KIA Picanto 1.0 Motion

ESPACE CITADINE
  • Look
  • Garantie
  • Equipement complet
  • Prix

Prix : de 9 490 € à 13 790 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 3 cylindres – 12 soupapes injection indirecte essence
Cylindrée 998 cm³
Puissance maxi 69 ch à 6200 tr/min
Couple maxi 9.00 mkg à 3500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.60 m
Largeur 1.60 m
Hauteur 1.48 m

Poids

Total 845 kg

Capacités

Coffre de 200 à 870 dm³
Réservoir 35 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 153 km/h
0 à 100 km/h 14.40 s

Environnement

Emission CO2 99 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.60
Urbaine 5.40
Mixte 4.20
Essai 0.00

ON N’A PAS PERDU LA 7ème

Sept est incontestablement le chiffre préféré de KIA. En effet, toutes les KIA, faut-il le rappeler ?, bénéficient de sept ans de garantie (ou 150.000 kilomètres) depuis début 2010. Sept n’est pas le seul chiffre caractérisant KIA, quatre donne aussi le sourire au constructeur puisque c’est sa place au rang mondial (en association avec HYUNDAI). On aurait pu citer dix qui est le nombre de modèles dans la gamme de ce généraliste, couvrant à peu près tous les segments. Et pour ce qui concerne le segment A des citadines, KIA présente sa nouvelle Picanto, deuxième du nom…

On a gardé les clés du design réussi

Au risque de se répéter d’un essai de KIA à l’autre, la venue du designer Peter Schreyer a fait beaucoup de bien au constructeur Coréen. La petite Picanto, entièrement nouvelle, a bénéficié, elle aussi, du coup de crayon efficace inauguré par les Pro-Ceed, Soul et Sportage. Ce dernier fait d’ailleurs un malheur dans les ventes de KIA. La ligne générale de la Picanto 2 est bien proportionnée, joliment contenue dans les 3,60 mètres de la voiture qui a à peine grandi. La calandre en forme de nez de tigre ("tiger nose") marque la voiture dans la famille. Autre signe distinctif incontournable, les portières arborent un creux dans leur partie inférieure. On notera enfin la ligne marquée par une arête latérale qui court le long des (vraies) poignées de portières, lesquelles peuvent être chromées selon la finition.

Le côté sportif ou plutôt "dynamique" de la Picanto est marqué par un becquet de toit en série sur toutes les versions et des boucliers massifs et larges. Le spoiler avant récupère les feux diurnes quand ceux-ci ne sont pas des LED intégrées aux optiques. Ce sont ces mêmes diodes qui illuminent les feux arrière des finitions hautes. KIA a voulu donner du caractère à sa petite dernière pour ne pas la cantonner à une population exclusivement féminine. Et pour confirmer la démarche, une version trois portes est annoncée, avec un style différent, plus agressif, plus sportif. Patience, cette Picanto sera découverte à la rentrée…

Ville ouverte

La ville est le terrain de prédilection de la petite KIA, c’est évident ! Pour soigner les économies, KIA propose deux moteurs essence et aucun Diesel. A l’instar de la NISSAN Micra et contrairement à la génération précédente, la motorisation Diesel n’est pas reconduite. Elle n’est pas forcément adaptée pour un usage citadin et des parcours limités, sans parler de l’écart de prix au litre entre sans plomb et gazole qui rétrécit. Le premier des deux moteurs est un trois cylindres d’un litre de cylindrée. C’est cette version que nous avons essayée aussi bien en ville qu’à la campagne. Plus puissant avec 85 chevaux, le "gros" moteur est un quatre cylindres (à quatre soupapes par cylindre lui aussi) de 1,2 litre. Toujours pour rester dans la ville, il est associé au système ISG (le Stop & Start de KIA) et peut être accouplé à une boîte automatique classique à quatre rapports.

Notre Picanto 1.0 de 69 chevaux n’est pas pénalisée par son petit moteur, ni même par le son peu harmonieux d’un trois cylindres. Le côté assez élastique du trois cylindres est toujours impressionnant, le moteur supporte des bas régimes quand l’indicateur de changement de vitesses vous encourage à passer le rapport supérieur. Il affiche une basse consommation, c’est bien le but recherché, avec 4,2 litres en moyenne et un taux d’émissions de CO2 de 99 g/km, ce qui lui rapporte 400 € de bonus en 2011. La direction apparaît lourde au début mais on s’y fait…

Attaques Premium

Et la vie à bord dans tout cela ? KIA insiste sur les efforts faits pour donner un air de segment supérieur à la planche de bord. Le dessin mais surtout la recherche des plastiques, des garnissages et leur couleur veulent donner un air plus "premium" à la Picanto. Et il faut reconnaître qu’ils y parviennent. Le "gimmick" intérieur (souvenez-vous du capitonnage intérieur de la boîte à gants du Soul) se voit dans la forme du volant. Sérieusement, le volant bicolore, reprend la forme de la calandre, et par son aspect, donne lui aussi un air premium à la Picanto 2. Malheureusement, il reste désespérément fixe en profondeur.

Notre petite KIA a allongé son empattement de quinze millimètres pour favoriser son habitabilité et malgré tout, offrir un grand coffre. Assez osée, la Picanto est homologuée pour cinq places mais après tout, pourquoi se censurer quand on peut installer trois petits enfants à l’arrière ? Le coffre gagne du volume par rapport à la génération précédente avec 200 litres et, fait nouveau, se transforme en un plancher plat avec le rabat des sièges arrière, encore une incartade dans le segment supérieur !

Sécurité de Panzer

La cible est jeune, et pourtant, on n’a pas encore roulé dans la version trois portes. La palette de couleurs est aussi importante qu’une liste de cocktails, clin d’œil aux "Marron Cola", "Rouge Grenadine", "Crème de Coco" et "Sirop d’Anis"… La Picanto est proposée en quatre niveaux avec "Motion" en entrée qui offre le plus bas prix (moins de 9.500 € sans offre supplémentaire) mais aussi le strict minimum. La dotation a privilégié la sécurité avec six airbags, un ABS avec répartiteur de freinage et assistance au freinage d’urgence. Le confort est assuré par la direction assistée (électrique) et la banquette arrière fractionnable. En égrenant les finitions "Style" puis "Active", on ajoute en particulier un système audio CD compatible MP3, une climatisation manuelle (troisième niveau), du cuir sur le volant ou des antibrouillards avant. Tout en haut, la finition "Premium" se reconnaît à ses jantes alliage, ses répétiteurs dans les rétroviseurs et quelques automatismes utiles (climatisation, allumage des feux). Enfin, deux packs sont possibles dont le pack VIP qui permet de profiter du toit ouvrant électrique et du système d'ouverture et de démarrage sans clé…

La KIA Picanto avance son joli minois et ses atouts pour perpétuer la bonne progression du constructeur coréen. Ciblée urbaine, elle offre de la place, des moteurs économiques mais aussi la possibilité de quitter la ville. Les incursions dans le domaine Premium sont également possibles à condition d’augmenter son prix, permettant de personnaliser et d’améliorer la vie à bord de sa Picanto. Et n’oublions pas qu’elle aussi bénéficie de la septième année de garantie…

Philippe NIOLLET

2011-06-06