection directe par rampe commune
Cylindrée 1461 cm³
Puissance maxi 70 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 16.10 mkg à 1700.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.99 m
Largeur 1.71 m
Hauteur 1.50 m

Poids

Total 1165 kg

Capacités

Coffre de 288 à 1028 dm³
Réservoir 55 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 162 km/h
0 à 100 km/h 15.20 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.10
Urbaine 5.30
Mixte 4.50
Essai 4.80

Presque tout d'une grande

Depuis la première version en 1990, la Clio est omniprésente dans le paysage automobile. Toujours en compétition avec les PEUGEOT 206 et 207, c'est la reine du marché français, ou sa dauphine. Le modèle actuel, présenté en 2005, est décliné en de nombreuses versions. Dans le maquis des versions (91 dénombrées sur le site Internet RENAULT, sans compter les breaks Estate !), les motorisations diesel "boostées" par le bonus "écologique" étant les plus répandues, nous avons essayé la 1.5 dCi 70, entrée de la gamme diesel.

Bien construite

Bien que la finition Extrême ne soit que le deuxième niveau d'équipement sur cinq (Authentique, Extrême, Dynamique, Privilège, Initiale), la présentation, le choix des matériaux et leurs assemblages laissent une bonne impression de qualité perçue. Toutefois, la planche de bord ne reçoit pas la garniture souple présente sur les versions plus huppées (à partir de Dynamique). L'équipement est satisfaisant, avec notamment radio CD, ordinateur de bord, condamnation automatique des ouvrants en roulant, siège et volant réglages en hauteur... Par contre, la climatisation est en option. Plusieurs packs, "Climatique" avec climatisation régulée, allumage automatique des phares et capteur de pluie, "Tranquillité" avec ESP, contrôle de la pression des pneumatiques, jantes alu et régulateur de vitesse ou encore le toit ouvrant vitré électrique permettent d'enrichir l'équipement et le tarif… La voiture essayée, avec toutes les options, atteignait 20.000 €. Sans aller jusque là, en ajoutant la climatisation (900 €) et la peinture métallisée (390 €) au 15.500 € de base, la facture s'élève quand même à 16.790 €. L'habitabilité est satisfaisante pour quatre adultes, pas trop grands quand même, mais pas pour cinq, à moins qu'il s'agisse de jeunes enfants installés sur la banquette arrière. Chaque place dispose d'un appui-tête escamotable et d'une ceinture trois points. Le coffre offre une contenance suffisante (288 litres) pour deux personnes, mais devient trop juste pour une famille qui devra plutôt regarder vers la Clio Estate (439 litres). La banquette arrière est fractionnable en deux-tiers / un-tiers, mais les dossiers ne s'escamotant pas dans le plancher, il est impossible d'obtenir une surface de chargement plane. Sièges arrière rabattus, le volume utilisable atteint 1.028 litres. Toutes les commandes tombent bien sous la main et sont agréables à manipuler, notamment celles de la radio, idéalement situées sous le volant. On trouve aisément une bonne position de conduite bien que l'on soit assis assez haut même avec le siège réglé au plus bas et malgré l'absence de réglage en profondeur du volant. Les bacs de portière sont plutôt petits et étroits, par contre la boîte à gants est de bonne contenance. A la mise en route, le moteur ronronne gentiment, sans claquements ni vibrations. On pourrait presque se croire au volant d'une voiture avec un moteur à essence. A vitesse soutenue, l'écoute de la radio ou la conversation se fait agréablement grâce à la bonne insonorisation du moteur, mais aussi grâce à la bonne filtration des bruits aérodynamiques et de roulement. La suspension offre un excellent compromis entre confort et tenue de route, les réglages étant très bien calibrés, et les sièges, surtout à l'avant, concilient souplesse et maintien. En ville, la souplesse de la direction à assistance électrique et la disponibilité du couple moteur dès les plus bas régimes permettent une conduite coulée mais il est regrettable que la boîte de vitesses accroche un peu. Pour se garer, les montants arrière épais gênent la visibilité et les presque vingt centimètres pris par rapport à la génération précédente, toujours vendue sous l'appellation Clio Campus, ne font plus de la Clio III une pure citadine. Se garer dans certaines places réduites devient difficile... Comme la plupart des voitures actuelles, la carrosserie n'est que vaguement protégée par de petites baguettes latérales, par contre les ailes avant sont en matériau souple à mémoire de forme, reprenant leur aspect d'origine après un léger enfoncement. Sur route, le moteur 1.5 dCi 70 ne fait pas mauvaise figure lorsque la voiture est peu chargée et en plaine, mais il est préférable d'avoir de l'élan ou de rétrograder au moment d'aborder une côte longue et pentue ou lors d'un dépassement. Il est vrai que les 70 chevaux ont fort à faire avec les 1.165 kilogrammes à vide de la Clio. On se consolera avec le silence de fonctionnement et la faible consommation. Lors de l'essai, la consommation moyenne s'est établie à 4,8 litres au cent kilomètres sur de petits et moyens trajets en Ile de France, ce qui est fort appréciable. Officiellement les rejets de CO2 s'établissent à 120 grammes par kilomètre, ouvrant droit à un bonus de 700 € lors de l'achat de la voiture. A l'issue des tests Euro NCAP, la Clio a obtenu la note maximale de cinq étoiles. On notera quand même que les airbags rideaux avant et arrière ne sont montés en série qu'à partir de la finition Dynamique. Même à vitesse soutenue, la Clio est très stable en toutes circonstances et le freinage efficace dispose d'un ABS de dernière génération avec répartiteur électronique (EBV) et assistance au freinage d'urgence (AFU). L'ESP (contrôle de la stabilité) et l'ASR (anti-patinage) sont en option (pack Sérénité).

Habitable

L'habitabilité est satisfaisante pour quatre adultes, pas trop grands quand même, mais pas pour cinq, à moins qu'il s'agisse de jeunes enfants installés sur la banquette arrière. Chaque place dispose d'un appui-tête escamotable et d'une ceinture trois points. Le coffre offre une contenance suffisante (288 litres) pour deux personnes, mais devient trop juste pour une famille qui devra plutôt regarder vers la Clio Estate (439 litres). La banquette arrière est fractionnable en deux-tiers / un-tiers, mais les dossiers ne s'escamotant pas dans le plancher, il est impossible d'obtenir une surface de chargement plane. Sièges arrière rabattus, le volume utilisable atteint 1.028 litres. Toutes les commandes tombent bien sous la main et sont agréables à manipuler, notamment celles de la radio, idéalement situées sous le volant. On trouve aisément une bonne position de conduite bien que l'on soit assis assez haut même avec le siège réglé au plus bas et malgré l'absence de réglage en profondeur du volant. Les bacs de portière sont plutôt petits et étroits, par contre la boîte à gants est de bonne contenance.

Silencieuse et confortable

A la mise en route, le moteur ronronne gentiment, sans claquements ni vibrations. On pourrait presque se croire au volant d'une voiture avec un moteur à essence. A vitesse soutenue, l'écoute de la radio ou la conversation se fait agréablement grâce à la bonne insonorisation du moteur, mais aussi grâce à la bonne filtration des bruits aérodynamiques et de roulement. La suspension offre un excellent compromis entre confort et tenue de route, les réglages étant très bien calibrés, et les sièges, surtout à l'avant, concilient souplesse et maintien.

Souple en ville

En ville, la souplesse de la direction à assistance électrique et la disponibilité du couple moteur dès les plus bas régimes permettent une conduite coulée mais il est regrettable que la boîte de vitesses accroche un peu. Pour se garer, les montants arrière épais gênent la visibilité et les presque vingt centimètres pris par rapport à la génération précédente, toujours vendue sous l'appellation Clio Campus, ne font plus de la Clio III une pure citadine. Se garer dans certaines places réduites devient difficile... Comme la plupart des voitures actuelles, la carrosserie n'est que vaguement protégée par de petites baguettes latérales, par contre les ailes avant sont en matériau souple à mémoire de forme, reprenant leur aspect d'origine après un léger enfoncement.

Un peu paresseuse sur route

Sur route, le moteur 1.5 dCi 70 ne fait pas mauvaise figure lorsque la voiture est peu chargée et en plaine, mais il est préférable d'avoir de l'élan ou de rétrograder au moment d'aborder une côte longue et pentue ou lors d'un dépassement. Il est vrai que les 70 chevaux ont fort à faire avec les 1.165 kilogrammes à vide de la Clio. On se consolera avec le silence de fonctionnement et la faible consommation. Lors de l'essai, la consommation moyenne s'est établie à 4,8 litres au cent kilomètres sur de petits et moyens trajets en Ile de France, ce qui est fort appréciable. Officiellement les rejets de CO2 s'établissent à 120 grammes par kilomètre, ouvrant droit à un bonus de 700 € lors de l'achat de la voiture.

Rassurante

A l'issue des tests Euro NCAP, la Clio a obtenu la note maximale de cinq étoiles. On notera quand même que les airbags rideaux avant et arrière ne sont montés en série qu'à partir de la finition Dynamique. Même à vitesse soutenue, la Clio est très stable en toutes circonstances et le freinage efficace dispose d'un ABS de dernière génération avec répartiteur électronique (EBV) et assistance au freinage d'urgence (AFU). L'ESP (contrôle de la stabilité) et l'ASR (anti-patinage) sont en option (pack Sérénité).

La Clio 1.5 dCi 70 présente un ensemble de qualités de confort, d'insonorisation, de sécurité, d'agrément qui font d'elle presque une grande. Pour avoir une Clio qui a tout d'une grande, comme le dit la publicité, il faut sacrifier encore quelques centaines d'euros supplémentaires et choisir la version 1.5 dCi 85 Dynamique qui offre plus d'aisance avec son moteur plus puissant et un équipement plus complet en série, avec notamment la climatisation et les airbags rideaux.

Daniel DECHENE

2008-10-30