CADILLAC Escalade V8 6.2

ESPACE TOUT-TERRAIN
  • Moteur envoûtant
  • Confort
  • Equipement
  • Consommation hors norme
  • Poids

Prix : 70 490 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 8 cylindres en V - 16 soupapes Injection essence
Cylindrée 6162 cm³
Puissance maxi 409 ch à 6700 tr/min
Couple maxi 56.00 mkg à 4300.00 tr/min

Dimensions

Longueur 5.14 m
Largeur 2.00 m
Hauteur 1.88 m

Poids

Total 2610 kg

Capacités

Coffre de 480 à 3085 dm³
Réservoir 98 L
Nb de places 7

Performances

Vitesse maxi 170 km/h
0 à 100 km/h 6.80 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 12.30
Urbaine 23.00
Mixte 16.20
Essai 0.00

Le palace roulant

CADILLAC a présenté l'Escalade en 1999 en réponse à FORD et son LINCOLN Navigator ainsi que d'autres allemandes et japonaises présentes sur le marché des SUV américains. Utilisant la base du CHEVROLET Tahoe, ce véhicule avec les BLS sont les seuls de la marque CADILLAC aujourd’hui à être construits hors des chaînes américaines, à Silao au Mexique. En 2002, l’Escalade a subi son premier lifting pour être en accord avec le nouveau style de la marque et ainsi de se différencier de son cousin CHEVROLET. Il en profite pour récupérer un moteur V8 5,3 litres de 285 chevaux. En 2004, le V8 est poussé à 295 chevaux pour aujourd’hui adopter depuis 2007, une cylindrée de 6,2 litres de 409 chevaux. Sa taille, son look hors du commun en font l’un des véhicules les plus prisés de certaines personnalités mais surtout des rappeurs. Avec les HUMMER, autres mastodontes du groupe, l’Escalade est le véhicule le plus imposant disponible sur notre marché, plus gros qu’un AUDI Q7 ! Impossible de le louper sur nos routes tant sont look massif ne peut laisser indifférent.

Proportions XXL, bienvenue dans la démesure….

La firme GENERAL MOTOR a pensé à ceux qui éprouvent une répulsion à faire de longs trajets. Trop rare sur nos routes à mon goût, avec son look imposant (5,15 m de long, plus de 2m de large et presque 1,90 de haut), l’Escalade offre une belle alternative. Bienvenue dans la classe affaire made in CADILLAC. Le luxe, le cuir, la finition, tout est au rendez-vous. Imaginez-vous assis dans votre fauteuil chez vous devant votre téléviseur. C’est ce que vous offre l’Escalade, un confort qui n’est égalé par aucune autre limousine. Extérieurement, difficile de passer à côté de ses gènes à l’américaine, on retrouve le style de la marque avec des lignes tendues, une calandre droite et des feux verticaux. Les chromes sont présents un peu partout histoire d’attirer un peu plus l’attention dans le cas où sa personnalité ne serait pas encore assez suffisante, sans oublier les énormes jantes qui font passer les autres SUV pour des "babies"… En ouvrant les portes, on peut constater que cette nouvelle version est mieux finie que l’ancienne. La qualité des cuirs est vraiment excellente, matériaux que l’on retrouve un peu partout dans l'habitacle y compris sur les panneaux de porte. On regrettera quand même la qualité des plastiques pour un véhicule de cette gamme. Le CADILLAC dispose de tous les équipements souhaités sans oublier un réglage de conduite ajustable au doigt et à l’œil pour que tout le monde puisse y trouver son bonheur. Le système audio et vidéo est excellent avec un équipement "Bose Dolby Surround" à dix haut-parleurs. La radio, le chargeur six CD et le DVD sont sélectionnables à l'aide de l'écran tactile ou de la télécommande si les passagers prennent le contrôle à distance. Un écran au plafond leur permet ainsi de regarder des vidéos avec, pourquoi pas, les casques sans fil de façon à laisser les autres passagers s'assoupir dans les fauteuils chauffants lorsque la route s'éternise. La sécurité n'est pas oubliée avec l’ABS à 4 capteurs, un contrôle de stabilité, des disques ventilés, des suspensions arrière à cinq bras et des systèmes de sécurité ultrasophistiqués (airbag de tête, latéraux, rideaux, système de protection en cas de tonneau…), ce qui, en complément de sa taille généreuse, lui donne un aspect sécurisant complémentaire. Sept personnes peuvent prendre place à bord (au détriment du coffre), les places de la troisième rangée étant à réserver pour les déplacements occasionnels, mais c’est dans sa version cinq places que l’Escalade est le plus agréable. Assis au centre de la banquette arrière le passager pourra même allonger ses jambes. Le chargement peut tout de même atteindre la capacité maximale de 3.084 litres avec deux passagers. Sur route, le CADILLAC se conduit comme une vraie américaine, vitres ouvertes, coude à la portière, conduite souple. La route est avalée sans aucun souci. Mais attention, une simple pression sur l’accélérateur et le gros V8 fait ressortir son caractère. La boîte auto rétrograde et les 409 chevaux de la bête catapultent les 2,6 tonnes de l’Escalade avec une force impressionnante, de quoi clouer au sol certaines petites sportives. Imaginez au démarrage le bruit d’un truck américain, c’est ce que vous offre le V8 du CADILLAC. Difficile de résister à ce bruit envoutant pour tous les amateurs de belles mécaniques, un vrai régal ! Malheureusement, nos ardeurs seront très vite refroidies par la consommation de la bête. A ce rythme de conduite, l’attelage arrière pourrait servir pour l’ajout d’une "option citerne”. La version hybride présentée au Mondial sera la bienvenue… C’est sur route sinueuse que les choses commencent à se gâter. Dimensionné pour les grands espaces américains, l’Escalade montre rapidement ses limites en virage. La caisse élargit vite les trajectoires au point qu’une attention toute particulière est à apporter pour ne pas se laisser emporter. La boîte se montre un peu rustique et les freins légèrement sous dimensionnés. Le comportement s'avère finalement un ton en dessous des SUV actuellement sur le marché européen. Mais qu’importe, le terrain de jeux de l’Escalade n’est pas celui là et d’ailleurs, il n’a pas été prévu pour cela. C’est un peu comme sortir une berline du bitume et l’emmener dans des chemins de campagne… Sur routes larges et droites, son terrain de prédilection, l’Escalade reste un régal de conduite. Personnellement je suis fan et j’en redemande.

Une dotation d'équipement hors norme

En ouvrant les portes, on peut constater que cette nouvelle version est mieux finie que l’ancienne. La qualité des cuirs est vraiment excellente, matériaux que l’on retrouve un peu partout dans l'habitacle y compris sur les panneaux de porte. On regrettera quand même la qualité des plastiques pour un véhicule de cette gamme. Le CADILLAC dispose de tous les équipements souhaités sans oublier un réglage de conduite ajustable au doigt et à l’œil pour que tout le monde puisse y trouver son bonheur. Le système audio et vidéo est excellent avec un équipement "Bose Dolby Surround" à dix haut-parleurs. La radio, le chargeur six CD et le DVD sont sélectionnables à l'aide de l'écran tactile ou de la télécommande si les passagers prennent le contrôle à distance. Un écran au plafond leur permet ainsi de regarder des vidéos avec, pourquoi pas, les casques sans fil de façon à laisser les autres passagers s'assoupir dans les fauteuils chauffants lorsque la route s'éternise. La sécurité n'est pas oubliée avec l’ABS à 4 capteurs, un contrôle de stabilité, des disques ventilés, des suspensions arrière à cinq bras et des systèmes de sécurité ultrasophistiqués (airbag de tête, latéraux, rideaux, système de protection en cas de tonneau…), ce qui, en complément de sa taille généreuse, lui donne un aspect sécurisant complémentaire. Sept personnes peuvent prendre place à bord (au détriment du coffre), les places de la troisième rangée étant à réserver pour les déplacements occasionnels, mais c’est dans sa version cinq places que l’Escalade est le plus agréable. Assis au centre de la banquette arrière le passager pourra même allonger ses jambes. Le chargement peut tout de même atteindre la capacité maximale de 3.084 litres avec deux passagers.

Des chevaux à revendre

Sur route, le CADILLAC se conduit comme une vraie américaine, vitres ouvertes, coude à la portière, conduite souple. La route est avalée sans aucun souci. Mais attention, une simple pression sur l’accélérateur et le gros V8 fait ressortir son caractère. La boîte auto rétrograde et les 409 chevaux de la bête catapultent les 2,6 tonnes de l’Escalade avec une force impressionnante, de quoi clouer au sol certaines petites sportives. Imaginez au démarrage le bruit d’un truck américain, c’est ce que vous offre le V8 du CADILLAC. Difficile de résister à ce bruit envoutant pour tous les amateurs de belles mécaniques, un vrai régal ! Malheureusement, nos ardeurs seront très vite refroidies par la consommation de la bête. A ce rythme de conduite, l’attelage arrière pourrait servir pour l’ajout d’une "option citerne”. La version hybride présentée au Mondial sera la bienvenue…

Un monstre d’autoroute

C’est sur route sinueuse que les choses commencent à se gâter. Dimensionné pour les grands espaces américains, l’Escalade montre rapidement ses limites en virage. La caisse élargit vite les trajectoires au point qu’une attention toute particulière est à apporter pour ne pas se laisser emporter. La boîte se montre un peu rustique et les freins légèrement sous dimensionnés. Le comportement s'avère finalement un ton en dessous des SUV actuellement sur le marché européen. Mais qu’importe, le terrain de jeux de l’Escalade n’est pas celui là et d’ailleurs, il n’a pas été prévu pour cela. C’est un peu comme sortir une berline du bitume et l’emmener dans des chemins de campagne… Sur routes larges et droites, son terrain de prédilection, l’Escalade reste un régal de conduite. Personnellement je suis fan et j’en redemande.

Le CADILLAC Escalade est aux antipodes des références actuelles : exubérant, tape à l’œil, gourmand en carburant…. Tout est à l’échelle de l’Amérique. Ici, le malus écologique porte bien son nom. Mais au final, ce SUV ne procure que du plaisir, ce qui est beaucoup trop rare à mon goût…

Stéphane PEREZZAN

2008-11-15