TESLA Système Autopilot Un temps d'avance

ESPACE TECHNOLOGIES


Warning: mysql_result() [function.mysql-result]: 01_prix_min not found in MySQL result index 3 in /home2/eq24937/html/technologie.php on line 256

Warning: mysql_result() [function.mysql-result]: 01_prix_max not found in MySQL result index 3 in /home2/eq24937/html/technologie.php on line 258
Prix : Non communiqué

TESLA système Autopilot

UN TEMPS D'AVANCE

TESLA propose aujourd’hui un système Autopilot des plus aboutis. Depuis la fin de l’année dernière, les propriétaires de TESLA Model S ont pu voir arriver l’autopilotage sur leur voiture électrique, déjà innovante, en mettant à jour la version 7.0 du système informatique. Nous avons donc voulu essayer ce mode de conduite révolutionnaire qui change nos habitudes de conduite et qui rend la voiture de plus en plus autonome, même s'il ne faut pas mélanger Autopilot et voiture autonome.

Il faut quand même quelques explications et recommandations sur l’utilisation du système, en particulier le fait que ce mode a des limites et n’est pas utilisable n’importe quand. TESLA conseille l’utilisation du système uniquement sur autoroute et voies rapides avec un terre-plein au centre des voies. La prise en main n’est pas très compliquée en soi, par contre c’est assez déroutant, par réflexe, dès que le volant tourne seul. Il suffit d’un simple effort sur la direction pour arrêter l'Autopilot. On doit faire confiance à l’ordinateur de bord et à la multitude de capteurs du véhicule qui agissent sur l’accélérateur, les freins et la direction. L’Autopilot est le résultat d’une coordination entre les différents systèmes de la voiture, à commencer par l’utilisation de la caméra avant pour visualiser les lignes au sol et les véhicules qui précèdent. La caméra a également la capacité de lire les panneaux de limitation de vitesse, ce qui permet plus facilement de régler le régulateur afin de maîtriser l’allure de la voiture, mais c'est pour l'instant au conducteur de confirmer la vitesse. Le système suit la trajectoire de la voie et la voiture de devant en agissant sur la direction, l'accélérateur et les freins. À très basse vitesse, dans les bouchons par exemple, le système permet de rester aligné sur la voiture qui précède. Les capteurs ultrasons autour du véhicule sont en alerte permanente pour détecter le moindre danger.

On voit sur le tableau de bord une représentation de la voiture avec l’ensemble des signaux qu'elle reçoit. Le comportement de la voiture est très souple et anticipe bien les événements de l'environnement. Au fur et à mesure des passages de la TESLA sur un trajet donné, les ordinateurs de bord enregistrent et partagent les informations pour adapter la vitesse à chacun des virages. Un des atouts du système concerne la consommation d’énergie qui se trouve ainsi optimisée.

La voiture rappelle au conducteur de maintenir régulièrement le volant, car même si elle est capable de conduire seule, il est nécessaire qu’un conducteur soit face au volant parce que, d’un point de vue légal, le conducteur doit rester maître de son véhicule. Nous avons voulu pousser le système un peu plus loin. Sur autoroute ou voie rapide, pas de soucis du moment que les lignes au sol sont bien visibles et qu’il n’y a pas trop de soleil qui risquerait d’éblouir la caméra. Nous n’avons pas pu nous empêcher d’essayer ce système en dehors des voies préconisées, et on remarque ici ses limites, même si celui-ci fonctionne très bien. Si les lignes disparaissent ou si un véhicule croise de trop près la TESLA, la réaction de la voiture est imprévisible. Il faut donc l’utiliser uniquement sur une route avec un terre-plein central.

Après quelques kilomètres, on s’habitue rapidement au confort de l’Autopilot. En étant sur la bonne voie, il suffit de choisir la vitesse et la distance de sécurité avec le véhicule qui précède et c’est parti, la voiture prend le relais. Pour changer de voie, il suffit de maintenir une pression sur le clignotant et s'il n’y a pas de danger, la voiture change de voie toute seule. Personnellement, j'ai trouvé ce mode de conduite réellement confortable et digne de confiance. Pour la petite histoire, sur autoroute, un véhicule s’est rabattu sur ma ligne sans clignotant ; d’elle-même la TESLA a évité le contact en donnant un coup de volant, il est vrai que c’est assez surprenant sur le moment mais cela permet d’avoir confiance dans le système. En revanche, une perte de vigilance des conducteurs peut être redoutée à cause de ce confort, même si au départ on est très attentif, en regardant beaucoup plus ce qui entoure le véhicule. Que se passe-t-il si le conducteur perd ou réduit sa vigilance, ou s’endort ? La voiture rappelle le conducteur en cas d’urgence et le véhicule ralentit de lui-même. En plus de ce système Autopilot, la TESLA est capable de rentrer au garage sans conducteur. Dans tous les cas, ce système Autopilot reste formidable et confortable.

 

Julien LOPEZ (Mars 2016)