FORD Grand C-MAX TDCi 140 Titanium

ESPACE MONOSPACE
  • Confort
  • Prix
  • Modularité (pour l'idée)
  • Suspensions
  • Certains plastiques
  • Modularité (pour la mise en œuvre)

Prix : 28 600 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes Turbo Diesel – Injection directe à rampe commune
Cylindrée 1997 cm³
Puissance maxi 140 ch à 3750 tr/min
Couple maxi 32.00 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.52 m
Largeur 2.07 m
Hauteur 1.70 m

Poids

Total 1575 kg

Capacités

Coffre de 56 à 1742 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 7

Performances

Vitesse maxi 200 km/h
0 à 100 km/h 10.10 s

Environnement

Emission CO2 139 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.50
Urbaine 6.60
Mixte 5.30
Essai 6.10

Un grand monospace compact

L'arrivée tant attendue du nouveau FORD C-MAX s'accompagne, concurrence oblige, de la version rallongée de sept places (trop) naturellement dénommée Grand C-MAX (là aussi, concurrence oblige ?). Ce consensus ne s'arrête pas, hélas, à l'appellation commerciale… Le design du Grand C-MAX mise moins sur l'originalité du style (concept qui avait jadis profité au C-MAX) que sur un certain compromis. Coincé entre le nouveau C-MAX classique et le S-MAX et au milieu d'une concurrence dense, saura t-il tirer son épingle du jeu ?

L'art du consensus

Excepté la calandre très caractéristique du Kinetic Design, le FORD Grand C-MAX affiche un style trop mitigé : ni vraiment sportif, ni réellement pataud, et une excentricité discrète. Impression difficile à exprimer… Les portes latérales coulissantes (qui équipent certains de ses concurrents) alourdissent un peu sa ligne et déséquilibrent l'harmonie que le C-MAX de cinq places a heureusement conservé. Esthétiquement parlant, le Grand C-MAX peine à s'imposer et à vraiment sortir du lot. On peut espérer qu'un restylage à mi-vie gomme ces quelques défauts comme cela avait été le cas du premier C-MAX… Si l'extérieur ne vous convainc pas, laissez-vous séduire par son intérieur. Comme dans la première génération, ce sont les places avant qui semblent le plus profiter des améliorations. L'agrément de conduite est, en effet, rehaussé par le design de la planche de bord en net progrès et au-dessus des propositions de la concurrence. Si la multitude des commandes déroute un peu au départ (console et volant), quelques heures de conduite suffisent à se familiariser. La finition, notamment par le choix de certains plastiques, reste cependant perfectible. De la première génération C-MAX, le Grand C-MAX a sans aucun doute conservé toutes les qualités routières et corrigé ses défauts d'insonorisation. Les 140 chevaux du moteur 2,0 Duratorq TDCi sont très suffisants pour emmener les 1.600 kilogrammes (n'oublions pas qu'il s'agit d'une familiale !), même si les amateurs (ou les plus grincheux) d'une conduite un peu plus sportive déploreront le manque de reprise à bas régimes. Côté consommation, le Grand C-MAX est relativement sobre et se situe dans la moyenne de ses concurrentes, et est proposé sans bonus ni malus écologique (avec un rejet moyen de CO2 de 139 g/km). Dans l'hypothèse où l'acquéreur, forcément toujours plus gourmand en confort et sécurité (pour les plus responsables d'entre nous), ne peut se contenter des agréments de conduite du Grand C-MAX, la riche dotation en équipements devrait finir de le convaincre. Parmi les propositions, on note, en particulier, l'aide au stationnement, la détection d'angles morts, le hayon électrique avec détection d'obstacles, le kit d'ouverture et démarrage mains libres, et la liste des options (il ne s'agit hélas pas d'équipements de série) est encore longue…Si le prix reste compétitif, FORD nous y a d'ailleurs habitués, et si la quantité d'équipements est pour vous une priorité, il convient d'opter pour la finition Titanium (la marque ne propose que les deux finitions Trend et Titanium) pour laquelle beaucoup d'équipements sont proposés de série et notamment, l'aide au démarrage en côte. Le toit panoramique (fixe) reste une option à 800 € (hélas absente sur le véhicule d'essai). L'accès aux trois places arrière du deuxième rang est facilité par les portes coulissantes. Si la marque a choisi de mettre le paquet sur la modularité, cela s'est fait au détriment de la facilité de mise en œuvre et de l'accès au dernier rang… de strapontins. La place centrale du deuxième rang n'est de ce point de vue, guère plus enviable. Un conseil : mettez-y les enfants, ces places semblent faites uniquement pour eux. On notera, du point de vue de la sécurité, que le contrôle de bouclage des ceintures de sécurité est effectif sur les sept places ! FORD a également opté pour une configuration "traversante" (limite à deux places le deuxième rang) ; le siège du milieu s'escamotant sous le siège voisin permettant ainsi de conserver le volume du coffre (par ailleurs moins généreux que les autres modèles du segment) ou d'accéder aux places du troisième rang.

Ou retour à l'originalité

Si l'extérieur ne vous convainc pas, laissez-vous séduire par son intérieur. Comme dans la première génération, ce sont les places avant qui semblent le plus profiter des améliorations. L'agrément de conduite est, en effet, rehaussé par le design de la planche de bord en net progrès et au-dessus des propositions de la concurrence. Si la multitude des commandes déroute un peu au départ (console et volant), quelques heures de conduite suffisent à se familiariser. La finition, notamment par le choix de certains plastiques, reste cependant perfectible.

Le même plaisir de conduire, le bruit en moins

De la première génération C-MAX, le Grand C-MAX a sans aucun doute conservé toutes les qualités routières et corrigé ses défauts d'insonorisation. Les 140 chevaux du moteur 2,0 Duratorq TDCi sont très suffisants pour emmener les 1.600 kilogrammes (n'oublions pas qu'il s'agit d'une familiale !), même si les amateurs (ou les plus grincheux) d'une conduite un peu plus sportive déploreront le manque de reprise à bas régimes. Côté consommation, le Grand C-MAX est relativement sobre et se situe dans la moyenne de ses concurrentes, et est proposé sans bonus ni malus écologique (avec un rejet moyen de CO2 de 139 g/km).

Les équipements en plus

Dans l'hypothèse où l'acquéreur, forcément toujours plus gourmand en confort et sécurité (pour les plus responsables d'entre nous), ne peut se contenter des agréments de conduite du Grand C-MAX, la riche dotation en équipements devrait finir de le convaincre. Parmi les propositions, on note, en particulier, l'aide au stationnement, la détection d'angles morts, le hayon électrique avec détection d'obstacles, le kit d'ouverture et démarrage mains libres, et la liste des options (il ne s'agit hélas pas d'équipements de série) est encore longue…Si le prix reste compétitif, FORD nous y a d'ailleurs habitués, et si la quantité d'équipements est pour vous une priorité, il convient d'opter pour la finition Titanium (la marque ne propose que les deux finitions Trend et Titanium) pour laquelle beaucoup d'équipements sont proposés de série et notamment, l'aide au démarrage en côte. Le toit panoramique (fixe) reste une option à 800 € (hélas absente sur le véhicule d'essai).

Mais 4, 5 ou 7 places ?

L'accès aux trois places arrière du deuxième rang est facilité par les portes coulissantes. Si la marque a choisi de mettre le paquet sur la modularité, cela s'est fait au détriment de la facilité de mise en œuvre et de l'accès au dernier rang… de strapontins. La place centrale du deuxième rang n'est de ce point de vue, guère plus enviable. Un conseil : mettez-y les enfants, ces places semblent faites uniquement pour eux. On notera, du point de vue de la sécurité, que le contrôle de bouclage des ceintures de sécurité est effectif sur les sept places ! FORD a également opté pour une configuration "traversante" (limite à deux places le deuxième rang) ; le siège du milieu s'escamotant sous le siège voisin permettant ainsi de conserver le volume du coffre (par ailleurs moins généreux que les autres modèles du segment) ou d'accéder aux places du troisième rang.

Le FORD Grand C-MAX reste la voiture familiale par excellence ; elle offre au conducteur des sensations de conduite remarquables, un très bon niveau de confort aux passagers et une modularité, certes un peu compliquée à mettre en œuvre, mais très appréciable pour un… quatre places !

G. LE MORVAN

2010-11-30