PEUGEOT Partner Tepee 1.6 HDi 90 Pack loisirs

ESPACE LOISIRS
  • Espace
  • Direction souple et précise
  • Suspension confortable
  • Consommation
  • Qualité des plastiques
  • Dimensions du hayon en ville
  • Puissance un peu juste
  • Boîte de vitesses peu agréable

Prix : 21 290 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres en ligne - 16 soupapes Turbo Diesel injection directe rampe commune
Cylindrée 1560 cm³
Puissance maxi 90 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 21.80 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.38 m
Largeur 2.11 m
Hauteur 1.87 m

Poids

Total 1407 kg

Capacités

Coffre de 675 à 3000 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 160 km/h
0 à 100 km/h 14.30 s

Environnement

Emission CO2 150 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.00
Urbaine 7.00
Mixte 5.70
Essai 5.80

Spacieux et polyvalent

Non, non, ce n'est ni la RENAULT Espace, ni un autre monospace qui est à l'essai mais un ludospace. Le PEUGEOT Partner Tepee, puisqu'il s'agit de lui, est un véhicule très spacieux, polyvalent et plutôt abordable, dans l'esprit de ses débuts. Jugez plutôt....

La ligne

L'air de famille des véhicules PEUGEOT est présent : des lignes plutôt sages et une petite touche de modernité que lui confère la présence de chrome en bas de calandre accentuée par la forme triangulaire des phares avant. Nous regrettons que la calandre ne ressemble pas davantage à celle du cross over 3008, du 4x4 4007 et des berlines 308 et 207. D'aspect général, le Partner est massif ou si vous préférez volumineux, car très haut avec ses 1,87 mètre, hauteur renforcée par les barres de toit longitudinales et ses volumineux rétroviseurs extérieurs. Mais on monte facilement à son bord pour prendre le volant. On se sent bien et en sécurité. Il respire la tranquillité que l'on attend d'une voiture à vocation familiale. Dès qu'on roule, le verrouillage automatique des portes s'enclenche. L'ABS avec répartiteur électronique de freinage et l'aide au freinage d'urgence, associé à l'allumage automatique des feux de détresse en cas de forte décélération sont très appréiables. Les airbags frontaux et le témoin sonore de porte ouverte participent à cette sensation de sécurité. Avec sept places, nous aurions eu de série les airbags latéraux, dommage de ne pas les avoir eus aussi pour la version à cinq places. Une conduite tranquille, vous avez dit ? La suspension filtre bien les petites irrégularités de la route. La direction est précise et de surcroît très douce. Aucune sensation de roulis n'est perceptible malgré sa hauteur, bref, on apprécie sa bonne tenue de route. Par contre, la boîte de vitesses est dure et le débattement est grand : le passage en cinquième se fait difficilement et rétrograder en quatrième n'est pas aisé non plus. Le moteur turbo diesel HDi 1,6 litre de 90 chevaux est bien adapté pour une utilisation urbaine et pour de petits trajets. Il affiche malgré tout des performances honnêtes qui lui permettent de faire de longs trajets, tranquillement. Il manque un peu de reprise pour les dépassements. Lors de l'essai, le Partner Tepee a consommé 5,8 litres aux cent kilomètres, soit une autonomie d'environ 1.000 kilomètres sans faire le plein. Côté environnement, la version testée, dépourvue de filtre à particules, affiche 150 grammes de CO2 par kilomètre. Ce score ne lui permet pas de bénéficier du bonus écologique, Mais lui évite le malus. Côté poste de conduite, le fond du compte-tours gris clair et le pommeau de levier de vitesses chromé affichent une modernité contrastant avec les lignes rondes des bouches d'aération, des vide-poches et du levier de changement de vitesses, et aussi avec les formes carrées du poste central. Le volant est réglable en hauteur et profondeur, ce qui permet d'ajuster la position de conduite et de ne pas avoir l’impression de conduire une camionnette. Par contre, le choix de la qualité des plastiques durs et hétérogènes permet une belle marge de progrès, ces derniers se marquent vite et facilement. Bien qu'ils aient choisi des teintes bicolores, on s'étonne que les designers de PEUGEOT n'aient pas généralisé le plastique au motif pyramide situé sur les portes latérales avant apportant de l'homogénéité et de l'harmonie à l'ensemble. Autre petit désagrément, il est difficile de fixer un GPS mobile sur la planche de bord. Et plutôt oui ! Imaginez cinq vraies places, avec de l'espace pour des grandes jambes bien que les sièges ne soient pas coulissants. En revanche, le Partner conserve ses deux portes arrière coulissantes, bien pratiques ! Ah, le coffre... Il passe de 675 litres avec les sièges arrière à 3.000 litres avec seulement le siège conducteur. En temps normal, c'est déjà beaucoup. Mais là, c'est énorme... Du coup, on regrette qu'il n'y ait pas de filet pour maintenir de petits colis dans ce si grand espace. Et ce n'est pas fini, puisque des tiroirs sont présents sous les sièges avant, des rangements dans le plancher (sous les pieds des passagers) et dans les portières. On apprécie la lampe nomade rechargeable dans la voiture car souvent lorsqu'on en a besoin, les piles sont déchargées. A l'arrière et à l'avant (allume-cigare) se situe une prise 12 V. Les dimensions de la porte du hayon sont importantes et il convient de faire attention lors du stationnement et prévoir de l'espace à l'arrière du véhicule. Pour remédier à cela, surtout en ville, la lunette arrière ouvrante est de série pour le niveau de finition "Zénith". La hauteur de chargement est raisonnable, surtout pour des colis et bagages volumineux. La visibilité pour reculer est grandement facilitée avec l'option Pack Urbain (aide au stationnement arrière et rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement) disponible dès la finition "Outdoor".

En sécurité

Dès qu'on roule, le verrouillage automatique des portes s'enclenche. L'ABS avec répartiteur électronique de freinage et l'aide au freinage d'urgence, associé à l'allumage automatique des feux de détresse en cas de forte décélération sont très appréiables. Les airbags frontaux et le témoin sonore de porte ouverte participent à cette sensation de sécurité. Avec sept places, nous aurions eu de série les airbags latéraux, dommage de ne pas les avoir eus aussi pour la version à cinq places. Une conduite tranquille, vous avez dit ? La suspension filtre bien les petites irrégularités de la route. La direction est précise et de surcroît très douce. Aucune sensation de roulis n'est perceptible malgré sa hauteur, bref, on apprécie sa bonne tenue de route. Par contre, la boîte de vitesses est dure et le débattement est grand : le passage en cinquième se fait difficilement et rétrograder en quatrième n'est pas aisé non plus. Le moteur turbo diesel HDi 1,6 litre de 90 chevaux est bien adapté pour une utilisation urbaine et pour de petits trajets. Il affiche malgré tout des performances honnêtes qui lui permettent de faire de longs trajets, tranquillement. Il manque un peu de reprise pour les dépassements. Lors de l'essai, le Partner Tepee a consommé 5,8 litres aux cent kilomètres, soit une autonomie d'environ 1.000 kilomètres sans faire le plein. Côté environnement, la version testée, dépourvue de filtre à particules, affiche 150 grammes de CO2 par kilomètre. Ce score ne lui permet pas de bénéficier du bonus écologique, Mais lui évite le malus.

En route

Côté poste de conduite, le fond du compte-tours gris clair et le pommeau de levier de vitesses chromé affichent une modernité contrastant avec les lignes rondes des bouches d'aération, des vide-poches et du levier de changement de vitesses, et aussi avec les formes carrées du poste central. Le volant est réglable en hauteur et profondeur, ce qui permet d'ajuster la position de conduite et de ne pas avoir l’impression de conduire une camionnette. Par contre, le choix de la qualité des plastiques durs et hétérogènes permet une belle marge de progrès, ces derniers se marquent vite et facilement. Bien qu'ils aient choisi des teintes bicolores, on s'étonne que les designers de PEUGEOT n'aient pas généralisé le plastique au motif pyramide situé sur les portes latérales avant apportant de l'homogénéité et de l'harmonie à l'ensemble. Autre petit désagrément, il est difficile de fixer un GPS mobile sur la planche de bord.

Spacieuse et polyvalente donc…

Et plutôt oui ! Imaginez cinq vraies places, avec de l'espace pour des grandes jambes bien que les sièges ne soient pas coulissants. En revanche, le Partner conserve ses deux portes arrière coulissantes, bien pratiques ! Ah, le coffre... Il passe de 675 litres avec les sièges arrière à 3.000 litres avec seulement le siège conducteur. En temps normal, c'est déjà beaucoup. Mais là, c'est énorme... Du coup, on regrette qu'il n'y ait pas de filet pour maintenir de petits colis dans ce si grand espace. Et ce n'est pas fini, puisque des tiroirs sont présents sous les sièges avant, des rangements dans le plancher (sous les pieds des passagers) et dans les portières. On apprécie la lampe nomade rechargeable dans la voiture car souvent lorsqu'on en a besoin, les piles sont déchargées. A l'arrière et à l'avant (allume-cigare) se situe une prise 12 V. Les dimensions de la porte du hayon sont importantes et il convient de faire attention lors du stationnement et prévoir de l'espace à l'arrière du véhicule. Pour remédier à cela, surtout en ville, la lunette arrière ouvrante est de série pour le niveau de finition "Zénith". La hauteur de chargement est raisonnable, surtout pour des colis et bagages volumineux. La visibilité pour reculer est grandement facilitée avec l'option Pack Urbain (aide au stationnement arrière et rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement) disponible dès la finition "Outdoor".

Plutôt bien équipé et justement motorisé pour un prix abordable, le PEUGEOT Partner Tepee est polyvalent et spacieux. Il mériterait quelques améliorations de présentation pour qu'on se sente vraiment bien dans ce si grand espace. Non, non, il s'agit décidément bien du PEUGEOT Partner Tepee…

Anne CHRISMENT

2009-11-05