PEUGEOT 308 THP 150 5P Premium Pack

ESPACE COMPACTE
  • Suspension
  • Freinage puissant
  • Moteur
  • Toit panoramique
  • Prix élevé
  • Volume coffre restreint
  • Troisième place arrière inexistante

Prix : 26 370 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 soupapes Turbo essence injection directe
Cylindrée 1598 cm³
Puissance maxi 150 ch à 5800 tr/min
Couple maxi 24.50 mkg à 1400.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.28 m
Largeur 2.04 m
Hauteur 1.50 m

Poids

Total 1340 kg

Capacités

Coffre de 0 à 348 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 211 km/h
0 à 100 km/h 9.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.30
Urbaine 10.10
Mixte 7.00
Essai 7.80

La lionne n'a pas perdu sa "félinité"

Incarnant résolument la ligne stylistique donnée aux derniers modèles de la marque, un museau a été incrusté sur le capot de la PEUGEOT 308 pour étirer ses lignes fuyantes, les laissant retomber sur une large calandre bordée de chrome. Ce style lui alloue au passage un petit côté agressif très plaisant au regard et laisse aussi augurer de très bons présages concernant ce moteur turbo essence d’une cylindrée de 1,6 litre pour 150 chevaux, doté de la technologie THP (Turbo High Pressure).

La douceur du poil

Féline par ses traits, homogène dans son ensemble, l’évolution 307 vers 308 est réussie tant sur le design extérieur, qu’au niveau de la finition intérieure. Parée de cadrans arrondis, bordés de chrome, d’une console centrale escamotable très lisible, avec rappel des éléments principaux (GPS par exemple) sur le tableau de bord, la 308 fait preuve d’un confort intérieur très appréciable. De jour comme de nuit la visibilité est impressionnante, les packs vision & visibilité dont le modèle d’essai était doté n’y étant pas pour rien, le toit panoramique dégage l’espace de façon remarquable, les rétroviseurs intérieur et extérieur donnent un champ de vision optimisé facilitant la conduite. Mais tout ceci n’est rien à côté de l’aide apporté lors des phases de stationnement par un système très performant d’assistance au parking visuel et sonore (option). Le niveau sonore intérieur est plus qu’acceptable, le moteur ne faisant entendre sa douce mélodie qu’à haut régime. Un large plus est à donner au toit panoramique qui n’a rien à envier a la concurrence. Il donnerait presqu’envie de s’installer à l’arrière du véhicule, dont la finition n’a, elle non plus, pas été négligée dans la version essayée, avec notamment une banquette ayant les deux assises latérales creusées sacrifiant un peu la troisième place. Un bémol par contre pour le coffre, qui avec ses 348 litres atteint rapidement ses limites lorsqu’on veut emmener la petite famille en weekend. Freinage puissant, très bonne tenue de route, accélérations dynamiques et dépassements en sécurité grâce à une motorisation réactive au regard de ses 1.340 kilogrammes, cette familiale "PLUS" donne de sérieux gages de sécurité. Amortissement "High Tech", tant sur les pavés de Chantilly qui pourtant présagent habituellement de claquements et rebondissements, qu’en conduite à régime soutenu sur les petites routes sinueuses bordant le château, la 308 se révèle très agréable et confortable. Des rangements en veux-tu en voila, la lionne devient kangourou…, de quoi se vider toutes les poches, du profond rangement d’accoudoir (option) au très astucieux petit coffre de plage arrière, accessible depuis l’intérieur ou l’extérieur. Un bon confort de conduite et des commandes ramenées au volant de façon très ergonomiques, lui confèrent une sécurité de conduite accrue. Seule l’activation de l’avertisseur de franchissement de ligne continue (option) nécessite un petit coup d’œil en bas à gauche, option très intéressante, qui pourrait être automatisée, une fois le régulateur activé à une vitesse supérieure à 90 km/h, pour en accroitre l’utilité et en éviter l’oubli. Vient le temps de tester la motorisation THP Turbo High Pressure, qui s’illustre dans la déjà célèbre 207 spider cup lancée en 2007. Même si notre version n’est pas la plus puissante de la gamme THP (le 1,6 litre passe à 175 chevaux), les 1 340 kilogrammes de la 308 sont dynamiquement mis en mouvement par les 150 chevaux qui ne déméritent pas. La boîte est bien étagée et on profite du moteur très tôt dans les tours, affichant un couple disponible dès 1.400 tr/mn, mieux qu’un diesel ! La conduite sur petite routes sinueuses à régime soutenu, confirme les qualités du châssis, la précision de la direction et l’efficacité du freinage. La familiale prend alors des allures de jouet pour adulte, même si sa masse et sa cylindrée rappellent assez vite que cette voiture n’est pas une sportive. Elle procurera cependant aux amateurs quelques sensations agréables. La sonorité du moteur audible uniquement à haut régime est très appréciable, et s’efface dès le retour à une conduite classique. Sur route et autoroute, le moteur se fait oublier, la conduite est facilitée par les nombreux équipements, les reprises sont faciles, même à bas régime, de quoi en faire hésiter plus d’un avant de s’orienter vers le diesel, d’autant qu’avec sa consommation moyenne de 7,5 litres aux cent kilomètres, la 308 THP ne s’avère pas gourmande. En particulier grâce au sixième rapport de la boîte, la consommation passe sous la barre des cinq litres à 110 km/h, permettant de réelles économies.

La lionne veille

Freinage puissant, très bonne tenue de route, accélérations dynamiques et dépassements en sécurité grâce à une motorisation réactive au regard de ses 1.340 kilogrammes, cette familiale "PLUS" donne de sérieux gages de sécurité. Amortissement "High Tech", tant sur les pavés de Chantilly qui pourtant présagent habituellement de claquements et rebondissements, qu’en conduite à régime soutenu sur les petites routes sinueuses bordant le château, la 308 se révèle très agréable et confortable. Des rangements en veux-tu en voila, la lionne devient kangourou…, de quoi se vider toutes les poches, du profond rangement d’accoudoir (option) au très astucieux petit coffre de plage arrière, accessible depuis l’intérieur ou l’extérieur. Un bon confort de conduite et des commandes ramenées au volant de façon très ergonomiques, lui confèrent une sécurité de conduite accrue. Seule l’activation de l’avertisseur de franchissement de ligne continue (option) nécessite un petit coup d’œil en bas à gauche, option très intéressante, qui pourrait être automatisée, une fois le régulateur activé à une vitesse supérieure à 90 km/h, pour en accroitre l’utilité et en éviter l’oubli.

Prête à bondir ?

Vient le temps de tester la motorisation THP Turbo High Pressure, qui s’illustre dans la déjà célèbre 207 spider cup lancée en 2007. Même si notre version n’est pas la plus puissante de la gamme THP (le 1,6 litre passe à 175 chevaux), les 1 340 kilogrammes de la 308 sont dynamiquement mis en mouvement par les 150 chevaux qui ne déméritent pas. La boîte est bien étagée et on profite du moteur très tôt dans les tours, affichant un couple disponible dès 1.400 tr/mn, mieux qu’un diesel ! La conduite sur petite routes sinueuses à régime soutenu, confirme les qualités du châssis, la précision de la direction et l’efficacité du freinage. La familiale prend alors des allures de jouet pour adulte, même si sa masse et sa cylindrée rappellent assez vite que cette voiture n’est pas une sportive. Elle procurera cependant aux amateurs quelques sensations agréables. La sonorité du moteur audible uniquement à haut régime est très appréciable, et s’efface dès le retour à une conduite classique. Sur route et autoroute, le moteur se fait oublier, la conduite est facilitée par les nombreux équipements, les reprises sont faciles, même à bas régime, de quoi en faire hésiter plus d’un avant de s’orienter vers le diesel, d’autant qu’avec sa consommation moyenne de 7,5 litres aux cent kilomètres, la 308 THP ne s’avère pas gourmande. En particulier grâce au sixième rapport de la boîte, la consommation passe sous la barre des cinq litres à 110 km/h, permettant de réelles économies.

Discrète, mais attirante, la voiture de milieu de gamme de PEUGEOT a de quoi séduire le père de famille, qui n’a pas rompu avec le plaisir de conduite. Relativement chère pour sa catégorie, la 308 Premium pack affiche en contrepartie un niveau d’équipement élevé, de très bonnes qualités sur route, une habitabilité agréable et des consommations remarquables.

Franck BRIDAULT

2009-04-02