CITROEN C3 C3 1.6 HDi 90

ESPACE CITADINE
  • Esthétique
  • Faibles émissions de CO2
  • Qualité de la finition
  • Manque de couple en versions essence
  • Pare-brise panoramique en option (400€) à partir du niveau 2
  • ESP en option

Prix : 15 000 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 soupapes Turbo diesel injection directe rampe commune
Cylindrée 1560 cm³
Puissance maxi 90 ch à 3750 tr/min
Couple maxi 22.10 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.94 m
Largeur 1.73 m
Hauteur 1.52 m

Poids

Total 1080 kg

Capacités

Coffre de 300 à 1000 dm³
Réservoir 48 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 180 km/h
0 à 100 km/h 11.00 s

Environnement

Emission CO2 110 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.70
Urbaine 5.30
Mixte 4.30
Essai 0.00

Le visiodrive

La sortie de la nouvelle CITROËN C3 effective depuis le 20 novembre va en étonner plus d’un… On rêvait tous de pouvoir profiter plus amplement des magnifiques paysages depuis l’intérieur de sa petite voiture que l’on soit à l’avant ou à l’arrière et surtout sans se tordre le cou ni risquer un accident. Eh bien CITROËN a exaucé notre souhait en créant le pare-brise géant "Zenith" qui permet d’admirer la route en version panoramique, à l'image des grands monospaces C4 Picasso.

Esthétique intérieure et extérieure

La nouvelle C3 est bien différente de la première version. Elle perd partiellement ses formes joufflues de la préadolescence au profit d’une esthétique plus élancée, plus découpée tout en gardant quelques parties galbées rappelant le modèle précédent. Elle n’a pas vraiment grandi, ses dimensions restent quasiment identiques, avec seulement huit centimètres de plus en longueur. Le volume intérieur a été retravaillé donnant une habitabilité supérieure tout en gardant ses caractéristiques sécuritaires. Le coffre offre un des volumes les plus grands de sa catégorie (300 litres sous tablette). Hormis la fluidité de la ligne, la C3 adopte aussi une nouvelle gamme de couleurs plus surprenantes et plus jeunes. Par ses choix, CITROËN s’adresse à une clientèle plus large qu’avec l’ancien modèle qui ciblait une clientèle plutôt féminine. Mais la nouvelle C3 ne serait pas vraiment nouvelle si CITROËN ne renouait pas avec l’innovation. En effet, le constructeur a conçu un pare-brise panoramique impressionnant qui permet de profiter du paysage à 100% aussi bien des places avant que des places arrière. Un seul regret : le "Visiodrive" est en option, non accessible au bas de gamme. Sans cet atout, la revente du véhicule sera certainement plus difficile sur le marché de l'occasion. Le pare-brise s’intègre bien au véhicule et si l’on n'y prête pas attention, extérieurement la différence avec la version de bas gamme n’est pas flagrante. Le rétroviseur se retrouve un peu perdu au milieu de cette immense surface vitrée et une implantation sur le tableau de bord, à la manière d'une DS, aurait été plus originale ou l'adoption d'une caméra aurait été plus intéressante pour une totale innovation. Dans ce dernier cas, le prix est un obstacle… L’intérieur bicolore du véhicule est assez sobre, rappelant les voitures allemandes. Agréable à l’œil, il respire la qualité, CITROËN ayant fait de gros efforts sur le choix des matériaux employés pour ses nouveaux modèles, affichant ainsi sa volonté de monter en gamme. L’ergonomie du poste de conduite est bien pensée, les commandes tombent facilement sous les mains du conducteur et le volant cassé sur la partie inférieure lui donne un petit côté sportif. Les astuces de rangement ont été exploitées comme le tiroir de rangement sous le siège du passager avant. Pas d’innovation majeure côté moteur, la C3 reprend les motorisations déjà existantes aussi bien en essence qu'en turbo diesel. On retrouve sous son capot, trois moteurs diesels (1.4 HDi 70, 1.6 HDi 90 et 1.6 HDi 110) et quatre à essence (1.1i 60, 1.4i 75, 1.4 VTi 95 et 1.6 VTi 120) couplés à une boîte mécanique à cinq ou six rapports ou encore à la boîte robotisée à quatre rapports. On peut noter les efforts faits sur la réduction d’émission de CO2 avec un taux contenu entre 99 et 160 g/km et donc implicitement une consommation réduite suivant les versions. Avec sa caisse renforcée, le freinage de la C3 est assuré de série par deux disques ventilés à l’avant et deux tambours à l'arrière avec un ABS ainsi qu’une aide au freinage d’urgence, l’AFU. L’ESP n’est malheureusement disponible qu’en option. Très classique, le train avant est un pseudo Mac Pherson et l’arrière est à traverse déformable offrant un bon compromis tenue de route / confort. En entrant dans la C3, l’effet est immédiat, le pare-brise "Zenith" vous propulse dans un monde panoramique, vous voyez la route vraiment différemment. La prise en main de la C3 en version essence ou diesel est assez rapide et ne pose pas de problème particulier. Les commandes sont assez instinctives et d’un rapide coup d’œil on trouve ses repères. Les réglages des sièges sont bien adaptés et permettent une bonne position de conduite. Sur autoroute la belle démontre un bon confort de conduite équivalent à la gamme supérieure. La C3 est assez silencieuse, les bruits de caisse et de moteur sont bien filtrés. Sur route sinueuse son comportement routier se révèle un peu moins bon mais reste néanmoins tout à fait suffisant. Les amortisseurs sont plutôt souples mais donnent un bon confort et le freinage, à la hauteur du véhicule, est efficace. A puissance équivalente, les versions essence manquent un peu de couple par rapport aux diesels, le manque se ressentant surtout en côte et en charge. Le confort à l’arrière est tout à fait honorable en acceptant avec aisance mon 1,80 mètre. Le petit plus est qu’à l’arrière, vous profitez aussi pleinement de ce pare-brise panoramique. Sous le soleil, le "Visiodrive" ne nécessite pas une utilisation de la climatisation particulièrement intensive, le pare-brise "Zenith" filtrant correctement les U.V. De plus le plafond mobile permet quant à lui d’occulter la partie supérieure et de configurer le véhicule tel un véhicule standard. La petite CITROËN s'avère être un excellent compromis : en voyage, elle assure sans complexe comme une grande routière et en utilisation quotidienne (et urbaine), de par ses dimensions, la C3 est maniable et facile à garer. Pour devenir propriétaire de la nouvelle CITROËN C3, vous devrez débourser entre 12.950 € et 21.100 € sachant que les modèles d’entrée de gamme "Attraction" ne sont pas "Visiodrive". Il est en option pour les versions "Confort" et heureusement de série en version "Exclusive".

Côté Motorisation

Pas d’innovation majeure côté moteur, la C3 reprend les motorisations déjà existantes aussi bien en essence qu'en turbo diesel. On retrouve sous son capot, trois moteurs diesels (1.4 HDi 70, 1.6 HDi 90 et 1.6 HDi 110) et quatre à essence (1.1i 60, 1.4i 75, 1.4 VTi 95 et 1.6 VTi 120) couplés à une boîte mécanique à cinq ou six rapports ou encore à la boîte robotisée à quatre rapports. On peut noter les efforts faits sur la réduction d’émission de CO2 avec un taux contenu entre 99 et 160 g/km et donc implicitement une consommation réduite suivant les versions.

Côté structure

Avec sa caisse renforcée, le freinage de la C3 est assuré de série par deux disques ventilés à l’avant et deux tambours à l'arrière avec un ABS ainsi qu’une aide au freinage d’urgence, l’AFU. L’ESP n’est malheureusement disponible qu’en option. Très classique, le train avant est un pseudo Mac Pherson et l’arrière est à traverse déformable offrant un bon compromis tenue de route / confort.

Mes impressions

En entrant dans la C3, l’effet est immédiat, le pare-brise "Zenith" vous propulse dans un monde panoramique, vous voyez la route vraiment différemment. La prise en main de la C3 en version essence ou diesel est assez rapide et ne pose pas de problème particulier. Les commandes sont assez instinctives et d’un rapide coup d’œil on trouve ses repères. Les réglages des sièges sont bien adaptés et permettent une bonne position de conduite. Sur autoroute la belle démontre un bon confort de conduite équivalent à la gamme supérieure. La C3 est assez silencieuse, les bruits de caisse et de moteur sont bien filtrés. Sur route sinueuse son comportement routier se révèle un peu moins bon mais reste néanmoins tout à fait suffisant. Les amortisseurs sont plutôt souples mais donnent un bon confort et le freinage, à la hauteur du véhicule, est efficace. A puissance équivalente, les versions essence manquent un peu de couple par rapport aux diesels, le manque se ressentant surtout en côte et en charge. Le confort à l’arrière est tout à fait honorable en acceptant avec aisance mon 1,80 mètre. Le petit plus est qu’à l’arrière, vous profitez aussi pleinement de ce pare-brise panoramique. Sous le soleil, le "Visiodrive" ne nécessite pas une utilisation de la climatisation particulièrement intensive, le pare-brise "Zenith" filtrant correctement les U.V. De plus le plafond mobile permet quant à lui d’occulter la partie supérieure et de configurer le véhicule tel un véhicule standard. La petite CITROËN s'avère être un excellent compromis : en voyage, elle assure sans complexe comme une grande routière et en utilisation quotidienne (et urbaine), de par ses dimensions, la C3 est maniable et facile à garer. Pour devenir propriétaire de la nouvelle CITROËN C3, vous devrez débourser entre 12.950 € et 21.100 € sachant que les modèles d’entrée de gamme "Attraction" ne sont pas "Visiodrive". Il est en option pour les versions "Confort" et heureusement de série en version "Exclusive".

J’aime, le pour ou le contre Malgré quelques petits défauts de choix effectués lors de la conception comme la motorisation un peu juste en couple (en essence) et le comportement dynamique parfois un peu flou, la CITROËN C3, équipé du "Visiodrive" est une voiture envoutante qui s’adresse vraiment à tout le monde. C’est une voiture jeune, unisexe et familiale à la fois qui ne devrait avoir aucun complexe face à la concurrence.

Denis LEGOFF

2009-12-15