"FAMILIA SAGRADA"

SEAT Leon eTSI 150 DSG7 FR One

32940 €

4/5
Pour
  • Equipements "dernier cri"
  • Ergonomie
  • Sobriété et performances
  • Roue de secours
Contre
  • Pas de vision tête haute
  • Habitacle un peu trop noir

Hola ! C’est la projection lumineuse qui vous accueille en bas de la portière à l’ouverture de celle-ci. Le ton ou plutôt la langue affiche la couleur : l’auto est espagnole. Et pour ce qui est de la couleur, le rouge “désir” de la carrosserie donne un air “callente” à cette compacte. Nul besoin de maintenir un faux suspense, SEAT présente sa nouvelle Leon, quatrième rejeton de la famille. Eh oui déjà !

Digitale et connectée

La famille Leon est avec la citadine Ibiza un des socles du constructeur espagnol, éclipsant depuis quelques générations, la Toledo qui avait ouvert la voie du renouveau. Depuis vingt et un an, la Leon marque SEAT, en raflant de plus en plus les suffrages. Bien sûr, l’espagnole suit les pas de la reine Golf, et continue de le faire alors que la VW a débuté sa huitième génération. Doit-on pour autant faire le raccourci que la Leon est une Golf au rabais, ne profitant des technologies de sa cousine qu’après un certain temps ? Si cela a pu être vrai par le passé, ce n’est plus du tout le cas : la Leon 4 bénéficie des dernières nouveautés du groupe. Bref, rien n’a été sacrifié ! Ah si le prix, la SEAT reste plus abordable que la VW et c’est là un de ses atouts.

La Leon d’essai en finition FR représente le haut de gamme à tendance sportive. Elle est donc dotée généreusement. A l’ouverture de la portière, outre l’éclairage d’accueil, on découvre immédiatement l’instrumentation digitale. Le “Digital Cockpit” a troqué les classiques compteurs à aiguille par les mêmes virtuels. Une touche sur le volant permet de choisir la configuration de l’écran, et là, chapeau à SEAT, la commande est ultra simple et intuitive. L’écran central est tout aussi simple à configurer. A se demander si l’élève n’a pas fait mieux que la maîtresse en la matière, personnellement, le maniement à touches ou tactile pour le central, est plus simple dans la SEAT. Dans le même esprit de simplicité, l’alerte d’angle mort classiquement orange, prend cette couleur dans la LED d’ambiance des portières : pratique et bien visible. En revanche, la Leon se passe de la vision tête haute.

Quant à rester à l’intérieur, profitons de l’habitacle, un peu noir mais bien fini. La présentation n’a rien à envier à ses cousines allemandes. La planche de bord est plutôt épurée, dans l’air du temps, et clin d’œil amusant, les grilles d’aération reprennent la forme de la calandre. La console centrale est, elle aussi, épurée d’autant plus qu’avec la boîte DSG, le sélecteur de vitesses a été réduit à sa plus simple expression. Le confort des sièges est renforcé avec la finition FR qui dote les occupants avant de sièges sport recouvert de tissu et simili cuir.

Puissance et électricité

Les moteurs sont aussi issus de la banque du groupe, et ce ne sont pas des “coupures usagées”. La Leon d’essai est équipée du nouveau e-TSI de 150 chevaux. Comme son nom l’indique, le quatre cylindres essence est associé à une micro hybridation que l’on désigne couramment par “Mild Hybrid” ou “mHEV”. C’est l’architecture la plus simple qui ajoute la fée électricité au classique moteur à explosion. Le système est constitué d’un alterno-démarreur et d’une batterie lithium-ion de 48 volts dont la mission est d’assurer le démarrage (stop-start), de servir d’alternateur en support à la batterie 12V et de donner un coup de pouce au démarrage. Le fonctionnement s’auto gère, la seule mission du conducteur est de privilégier le frein moteur et toute décélération pour recharger la batterie 48V. Pour compléter la recherche d’économie, le 1,5 litre est une “vieille” connaissance qui permet, dès que possible, la désactivation de deux des quatre cylindres et le renfort de la fonction roue libre. Notons que la conduite 100% électrique n’est pas possible avec cette architecture. Pour cela, il faut passer à une hybride équipée d’un moteur électrique. Une version “PHEV”, donc hybride rechargeable par prise, est prévue.

Si besoin de motorisations plus classiques, le catalogue prévoit des moteurs à essence TSI (au nombre de trois allant de 90 à 190 chevaux) et des Diesel (même nombre). Pour les marchés qui le permettent, ce qui n’est malheureusement pas le cas en France, une version TGI utilisant le GNV (gaz naturel) est proposée.

Notre motorisation hybride est associée à la boîte DSG à sept rapports, offrant, à mon sens, le meilleur compromis pour économiser le carburant, et reposer le conducteur. En essai mixte avec dominance donnée à la ville, l’ordinateur a affiché une consommation moyenne de 5,3 l/100 km, valeur très acceptable vu les 150 chevaux disponibles.

Campée et équipée

La Leon 4 utilise la nouvelle plateforme MQB Evo, là aussi pas de frustration. On peut opter (665 €) pour la suspension adaptative “DCC” qui permet de piloter l’amortissement. Quand je dis piloter, c’est évidemment l’intelligence du système qui se charge de cette mission, à savoir d’adapter les suspensions aux conditions de conduite et de la route. La mission du conducteur est de choisir à l’aide d’un bouton, le réglage du moment modulant confort et sport. La voiture est parfaitement posée sur ses roues, vire correctement, assurant une grande tranquillité de conduite. Le badge FR donne la sportivité, et pas que sur le logo. On peut motiver ou dynamiser la conduite si besoin, et oublier un temps le côté plus écologique de l’hybridation légère d’autant que celle-ci ne grève pas trop la masse (ni le volume du coffre d’ailleurs). Pour rester dans le coffre, celui-ci renferme une roue de secours, ouf !

Cette quatrième génération a grandi de neuf centimètres par rapport au numéro trois, dont plus de la moitié donnée à l’empattement. C’est bon pour les occupants, c’est sans impact pour le volume de coffre. Le style reprend celui de la troisième génération dans l’esprit Golf, mais beaucoup plus affirmé. La découpe des vitres conserve le même style, mais la ressemblance s’arrête avec la forme générale. Les designers ont donné plus de galbe, plus d’assurance avec un capot plus long et une calandre plus marquée. L’arrière est dans l’esprit des autres modèles de la gamme avec un bandeau lumineux reliant les feux. Le patronyme est désormais calligraphié, ouvrant ce style à l’Ateca restylé.

La finition FR représente le haut d’une gamme qui compte quatre étages. La motorisation e-TSI est accessible à partir du niveau trois. Retenons que la famille débute à un peu plus de 21.000 €, soit une bonne dizaine de milliers d’euros de moins que la FR. La dotation de série compte pas mal d’équipements intéressants comme le “Digital Cockpit”, le “Park Assist” et la caméra de recul, le démarrage sans clé, la connectivité “Full link” avec Apple Car Play® (sans fil) ou encore la navigation sur le grand écran central de dix pouces. A l’extérieur, les jantes en alliage passent en dix-huit pouces, l’éclairage est en “Full LED” et le bouclier arrière gagne un diffuseur spécifique.

La Leon mérite toujours qu’on s’intéresse à elle, et plus encore avec cette quatrième génération qui reprend la dynamique de l’efficace troisième génération. La voiture gagne en assurance, en style et surtout en technologies. La nouvelle bénéficie des dernières innovations au même titre que ses cousines du groupe. La motorisation de 150 chevaux passe en hybridation légère qui, grâce à l’aide de la boîte à double embrayage DSG, permet de rester sobre. Quand, en plus, on vérifie son prix au regard de sa dotation de série, on peut se laisser tenter. Et si on veut un peu plus de place, la famille compte également sur son break Sportstourer…

Philippe NIOLLET

Fiche technique

Moteur

Type thermique

4 cylindres – 16 soupapes – turbo injection directe + micro hybridation 48V

Transmission

Automatique DSG7

Cylindrée

1498 cm³

Energie

Hybride
Dimensions & Poids

Longueur

4.368 m

Largeur

1.800 m

Hauteur

1.442 m

Poids total

1361 kg
Capacités

Coffre

de 380 à
1301 dm³

Réservoir

50 L

Nombre de places

5 places
Performances

Vitesse maximale

221 km/h

0 à 100km/h

8.4 s
Environnement

Emission CO2

132 g/km
Consommations

Consommation mixte carburant

5.8 L/100km
Garantie

Garantie véhicule

24 mois
Batterie