MAZDA CX-7 2.2 MZR-CD

ESPACE TOUT-TERRAIN
  • Look irrésistible
  • Equipements pléthoriques
  • Prix compétitif
  • Suspensions
  • Pas de boîte automatique

Prix : 36 950 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 soupapes turbo Diesel injection directe à rampe commune
Cylindrée 2184 cm³
Puissance maxi 173 ch à 3500 tr/min
Couple maxi 40.00 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.70 m
Largeur 1.87 m
Hauteur 1.64 m

Poids

Total 1865 kg

Capacités

Coffre de 455 à 0 dm³
Réservoir 69 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 200 km/h
0 à 100 km/h 11.30 s

Environnement

Emission CO2 199 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 6.60
Urbaine 9.10
Mixte 7.50
Essai 0.00

Un retour gagnant

Doté d’un puissant 2,2 litres turbo diesel, le SUV de MAZDA peut enfin se mesurer aux ténors de sa catégorie sur le marché européen. Son équipement de série, sa finition unique et ses performances font de lui un modèle très compétitif.

Look dynamique

De l’extérieur, le facelift du MAZDA CX-7 est très réussi, le bouclier avant reprend l’identité MAZDA, comme aperçu sur la nouvelle 3. Agrémenté de quelques éléments chromés valorisant la ligne générale, le CX-7 arbore désormais un petit côté chic et classe. De profil, les lignes sont fluides et apportent une touche de sportivité à la voiture. Le MAZDA CX-7 n’est disponible qu'en une seule version, mais celle-ci est tout équipée : jantes alliage de dix neuf pouces, sellerie en cuir (avec sièges chauffants à l’avant), phares au Xénon, toit ouvrant électrique, climatisation automatique, système de navigation avec caméra de recul intégrée, kit main libre pour téléphone Bluetooth… Les principaux équipements dédiés à l’assistance de conduite sont présents dans le véhicule, on peut citer le RVM, un système d’alerte de véhicule en approche qui vous prévient, à l’aide d’un voyant lumineux situé sur les rétroviseurs extérieurs et d’une alarme sonore lorsqu’un véhicule s’approche de vous sur les côtés à une vitesse qui rendrait tout changement de file risqué. Ce dispositif est activé dès que l’on actionne le clignotant. Nous avons essayé cette nouvelle version du CX-7 en motorisation diesel. Un moteur de 2.2 litres CDVI à rampe commune de 173 chevaux prend place sous le capot du MAZDA. Plus adapté à notre marché, il s'avère bien plus économe que son confrère à motorisation essence 2.3 turbo qui reste toujours au programme. Ce 2.2 litres diesel équipe déjà les MAZDA 3 et MAZDA 6 sauf que, si les deux berlines ont droit à la configuration de 185 chevaux, le CX-7 ne reçoit que 173 chevaux. C’est vraiment dommage pour mouvoir un véhicule dont la masse approche 1.900 kilogrammes à vide. Heureusement, le couple moteur est conservé et les 400 Nm annoncés sont disponibles dès 2.000 tours par minute. Respectueux de l’environnement, MAZDA a doté d’office son CX-7 d’un filtre à particules couplé à une réduction des NOx par catalyse (via une solution d’urée aqueuse AdBlue©). Sur la route, le moteur 2.2 litres diesel est un peu bruyant à froid, mais une fois que la mécanique a atteint sa température optimale de fonctionnement, le bruit s’atténue et devient très discret. La boîte mécanique à six rapports est un vrai régal, les débattements sont courts et précis. Dommage toutefois qu’une boîte automatique reste indisponible pour l’instant car dans ce segment de véhicule, l’agrément de conduite ne peut que s’accroître avec ce type de transmission. La motricité est bien entendue excellente et l’adhérence plutôt conséquente, ce qui est tout de même normal pour un 4x4. La consommation moyenne du Mazda Cx-7 muni de la boîte manuelle à six rapports est annoncée à 7,5 litres aux cent kilomètres, avec des émissions de CO2 de 199 g/km. Mais en usage quotidien plus réaliste avec un parcours composé de routes et d’autoroutes, on s’approche plus de 9 litres. L’impression de dominer la route est réelle. Le CX-7 propose une position de conduite parfaite, on est très bien installé à son volant à tri-branche. Les commandes sont bien réparties : sur la partie haute le GPS dont on regrette que l’écran ne soit pas plus grand, au centre le multimédia et le téléphone. A noter, le système audio BOSE Premium est un pur régal, avis aux amateurs de musique. Les matériaux plastiques évoluent quelque peu en qualité perçue, l’ambiance est sérieuse mais sans fantaisie.

Equipement de série pléthorique

Le MAZDA CX-7 n’est disponible qu'en une seule version, mais celle-ci est tout équipée : jantes alliage de dix neuf pouces, sellerie en cuir (avec sièges chauffants à l’avant), phares au Xénon, toit ouvrant électrique, climatisation automatique, système de navigation avec caméra de recul intégrée, kit main libre pour téléphone Bluetooth… Les principaux équipements dédiés à l’assistance de conduite sont présents dans le véhicule, on peut citer le RVM, un système d’alerte de véhicule en approche qui vous prévient, à l’aide d’un voyant lumineux situé sur les rétroviseurs extérieurs et d’une alarme sonore lorsqu’un véhicule s’approche de vous sur les côtés à une vitesse qui rendrait tout changement de file risqué. Ce dispositif est activé dès que l’on actionne le clignotant.

Couple et propreté

Nous avons essayé cette nouvelle version du CX-7 en motorisation diesel. Un moteur de 2.2 litres CDVI à rampe commune de 173 chevaux prend place sous le capot du MAZDA. Plus adapté à notre marché, il s'avère bien plus économe que son confrère à motorisation essence 2.3 turbo qui reste toujours au programme. Ce 2.2 litres diesel équipe déjà les MAZDA 3 et MAZDA 6 sauf que, si les deux berlines ont droit à la configuration de 185 chevaux, le CX-7 ne reçoit que 173 chevaux. C’est vraiment dommage pour mouvoir un véhicule dont la masse approche 1.900 kilogrammes à vide. Heureusement, le couple moteur est conservé et les 400 Nm annoncés sont disponibles dès 2.000 tours par minute. Respectueux de l’environnement, MAZDA a doté d’office son CX-7 d’un filtre à particules couplé à une réduction des NOx par catalyse (via une solution d’urée aqueuse AdBlue©).

Plaisir de conduite

Sur la route, le moteur 2.2 litres diesel est un peu bruyant à froid, mais une fois que la mécanique a atteint sa température optimale de fonctionnement, le bruit s’atténue et devient très discret. La boîte mécanique à six rapports est un vrai régal, les débattements sont courts et précis. Dommage toutefois qu’une boîte automatique reste indisponible pour l’instant car dans ce segment de véhicule, l’agrément de conduite ne peut que s’accroître avec ce type de transmission. La motricité est bien entendue excellente et l’adhérence plutôt conséquente, ce qui est tout de même normal pour un 4x4. La consommation moyenne du Mazda Cx-7 muni de la boîte manuelle à six rapports est annoncée à 7,5 litres aux cent kilomètres, avec des émissions de CO2 de 199 g/km. Mais en usage quotidien plus réaliste avec un parcours composé de routes et d’autoroutes, on s’approche plus de 9 litres.

Ambiance à bord

L’impression de dominer la route est réelle. Le CX-7 propose une position de conduite parfaite, on est très bien installé à son volant à tri-branche. Les commandes sont bien réparties : sur la partie haute le GPS dont on regrette que l’écran ne soit pas plus grand, au centre le multimédia et le téléphone. A noter, le système audio BOSE Premium est un pur régal, avis aux amateurs de musique. Les matériaux plastiques évoluent quelque peu en qualité perçue, l’ambiance est sérieuse mais sans fantaisie.

C’est sûr, le SUV MAZDA ne court pas les rues mais sa variante diesel risque de changer la donne. D’autant plus que le plaisir de conduite est réel. On a rarement vu SUV aussi abouti. Côté budget, un CX-7 Diesel tout équipé est proposé à 36.950 €. La concurrence n’a qu’à bien se tenir, une réponse sérieuse à l'AUDI Q5 et au BMW X1.

Jean_Pierre LO-HIVE

2010-11-07