HONDA Accord Tourer 2.2 i-DTEC Luxury

ESPACE BREAK
  • Sécurité passive et active
  • Consommation raisonnable
  • Présentation intérieure
  • Prix
  • Insonorisation en baisse par rapport à la version précédente

Prix : 34 500 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 soupapes turbo diesel injection directe à rampe commune
Cylindrée 2199 cm³
Puissance maxi 150 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 35.00 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.74 m
Largeur 1.84 m
Hauteur 1.44 m

Poids

Total 1702 kg

Capacités

Coffre de 406 à 1183 dm³
Réservoir 65 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 207 km/h
0 à 100 km/h 9.80 s

Environnement

Emission CO2 157 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.00
Urbaine 7.50
Mixte 5.90
Essai 0.00

Accord sur la séduction

Avec son style plus raffiné et sa grande richesse technologique, la huitième génération de HONDA Accord joue la carte du haut de gamme abordable. Pourra-t-elle rivaliser avec les références du marché actuel que sont les récentes VOLKSWAGEN Passat SW, CITROËN C5 Tourer, MAZDA 6 Fast Wagon ? Pour ce faire, HONDA n’a pas hésité à sacrifier l’habitabilité de l’Accord au profit du design. L’industrie automobile mondiale entre dans une période de crise dont on ne mesure sans doute pas encore toute la gravité, c’est dans ce contexte particulièrement difficile que le nouveau break Accord joue sa plus grande carte, l’objectif de HONDA est de proposer une voiture de classe premium sans avoir à casser sa tirelire.

Pour l’agressivité

Méfions nous des apparences, il ne s’agit pas d’un simple "face lift", mais bien d’une toute nouvelle voiture. La huitième génération de l’Accord est un modèle bien plus athlétique que la précédente version, c’est encore plus marqué en ce qui concerne la version break (Tourer), un choix qui ne laissera pas insensible tout futur acheteur de l’Accord. C’est en tout cas le but assumé de HONDA qui a choisi de sacrifier le volume de chargement de son Tourer au profit de l’esthétique. A tel point que le volume du coffre de la berline est supérieur de 60 litres par rapport à celui du Tourer. Néanmoins, ce dernier est plus pratique à l’usage, des objets volumineux tels des sacs de golf peuvent se loger en largeur sans problème avec en prime une trappe sous le plancher qui peut contenir jusqu’à 69 litres. Et enfin, cerise sur le gâteau, le hayon s’ouvre électriquement comme sur un AUDI Q7 entre autres. De la même veine que sur la Civic, la planche de bord offre une présentation originale se démarquant de celle des références germaniques que sont les AUDI A4 Avant, MERCEDES Classe C Break, et BMW Série 3 Touring. Les changements par rapport à la version précédente sont encore plus prononcés à l’intérieur, les designers de HONDA se sont inspirés de leur concurrent LEXUS ou tout simplement de leur marque de luxe ACURA. Les matériaux sont de qualité et agréables au toucher. On n'est plus très loin des standards des versions les plus luxueuses du segment. La version haut de gamme "Luxury" du modèle d’essai était dotée de série d’une panoplie d’équipements digne d’une berline premium avec notamment une climatisation bizone, des sièges chauffants, le GPS, la sellerie cuir, le toit ouvrant, un système radio CD MP3 associé à une connexion Bluetooth et enfin d’une caméra de recul très pratique sur ce véhicule en raison de ses dimensions. Motoriste de talent, HONDA ne présente qu’un seul modèle diesel. Il s’agit d’une nouvelle version du moteur 2.2 diesel baptisé i-DTEC (i-CTDi auparavant). Ce moteur en aluminium profite au passage d'une augmentation de puissance (de 140 à 150 chevaux) et de couple (34 à 35 mkg). Il a pour principale mission de respecter les normes de pollution Euro 5 qui seront obligatoires en septembre 2009. Accouplé à une boîte manuelle à six rapports plutôt bien étagés, ce bloc diesel affiche une consommation en baisse (5,9 l/100 km) par rapport à l’ancienne version et diminue par conséquent ses rejets de CO2 (155 g/km). L’Accord est presque vert ou plutôt le futur acheteur n’aura pas à débourser le moindre centime d’Euro pour le malus. Petit plus pour moins consommer, le compte-tours équipé d'un témoin lumineux indique le moment opportun pour changer de rapport et ainsi réaliser jusqu'à 5% d'économie de carburant. La réputation des moteurs à essence chez HONDA n’est plus à faire, en version diesel, ce moteur se distingue par une souplesse et un silence de fonctionnement assez remarquable mais malgré tout en retrait par rapport à la génération précédente, particulièrement en phase d’accélération ou un bourdonnement se fait entendre. HONDA a misé sur la sécurité active et passive, en effet, dès le milieu de la gamme, l’Accord est équipée du pack ADAS (système avancé d’assistance au conducteur), Il s'agit d'un kit de sécurité active qui combine trois dispositifs d'aide. Ces dispositifs sont une alarme de franchissement de ligne (LKAS), un régulateur de vitesse adaptatif (ACC) et un système de préparation à la collision (CMBS). Bien qu’accompagné de toute cette haute technologie d’aide à la conduite, le plaisir de conduire reste intact.

Pour l’équipement premium

De la même veine que sur la Civic, la planche de bord offre une présentation originale se démarquant de celle des références germaniques que sont les AUDI A4 Avant, MERCEDES Classe C Break, et BMW Série 3 Touring. Les changements par rapport à la version précédente sont encore plus prononcés à l’intérieur, les designers de HONDA se sont inspirés de leur concurrent LEXUS ou tout simplement de leur marque de luxe ACURA. Les matériaux sont de qualité et agréables au toucher. On n'est plus très loin des standards des versions les plus luxueuses du segment. La version haut de gamme "Luxury" du modèle d’essai était dotée de série d’une panoplie d’équipements digne d’une berline premium avec notamment une climatisation bizone, des sièges chauffants, le GPS, la sellerie cuir, le toit ouvrant, un système radio CD MP3 associé à une connexion Bluetooth et enfin d’une caméra de recul très pratique sur ce véhicule en raison de ses dimensions.

Pour 10 chevaux de plus

Motoriste de talent, HONDA ne présente qu’un seul modèle diesel. Il s’agit d’une nouvelle version du moteur 2.2 diesel baptisé i-DTEC (i-CTDi auparavant). Ce moteur en aluminium profite au passage d'une augmentation de puissance (de 140 à 150 chevaux) et de couple (34 à 35 mkg). Il a pour principale mission de respecter les normes de pollution Euro 5 qui seront obligatoires en septembre 2009. Accouplé à une boîte manuelle à six rapports plutôt bien étagés, ce bloc diesel affiche une consommation en baisse (5,9 l/100 km) par rapport à l’ancienne version et diminue par conséquent ses rejets de CO2 (155 g/km). L’Accord est presque vert ou plutôt le futur acheteur n’aura pas à débourser le moindre centime d’Euro pour le malus. Petit plus pour moins consommer, le compte-tours équipé d'un témoin lumineux indique le moment opportun pour changer de rapport et ainsi réaliser jusqu'à 5% d'économie de carburant. La réputation des moteurs à essence chez HONDA n’est plus à faire, en version diesel, ce moteur se distingue par une souplesse et un silence de fonctionnement assez remarquable mais malgré tout en retrait par rapport à la génération précédente, particulièrement en phase d’accélération ou un bourdonnement se fait entendre.

Pour une sécurité optimale

HONDA a misé sur la sécurité active et passive, en effet, dès le milieu de la gamme, l’Accord est équipée du pack ADAS (système avancé d’assistance au conducteur), Il s'agit d'un kit de sécurité active qui combine trois dispositifs d'aide. Ces dispositifs sont une alarme de franchissement de ligne (LKAS), un régulateur de vitesse adaptatif (ACC) et un système de préparation à la collision (CMBS). Bien qu’accompagné de toute cette haute technologie d’aide à la conduite, le plaisir de conduire reste intact.

La huitième génération de l’Accord a nettement progressé au point d’attaquer directement les ténors du segment. L’habitacle est digne d’un véhicule haut de gamme tant au niveau de la présentation que de la qualité perçue des matériaux. Avec un tarif d’entrée inférieur à 30.000 Euro et un équipement ultra complet, l’Accord Tourer constitue un achat très raisonnable pour celui qui veut goûter la classe premium. Dommage que les motorisations manquent encore de puissance (où sont les six cylindres ?) pour faire face à une concurrence allemande certes plus chère mais mieux armée.

Jean-Pierre LO-HIVE

2009-05-02