FIAT Croma 1.9 JTD 120

ESPACE MONOSPACE
  • Habitabilité
  • Confort
  • Comportement routier
  • Bruit du moteur
  • Finition

Prix : 19 900 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres en ligne - 16 soupapes turbo diesel injection directe à rampe commune
Cylindrée 1910 cm³
Puissance maxi 120 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 28.60 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.78 m
Largeur 1.78 m
Hauteur 1.60 m

Poids

Total 1520 kg

Capacités

Coffre de 500 à 1610 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 197 km/h
0 à 100 km/h 11.00 s

Environnement

Emission CO2 140 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.40
Urbaine 6.40
Mixte 5.30
Essai 7.50

L'espace selon FIAT

Lancée à un moment peu opportun et positionnée à mi chemin entre un break et un monospace, la FIAT Croma n’a malheureusement pas connu le succès escompté. Pour revenir sur le devant de la scène l’italienne est présentée comme un break à part entière avec un rapport prix/prestations très agressif.

Ex berline, nouveau break

En le signalant par deux lettres qui accompagnent désormais son nom, SW voulant signifier dans le langage maison Station Wagon, FIAT positionne à présent la Croma comme un break et non plus comme une berline. Du coup, les prétentions commerciales se sont adaptées au créneau avec les moyens de transformer un échec en succès, d'autant que les grands breaks connaissent un regain d'intérêt. La mise à jour est avant tout esthétique. Sa nouvelle face avant, très inspirée par celle de la Bravo et ses nouvelles jantes en font une auto bien plus attirante qu'auparavant. La partie arrière n’évolue que très légèrement avec l’apparition d’un becquet et d’un nouveau pare-chocs. Les prestations de la nouvelle Croma SW en matière d’habitabilité restent inchangées mais se positionnent toujours dans le haut du segment. La garde au toit importante et l’espace aux coudes permettent aux grands gabarits de voyager sans se tasser. Le coffre reste quant à lui dans la moyenne du segment avec un volume qui s’étend de 500 à 1.610 litres. Sur un même empattement de 2,70 mètres, la longueur augmente à peine pour donner 4,78 mètres, alors que la largeur et la hauteur restent inchangées, respectivement à 1,77 et 1,60 mètres, de quoi offrir un habitacle rehaussé et particulièrement accueillant. L'habitacle en revanche ne bénéficie d'aucune mutation importante. Le tableau de bord bien construit est recouvert de plastique moussé offrant un assemblage assez soigné. Les compteurs sont bien lisibles mais le graphisme fait un peu rétro. On notera également la présence d'un nouveau volant, de nouveaux équipements et de nouveaux habillages et selleries en tissu ou en cuir. Le double toit ouvrant optionnel amplifie la clarté dans l'habitacle. Côté moteurs, peu de changements au programme. Les turbo diesel 1.9 JTD de 120 et 150 chevaux qui assurent l'essentiel des ventes sont reconduits avec seulement quelques modifications leur permettant d'échapper au malus écologique 2009. C'est la raison pour laquelle ils affichent étonnamment les mêmes chiffres d'émissions de CO2 soit 140 grammes par kilomètre. Le moteur essayé en version 120 chevaux, offre des performances honnêtes sans pour autant être un foudre de guerre. Les relances sont franches et la mise en vitesse est progressive. Il reste que le moteur n’est pas des plus modernes du fait de vibrations et d'un grondement sourd qui apparaissent durant les phases d’accélérations. A vitesse stabilisée, le bruit caractéristique du moteur diesel est présent mais est assez bien insonorisé. Cette motorisation est assez sobre avec une consommation moyenne de 7,5 litres aux cent kilomètres, relevée durant l’essai. Les qualités routières de la Croma restent inchangées et toujours dans la bonne moyenne du segment grâce à ses suspensions arrière multibras et son châssis issu de l’ex-collaboration avec GM. Le résultat se traduit par une qualité d’amortissement proche de l’actuelle Laguna Estate. Le châssis assume parfaitement cette puissance. Même sur sol gras, l'adhérence est préservée et le train avant transmet sans faillir le passage du couple. Cette efficacité ne se fait pas au détriment du confort qui reste remarquable en toutes circonstances. La suspension offre une souplesse qui nous rappelle certaines françaises de l'époque où la fermeté d’Outre-Rhin n'était pas érigée en exemple.

Excellente habitabilité

L'habitacle en revanche ne bénéficie d'aucune mutation importante. Le tableau de bord bien construit est recouvert de plastique moussé offrant un assemblage assez soigné. Les compteurs sont bien lisibles mais le graphisme fait un peu rétro. On notera également la présence d'un nouveau volant, de nouveaux équipements et de nouveaux habillages et selleries en tissu ou en cuir. Le double toit ouvrant optionnel amplifie la clarté dans l'habitacle. Côté moteurs, peu de changements au programme. Les turbo diesel 1.9 JTD de 120 et 150 chevaux qui assurent l'essentiel des ventes sont reconduits avec seulement quelques modifications leur permettant d'échapper au malus écologique 2009. C'est la raison pour laquelle ils affichent étonnamment les mêmes chiffres d'émissions de CO2 soit 140 grammes par kilomètre. Le moteur essayé en version 120 chevaux, offre des performances honnêtes sans pour autant être un foudre de guerre. Les relances sont franches et la mise en vitesse est progressive. Il reste que le moteur n’est pas des plus modernes du fait de vibrations et d'un grondement sourd qui apparaissent durant les phases d’accélérations. A vitesse stabilisée, le bruit caractéristique du moteur diesel est présent mais est assez bien insonorisé. Cette motorisation est assez sobre avec une consommation moyenne de 7,5 litres aux cent kilomètres, relevée durant l’essai.

Retour au confort

Les qualités routières de la Croma restent inchangées et toujours dans la bonne moyenne du segment grâce à ses suspensions arrière multibras et son châssis issu de l’ex-collaboration avec GM. Le résultat se traduit par une qualité d’amortissement proche de l’actuelle Laguna Estate. Le châssis assume parfaitement cette puissance. Même sur sol gras, l'adhérence est préservée et le train avant transmet sans faillir le passage du couple. Cette efficacité ne se fait pas au détriment du confort qui reste remarquable en toutes circonstances. La suspension offre une souplesse qui nous rappelle certaines françaises de l'époque où la fermeté d’Outre-Rhin n'était pas érigée en exemple.

Une garantie préservée Quant au tarif, il reste modeste. FIAT propose la Croma SW 120 diesel à 19.900 €. La garantie 5 ans ou 500.000 kilomètres est incluse en série pour toute vente à particulier. Bref, avec ce nouveau style et ces qualités toujours au goût du jour, on ne peut que souhaiter à la Croma une deuxième carrière à la mesure de ses talents

Olivier AMAND

2010-02-10