CITROEN C5 Tourer V6 3.0 Hdi Exclusive

ESPACE BREAK
  • Qualités routières
  • Confort exceptionnel
  • Equipement
  • Tarif élevé
  • Longueur importante

Prix : 41 400 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 6 cylindres en V - 24 soupapes turbo diesel injection directe à rampe commune
Cylindrée 2993 cm³
Puissance maxi 240 ch à 3800 tr/min
Couple maxi 45.00 mkg à 1600.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.82 m
Largeur 1.86 m
Hauteur 1.48 m

Poids

Total 1873 kg

Capacités

Coffre de 505 à 1462 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 243 km/h
0 à 100 km/h 7.90 s

Environnement

Emission CO2 195 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.80
Urbaine 10.20
Mixte 7.40
Essai 8.10

Fini les complexes !

Qui d’entre vous a déjà entendu, "c’est beau mais cela ne vaut pas une allemande" de la bouche de quelqu’un qui donnerait son avis sur une voiture française, beaucoup d’entre vous très certainement. En effet, il n’a pas toujours été simple par le passé pour les constructeurs français de proposer des véhicules capables de rivaliser avec l’esthétique, la qualité d’assemblage et les motorisations de certains constructeurs "Premium" d’Outre-Rhin. Sorties il y a déjà plus d’un an, la C5 et sa version break dite "Tourer" ont permis à CITROËN de venir titiller sur leur terrain de prédilection des marques comme AUDI ou VW. Les parts de marché grignotées l’ont été grâce à son design mais aussi par les efforts apportés sur l’assemblage et la qualité des matériaux. Il restait désormais l’offre en motorisation qui souffrait ne pas offrir une motorisation diesel plus "haut de gamme". Voilà chose faite grâce à la nouvelle motorisation diesel V6 de trois litres offrant 240 chevaux, de quoi donner aux C5 berline et Tourer les moyens de leurs ambitions d’être des excellentes routières. Actua-Auto a eu l’opportunité d’essayer le break sur un long parcours pour en évaluer les capacités.

Esthétique réussie

Qui se souvient de l’ancienne version de la C5 break ? Personne ou alors tout le monde. La première C5 date de 2001 et a bénéficié d’un restylage en 2004. Ce véhicule possédait une forme inhabituelle dont l’allure évoquait une certaine lourdeur avec un hayon vertical, sans aucune courbure, un régal pour le rangement mais un désastre pour le design. Quand on voit le design de cette nouvelle version, il est évident de constater que CITROËN a retenu les raisons de l’impopularité esthétique de l’ancienne C5 dont les qualités mécaniques étaient pourtant au rendez-vous. La C5 deuxième du nom offre désormais une ligne audacieuse et effilée malgré ses dimensions imposantes. Ce design est si bien fait que l’on s’étonne une fois à bord de la longueur du véhicule qui ne paraissait pourtant pas exagérée vue de l’extérieur. L’autre tour de force est que la version break baptisée Tourer est vraiment différente de la version berline, et même plus agréable à regarder. Cette C5 offre un habitacle fort agréable. Les assises sont confortables à l’avant et aussi à l’arrière. Bien qu’étant un break et donc une voiture à vocation familiale, le Tourer offre deux vraies places à l’arrière et une troisième moins large. Nous avons dessayé la version "Exclusive" qui bénéficie d'une pléthore d'équipements plus ou moins utiles. Le conducteur dispose d’un volant qui est une vraie télécommande, nous avons identifié 17 boutons différents. Si certains sont intuitifs dans leur fonctionnalité, pour le reste, il faut s’attarder sur le manuel pour comprendre leur fonctionnement. La priorité a été donnée à des affichages à aiguilles, que cela soit pour la jauge à carburant, le tachymètre ou le compte-tours. La planche de bord est bien dessinée et est constituée de plastiques dont la longévité semble pérenne. Autre objet très moderne, le centre multimédia-GPS où rien n’a été oublié. On peut y regarder des DVD sur un excellent écran mais uniquement à l’arrêt et bien sûr, écouter de la musique. Nous avons apprécié l’excellent navigateur GPS qui nous a conseillés efficacement lors d’une fermeture d’autoroute en nous proposant d’emprunter un itinéraire bis en évitant les embouteillages. L’ergonomie du système multimédia est également bien étudiée et très intuitive. En ce qui concerne le rangement, le coffre offre une profondeur et un volume intéressants bien que cela ne soit pas le plus grand de la catégorie. On regrettera l’étroitesse et la faible quantité de rangements au sein de l’habitacle. Cette C5 Tourer est équipée du nouveau moteur V6 3.0 HDi. Il surpasse le V6 2.7 HDi en proposant 300 cm3 de plus et 32 chevaux supplémentaires pour atteindre la bagatelle de 240 chevaux, avec une amélioration des performances et une propension à être plus sobre (moins 1,5 litre en moyenne). Ce moteur a été conçu en coopération avec le constructeur américain FORD, en répondant à un cahier des charges ambitieux pour proposer une motorisation diesel haut de gamme. Il est qualifié de moteur propre et performant par PSA. Ce moteur a d’abord fait son apparition chez JAGUAR sur la XF. C’est désormais à la C5 Tourer d’en profiter. Ce moteur dispose de deux turbos à géométrie variable et d’un système d’injection à rampe commune de troisième génération. Il propose un couple de 450 Nm dès 1.600 tours/mn. Sur le papier, on dispose donc là d’une bête de puissance. Restait à voir comment ce moteur serait capable de mouvoir les 1.900 kilogrammes de cette version de la C5. Eh bien disons le immédiatement, c’est une association réussie. L’association moteur-boîte automatique à six rapports propose des accélérations et des reprises fulgurantes. Comme cette version est également équipée de la suspension Hydractive (hydropneumatique), on dispose d’un véhicule très haut de gamme en ce qui concerne le comportement routier. Nous avons avalé 400 kilomètres d’autoroute sans aucune fatigue musculaire ou auditive. L’habitacle filtre et atténue tellement les nuisances que quelquefois on aurait envie d’ouvrir les vitres pour entendre ronronner le moteur. Les accélérations ne sont pas brusques comme une pure sportive, mais sont progressives avec l’impression de disposer d'une énorme réserve de puissance, la force tranquille en sorte… C'est un joli tour de force que CITRÖEN réussit avec ce nouveau moteur. La puissance accrue n’impacte pas ses capacités écologiques, bien au contraire. En comparaison avec le 2,7 litres, le nouveau V6 consomme moins (8,1 litres en moyenne lors de notre essai), rejette moins de CO2 (195 g/km), et est taxé d’un malus de 750 € (contre 1.600 € avant). Avec de tels arguments, il est difficile de ne pas être séduit par ce C5 Tourer. Reste bien sûr le tarif, une motorisation haut de gamme et une qualité d’équipement haut de gamme, amènent bien évidemment à un prix haut de gamme. Pour rouler dans ce très bel engin, il faudra débourser près de 41.000 €. Mais quand on aime, on ne compte pas n’est-ce pas ?

Un habitacle très agréable

Cette C5 offre un habitacle fort agréable. Les assises sont confortables à l’avant et aussi à l’arrière. Bien qu’étant un break et donc une voiture à vocation familiale, le Tourer offre deux vraies places à l’arrière et une troisième moins large. Nous avons dessayé la version "Exclusive" qui bénéficie d'une pléthore d'équipements plus ou moins utiles. Le conducteur dispose d’un volant qui est une vraie télécommande, nous avons identifié 17 boutons différents. Si certains sont intuitifs dans leur fonctionnalité, pour le reste, il faut s’attarder sur le manuel pour comprendre leur fonctionnement. La priorité a été donnée à des affichages à aiguilles, que cela soit pour la jauge à carburant, le tachymètre ou le compte-tours. La planche de bord est bien dessinée et est constituée de plastiques dont la longévité semble pérenne. Autre objet très moderne, le centre multimédia-GPS où rien n’a été oublié. On peut y regarder des DVD sur un excellent écran mais uniquement à l’arrêt et bien sûr, écouter de la musique. Nous avons apprécié l’excellent navigateur GPS qui nous a conseillés efficacement lors d’une fermeture d’autoroute en nous proposant d’emprunter un itinéraire bis en évitant les embouteillages. L’ergonomie du système multimédia est également bien étudiée et très intuitive. En ce qui concerne le rangement, le coffre offre une profondeur et un volume intéressants bien que cela ne soit pas le plus grand de la catégorie. On regrettera l’étroitesse et la faible quantité de rangements au sein de l’habitacle.

Le plus gros moteur diesel disponible chez PSA

Cette C5 Tourer est équipée du nouveau moteur V6 3.0 HDi. Il surpasse le V6 2.7 HDi en proposant 300 cm3 de plus et 32 chevaux supplémentaires pour atteindre la bagatelle de 240 chevaux, avec une amélioration des performances et une propension à être plus sobre (moins 1,5 litre en moyenne). Ce moteur a été conçu en coopération avec le constructeur américain FORD, en répondant à un cahier des charges ambitieux pour proposer une motorisation diesel haut de gamme. Il est qualifié de moteur propre et performant par PSA. Ce moteur a d’abord fait son apparition chez JAGUAR sur la XF. C’est désormais à la C5 Tourer d’en profiter. Ce moteur dispose de deux turbos à géométrie variable et d’un système d’injection à rampe commune de troisième génération. Il propose un couple de 450 Nm dès 1.600 tours/mn. Sur le papier, on dispose donc là d’une bête de puissance. Restait à voir comment ce moteur serait capable de mouvoir les 1.900 kilogrammes de cette version de la C5. Eh bien disons le immédiatement, c’est une association réussie.

Une main de fer dans un gant de velours

L’association moteur-boîte automatique à six rapports propose des accélérations et des reprises fulgurantes. Comme cette version est également équipée de la suspension Hydractive (hydropneumatique), on dispose d’un véhicule très haut de gamme en ce qui concerne le comportement routier. Nous avons avalé 400 kilomètres d’autoroute sans aucune fatigue musculaire ou auditive. L’habitacle filtre et atténue tellement les nuisances que quelquefois on aurait envie d’ouvrir les vitres pour entendre ronronner le moteur. Les accélérations ne sont pas brusques comme une pure sportive, mais sont progressives avec l’impression de disposer d'une énorme réserve de puissance, la force tranquille en sorte…

Plus de puissance et moins de polluants

C'est un joli tour de force que CITRÖEN réussit avec ce nouveau moteur. La puissance accrue n’impacte pas ses capacités écologiques, bien au contraire. En comparaison avec le 2,7 litres, le nouveau V6 consomme moins (8,1 litres en moyenne lors de notre essai), rejette moins de CO2 (195 g/km), et est taxé d’un malus de 750 € (contre 1.600 € avant). Avec de tels arguments, il est difficile de ne pas être séduit par ce C5 Tourer. Reste bien sûr le tarif, une motorisation haut de gamme et une qualité d’équipement haut de gamme, amènent bien évidemment à un prix haut de gamme. Pour rouler dans ce très bel engin, il faudra débourser près de 41.000 €. Mais quand on aime, on ne compte pas n’est-ce pas ?

Ce C5 Tourer équipé du nouveau V6 3 litres est une vraie réussite. Décidément CITROËN a vraiment le vent en poupe en ce moment et effectue les bons choix dans le design et les motorisations. Il est évident que le plus grand soin a été apporté à la réalisation de ce véhicule, confort, habitabilité, design et ergonomie. Le C5 Tourer pourrait presque prendre la place de la C6 en tant que "vaisseau amiral", c’est pour dire…

Harry ANDRE

2010-10-18