INFINITI G37S Coupé

ESPACE COUPE
  • Ligne exclusive et décalée
  • Motorisation
  • Comportement version S
  • Services INFINITI
  • Habitabilité arrière
  • Consommation élevée
  • Volume du coffre

Prix : 47 700 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 6 cylindres en V Injection essence
Cylindrée 3696 cm³
Puissance maxi 320 ch à 7000 tr/min
Couple maxi 37.40 mkg à 5200.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.65 m
Largeur 1.82 m
Hauteur 1.39 m

Poids

Total 1719 kg

Capacités

Coffre de 275 à 0 dm³
Réservoir 80 L
Nb de places 4

Performances

Vitesse maxi 250 km/h
0 à 100 km/h 5.80 s

Environnement

Emission CO2 248 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 7.90
Urbaine 15.30
Mixte 10.60
Essai 13.00

Jouez la carte de l'exclusivité

On associe souvent la marque INFINITI avec les 4x4 de luxe comme l’EX 37 que nous vous avons fait découvrir récemment… Mais la marque de luxe nippone commercialise aussi une berline et un coupé dénommé G37 ! C’est la version G37S coupé dans une superbe livrée blanche nacrée que nous avons eue l’occasion d’essayer…

Une ligne réussie

Si vous vous lassez des coupés allemands qui règnent en maître dans ce segment de marché (BMW Série 3 ou AUDI A5), le coupé INFINITI joue la carte décalée avec un succès certain, il faut l’avouer ! Ce coupé 2+2 dispose effectivement d’une ligne très agréable à l’œil quel que soit l’angle sous lequel vous le regardez… Campé sur des grandes roues, ce sont les galbes de sa carrosserie qui séduisent le plus et attirent de nombreux regards admiratifs ! Opération séduction réussie. L’intérieur est un tout petit peu plus décevant et manque d’originalité par rapport à ce qu’on pourrait attendre en apercevant ses superbes lignes… Malgré quelques inserts en aluminium, la qualité des matériaux est un peu en retrait par rapport à ce qu’on trouve dans une AUDI A5 qui reste en la matière une référence. Ce coupé 2+2 dispose de deux places généreuses à l’avant et surtout de deux sièges sport qui brillent par leur maintien, ce qui est fort appréciable quand vous adoptez une conduite plus sportive. Les places arrière sont moins accueillantes et la ligne fuyante du véhicule ne facilite pas l’accès, mais deux grands enfants y voyageront quand même confortablement. Le coffre, quant à lui, s’avère très profond mais pas très logeable non plus avec un volume limité de 275 litres, juste de quoi mettre quand même deux sacs de golf ! Sauvés ! Essayé dans sa version G37S, l’équipement de ce coupé est véritablement complet. On retrouve aux côtés des traditionnels GPS, système de téléphone bluetooth, audio avec sept HP et prise MP3, radar de stationnement, des équipements plus exclusifs comme le régulateur de vitesse avec radar qui s’adapte aux conditions de circulation et sait freiner quand le véhicule devant vous ralentit… Dans cette version S, le coupé reçoit également des suspensions sport, quatre roues directrices associées à un différentiel arrière à glissement limité ! Le plaisir de conduite est au rendez-vous avec un excellent châssis et un comportement amusant et suffisamment joueur pour satisfaire les plus exigeants… Pour les inconditionnels, il conviendra de déconnecter l’ESP qui, à notre goût, se déclenche un peu trop tôt pour jouer pleinement des joies de la propulsion. Il est vrai que le V6 inédit de 3,7 litres de cylindrée, développant une puissance maximale de 320 chevaux, convient bien à ce coupé qui avoue quand même 1.700 kg sur la balance. Le 0 à 100 km/h est ainsi couvert en 5,8 secondes… Associée à une boîte de vitesses manuelle à six rapports, cette dernière bénéficie d’un très bon étagement mais nous aurions préféré un guidage meilleur ! La sonorité issue de ce bloc et de l’échappement s’avère de surcroît très agréable à l’oreille, que demandez de plus ? Peut-être une consommation plus raisonnable puisque, durant notre essai, nous avons difficilement réussi à descendre sous les 13 litres aux 100 kilomètres !

Un équipement sans faille

Essayé dans sa version G37S, l’équipement de ce coupé est véritablement complet. On retrouve aux côtés des traditionnels GPS, système de téléphone bluetooth, audio avec sept HP et prise MP3, radar de stationnement, des équipements plus exclusifs comme le régulateur de vitesse avec radar qui s’adapte aux conditions de circulation et sait freiner quand le véhicule devant vous ralentit…

Haute Technologie

Dans cette version S, le coupé reçoit également des suspensions sport, quatre roues directrices associées à un différentiel arrière à glissement limité ! Le plaisir de conduite est au rendez-vous avec un excellent châssis et un comportement amusant et suffisamment joueur pour satisfaire les plus exigeants… Pour les inconditionnels, il conviendra de déconnecter l’ESP qui, à notre goût, se déclenche un peu trop tôt pour jouer pleinement des joies de la propulsion. Il est vrai que le V6 inédit de 3,7 litres de cylindrée, développant une puissance maximale de 320 chevaux, convient bien à ce coupé qui avoue quand même 1.700 kg sur la balance. Le 0 à 100 km/h est ainsi couvert en 5,8 secondes… Associée à une boîte de vitesses manuelle à six rapports, cette dernière bénéficie d’un très bon étagement mais nous aurions préféré un guidage meilleur ! La sonorité issue de ce bloc et de l’échappement s’avère de surcroît très agréable à l’oreille, que demandez de plus ? Peut-être une consommation plus raisonnable puisque, durant notre essai, nous avons difficilement réussi à descendre sous les 13 litres aux 100 kilomètres !

Proposée en version "de base" à 42.620 €, la version G37S est pour sa part affichée à 46.720 €. A notre avis, l’écart de prix entre ces deux versions doit vous faire pencher très rapidement pour la S afin de bénéficier des quatre roues directrices et des suspensions sport qui lui confèrent un vrai caractère sportif… Et pour les inconditionnels du plaisir automobile, sachez qu’INFINITI commercialisera en septembre prochain, une version cabriolet, très alléchante sur le papier et proposée à partir de 52.600 € que nous ne manquerons pas de vous faire découvrir. Très égoïstement avouons que ce sera avant tout pour avoir surtout le plaisir de se retrouver à nouveau à bord d’une telle voiture exclusive, même si ce n’est que pour un essai de quelques jours !

Fabrice DUMAS

2009-06-15