PEUGEOT 206+ 1.4 HDI 70 Trendy 5p

ESPACE CITADINE
  • Sobriété Hdi
  • Qualité des plastiques améliorée
  • Trop d'options

Prix : 15 600 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 8 soupapes turbo diesel injection directe rampe commune
Cylindrée 1398 cm³
Puissance maxi 70 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 16.30 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.87 m
Largeur 1.90 m
Hauteur 1.45 m

Poids

Total 980 kg

Capacités

Coffre de 245 à 0 dm³
Réservoir 50 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 166 km/h
0 à 100 km/h 13.80 s

Environnement

Emission CO2 110 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.50
Urbaine 5.40
Mixte 4.20
Essai 4.30

Mamie s'est fait un lifting

Alors que l'essentiel de la production de PEUGEOT est en "07" et "08", la 206 est encore au catalogue en dépit de ses onze ans. Jusqu'à présent, ce genre de politique était réservé aux marchés émergeants qui cherchaient de la robustesse et du prix bas plutôt que la dernière nouveauté. Signe des temps, les (jeunes) mamies restent encore en Europe. Après avoir été "Citroënisée" en C2 pour la Chine, la 206 se permet une beauté purement PEUGEOT pour rester dans le coup et encore en Europe de l'ouest…

Prix presque canon

La 206 est remplacée par la 206+. Le symbole "+" ajouté derrière le "06" devrait aller à l'encontre de ce qu'on attend d'elle, à savoir un prix moindre. La mission est simple : faire de l'ombre aux voitures "low cost", ne pas concurrencer la 207 et occuper sa place entre les 107/1007 et la 207. Alors allons droit au but : les prix. La 206 + HDi testée, en finition supérieure "Trendy", sans les options, est affichée 15.600 € (et 15.100 € en trois portes). En niveau de base "Urban" plus dépouillé, les prix "tombent" à 13.750 et 13.250 €. Tous ces prix ne tiennent ni compte des offres du constructeur, ni de la prime à la casse, ni du bonus écologique de 700 € auquel la version HDi a droit. La 207 équipée du même moteur et de la même finition est affichée 14.600 € en trois portes, soit 1.350 € plus chère. Le positionnement de prix semble correct d'autant que le concessionnaire pourra être plus généreux pour l'achat d'une 206. La différence est un peu plus importante en motorisation essence 1,4 litre où la 207 est 1.450 € plus chère que la 206+. Enfin, pour clore ce sujet, la 206+ est la seule à utiliser le petit 1,1 litre de 60 chevaux qui lui permet d'afficher un prix d'attaque de 10.950 €. Les prix de la PEUGEOT sont alignés sur ceux de sa principale concurrente, la RENAULT Clio Campus, elle aussi âgée de onze ans. Les programmes de renouvellement de RENAULT et PEUGEOT sont quasi simultanés pour leurs petites (vieilles et récentes). Alors que la Clio Campus prend une calandre "DACIA", la 206 est au contraire "tirée" vers la gamme PEUGEOT, à commencer par la 207, avec un remodelage plus profond. La greffe est réussie, métamorphosant la 206 en lui attribuant la traditionnelle (immense) calandre ouverte, des phares encore plus étirés, des boucliers proéminents et des ailes plus sculptées. S'il n'y avait pas les ouïes de capot et la position des rétroviseurs, on la confondrait avec la 207 avant modification. En effet, celle-ci voit sa calandre se refermer un peu, dans l'esprit du 3008. Le profil de la 206+ est inchangé, l'arrière est reconnaissable par les feux différents (toujours dans l'esprit de la 207 avant modification) et par le bouclier qui n'a plus le feu rouge antibrouillard en position centrale. L'analogie avec la 207 continue à l'intérieur. La 206+ reçoit les combinés de sa grande sœur et une console centrale semblable avec un entourage couleur inox. Les plastiques de la planche de bord et des contreportes ont fait un saut bienvenu de qualité vers le haut. Pour le reste de l'habitacle, la 206 reste la même avec les mêmes rangements et le même positionnement des lève-vitres sur la console centrale (une habitude à prendre). Elle récupère les deux satellites des autres PEUGEOT (308 par exemple), l'un pour les commandes de l'autoradio et l'autre pour le régulateur/limiteur de vitesse. Ce dernier est en option à 250 €. Il est très facile d'utilisation, intuitif et pratique, qu'on l'utilise dans une ou l'autre configuration. La gamme étant limitée à trois motorisations dont deux en essence, on peut penser que celles-ci seront retenues pour le prix et un usage urbain. Dans ce cas, le 1,1 litre doit pouvoir suffire compte tenu du prix de la voiture. Les deux motorisations essence sont neutres pour ce qui concerne le bonus/malus écologique. Le diesel, représentant vraisemblablement la majorité des ventes, est tout simplement excellent pour l'utilisation qu'on fait de la voiture. Il est très facile de consommer peu, l'ordinateur de bord (dont est dotée la finition "Urban") affichant une valeur moyenne de 4,3 litres aux cent kilomètres sur la totalité des parcours d'essai, à dominante route et ville. Sans trop forcer, la petite PEUGEOT vous fait bénéficier d'une intéressante autonomie de 1.200 kilomètres.

Remodelage plus profond

Les programmes de renouvellement de RENAULT et PEUGEOT sont quasi simultanés pour leurs petites (vieilles et récentes). Alors que la Clio Campus prend une calandre "DACIA", la 206 est au contraire "tirée" vers la gamme PEUGEOT, à commencer par la 207, avec un remodelage plus profond. La greffe est réussie, métamorphosant la 206 en lui attribuant la traditionnelle (immense) calandre ouverte, des phares encore plus étirés, des boucliers proéminents et des ailes plus sculptées. S'il n'y avait pas les ouïes de capot et la position des rétroviseurs, on la confondrait avec la 207 avant modification. En effet, celle-ci voit sa calandre se refermer un peu, dans l'esprit du 3008. Le profil de la 206+ est inchangé, l'arrière est reconnaissable par les feux différents (toujours dans l'esprit de la 207 avant modification) et par le bouclier qui n'a plus le feu rouge antibrouillard en position centrale. L'analogie avec la 207 continue à l'intérieur. La 206+ reçoit les combinés de sa grande sœur et une console centrale semblable avec un entourage couleur inox. Les plastiques de la planche de bord et des contreportes ont fait un saut bienvenu de qualité vers le haut. Pour le reste de l'habitacle, la 206 reste la même avec les mêmes rangements et le même positionnement des lève-vitres sur la console centrale (une habitude à prendre). Elle récupère les deux satellites des autres PEUGEOT (308 par exemple), l'un pour les commandes de l'autoradio et l'autre pour le régulateur/limiteur de vitesse. Ce dernier est en option à 250 €. Il est très facile d'utilisation, intuitif et pratique, qu'on l'utilise dans une ou l'autre configuration.

HDi très bon

La gamme étant limitée à trois motorisations dont deux en essence, on peut penser que celles-ci seront retenues pour le prix et un usage urbain. Dans ce cas, le 1,1 litre doit pouvoir suffire compte tenu du prix de la voiture. Les deux motorisations essence sont neutres pour ce qui concerne le bonus/malus écologique. Le diesel, représentant vraisemblablement la majorité des ventes, est tout simplement excellent pour l'utilisation qu'on fait de la voiture. Il est très facile de consommer peu, l'ordinateur de bord (dont est dotée la finition "Urban") affichant une valeur moyenne de 4,3 litres aux cent kilomètres sur la totalité des parcours d'essai, à dominante route et ville. Sans trop forcer, la petite PEUGEOT vous fait bénéficier d'une intéressante autonomie de 1.200 kilomètres.

La "vieille" PEUGEOT 206, malgré son grand âge sur l'échelle automobile, tient le pavé dans la gamme du lion. Très bien intégrée stylistiquement parlant grâce à un remodelage assez profond, la 206+ garde sa place en support plus "low cost" à la 207. Si on excepte le moteur essence de 1,1 litre qui lui est propre et permet de tirer le prix vers le bas, le turbo diesel de 70 chevaux représente l'alternative la plus tentante. Ce HDi est terriblement économe, ce qui est forcément bienvenu en ces temps de taxe carbone…

Philippe NIOLLET

2009-10-03