FACE ET SOFA

CITROËN C3 Aircross

De 18.850 € à

28.650 €

4/5
Pour
  • Confort
  • Face plus agressive
Contre
  • Aérateurs fragiles
  • Ecart de prix entre motorisations

Voici comment je résumerai le C3 Aircross 2021. Quatre ans après sa présentation, il passe à la casserole du remodelage de mi vie afin de lui donner un coup de nouveauté pour finir sa carrière. Comme celle-ci est plutôt positive, la perpétuer oblige le SUV compact à se moderniser. Cette indispensable ou au moins incontournable étape dans une carrière automobile, permet en effet d’actualiser la voiture, et de la repositionner si besoin dans la gamme, se rapprochant, dans le style, des dernières productions du constructeur.

Chevrons élargis

Le changement le plus visible se concentre sur la face de la nouvelle mouture. C’était logique de faire ressembler l’Aircross à la berline C3, mais aussi à la récente C4. Le signe distinctif : ce sont les doubles chevrons dont les lignes chromées s’élargissent, permettant à la ligne inférieure de descendre vers les optiques. La ligne supérieure poursuit sa mission de surligner les LED de jour et les clignotants. Plutôt que de simplement “tordre” la ligne inférieure vers le bas comme sur la C3, le dessin a élargi celle-ci améliorant, à mon goût, son intégration dans la face. Les optiques se sont nettement affinées ; bien vu. Cela permet de donner un peu plus d’agressivité à l’ensemble en ayant gommé les rondeurs du précédent dessin. Les courbes n’ont plus la cote ces temps-ci, délaissées au profit de lignes tendues. Le bouclier récupère de la matière et des nouveaux inserts qui peuvent prendre de la couleur au passage.

Justement, ces rappels colorés se retrouvent sur les coques de rétroviseur. C’est une autre signature du C3. Avec son programme de personnalisation de la carrosserie, CITROËN propose soixante-dix combinaisons possibles entre les sept teintes extérieures, les quatre Packs Color et les deux possibilités de toit (noir ou blanc). Le “Kaki Grey” ou le “Blanc Banquise” distinguent la palette 2021, ce sont les teintes de mes deux voitures d’essai. Vous avez aussi le choix de nouvelles jantes. A noter que les packs proposent un nouvel habillage des vitres de custode avec les nouvelles formes des fameuses persiennes ; elles se sont bien améliorées depuis l’époque de la BX 16 TRS !

Sièges élargies

C’est lumineux, la stratégie de CITROËN est de perpétuer l’attrait de son SUV compact en multipliant les habillages et les couleurs. N’oublions pas que c’est un des premiers motifs d’achat. OK, l’Aircross se veut séduisant à l’extérieur, qu’en est-il à l’intérieur ? Et là CITROËN vous achève avec ses sièges “Advanced Comfort®”, que dis-je son programme “Citroën Advanced Comfort®”. Inaugurés par la C4 Cactus, ces sièges arrivent enfin dans l’habitacle du C3 Aircross. Pour mémoire, ils se distinguent par leur matelassage visuel, mais pas seulement. Ils sont constitués d’une nappe haute densité en son centre et d’une mousse épaissie et structurée. Il faudra attendre la prochaine génération et une nouvelle plateforme pour bénéficier des suspensions à “Butées Hydrauliques Progressives™”. Néanmoins, le confort est sans aucun reproche, et ces fauteuils, dignes d’un sofa, sont sans égal. La réputation est intacte : CITROËN et confort sont toujours synonymes.

La tenue de route de l’Aircross 2021 ne change pas, les qualités de confort typées de la voiture sont conservées. La voiture, en bon SUV qui se respecte, est “haute sur pattes”, sans pour autant souffrir d’un roulis démentiel. Inchangée aussi, la proposition, selon la finition, du “Grip Control”. Il s’agit de passer au mieux quelques chemins, et de descendre sereinement tout forte pente, à réserver aux plus baroudeurs ou aux montagnards.

Ecran élargi

Mais revenons à l’intérieur, dans ces accueillants sièges. L’habitacle est lumineux, d’autant plus avec le toit vitré (ouvrant à l’avant). Le passage 2021 a augmenté l’écran central tactile à neuf pouces. A part la fragilité des aérateurs, la planche de bord est claire et intuitive. Parmi les aides à la conduite comme la lecture des panneaux, on retient l’affichage tête haute ou la caméra de recul qui reconstitue l’environnement arrière de la voiture, toujours aussi utiles. L’habitabilité et la modularité n’ont pas changé. La banquette arrière en deux parties peut glisser sur quinze centimètres, et si on a accès au rabat du siège avant passager, on dispose d’une longueur de chargement de 2,40 mètres. Belle performance pour une voiture qui ne mesure que 4,16 mètres de long.

Pas de révolution côté moteurs, le C3 2021 reprend ceux de 2020. Pas de jaloux : deux essence et deux Diesel. Et ce sont logiquement les deux PureTech, donc les essence, qui ont occupé mes essais. D’abord le 110 chevaux, le plus choisi ; il est exclusivement associé à une boîte mécanique à six rapports. Cette désormais vieille connaissance est souple et plaisante à conduire. Le sixième rapport ne sert guère en utilisation urbaine ou quasi urbaine, dommage. Pour mieux respirer, le même trois cylindres gagne vingt chevaux dans cette déclinaison PureTech 130, et au passage on gagne la boîte automatique, elle aussi à six rapports.

La gamme se décline en cinq niveaux. Le régulateur de vitesse est présent dès l’entrée de gamme, mais la climatisation distingue le niveau 2. Les amateurs de C3 Aircross préfèrent les hauts de gamme, et CITROËN les a gâtés. La finition haute de mes voitures d’essai, offrent le démarrage sans clé, le maximum de modularité, des couleurs et des aides à la conduite. La version PureTech 110 Shine Pack (niveau 5) est à 24.800 € et la plus puissante PureTech 130 avec la même finition, demande 2.400 € de plus, les vingt chevaux supplémentaires se méritent ! Le toit ouvrant, le Grip Control et l’affichage tête haute ne quittent pas la liste des options, et seulement accessibles à partir des niveaux hauts.

Les SUV ont toujours la cote. Et CITROËN a raison de se préoccuper de son rejeton C3 Aircross. La version 2021 arrive avec une face revue aux derniers standards de la marque, c’est bien intégré et réussi. Outre les couleurs, c’est à l’intérieur qu’il faut se retrouver. Les sièges maison sont proposés dans ce nouveau C3. Le confort d’utilisation donne un évident avantage à cet Aircross, qui perpétue ainsi cette spécialité CITROËN.

Philippe NIOLLET

Fiche technique

Moteur

Type thermique

Turbo injection essence 3 cylindres 12 soupapes

Transmission

Traction – BVM6

Cylindrée

1199 cm³

Puissance thermique

110 ch
5500 tr/min

Couple thermique

205 N m
1750 tr/min

Energie

Essence
Dimensions & Poids

Longueur

4.160 m

Largeur

1.756 m

Hauteur

1.597 m

Poids total

1179 kg
Capacités

Coffre

de 410 à
1289 dm³

Réservoir

45 L

Nombre de places

5 places
Performances

Vitesse maximale

182 km/h

0 à 100km/h

10.1 s
Environnement

Emission CO2

132 g/km
Consommations

Consommation mixte carburant

5.8 L/100km
Garantie
Batterie