CHALLENGER SUD-COREEN

KIA Sorento Hybride Rechargeable

De 48990 € à

61940 €

4/5
Pour
  • Confort & volume intérieur
  • Equipement
  • Garantie sept ans
Contre
  • Poids
  • Gabarit
  • Image de marque en construction

Le KIA Sorento n’est pas le SUV le plus commun sur nos routes et KIA cherche naturellement à accroître sa notoriété. Pour cela, que d’évolutions pour le constructeur du pays du matin calme : changement de nom avec la disparition du terme “Motors” pour devenir KIA, changement de logo pour annoncer la révolution à venir et rebâtir la marque. Cela va passer par la volonté d’être plus premium parmi les marques généralistes mais également par une nouvelle ambition en étant dorénavant un prescripteur. Pour cela, le nouveau Sorento est une des premières pierres de cette reconstruction.

Dans l’ombre de HYUNDAI ?

L’histoire de la marque KIA n’est pas un long fleuve tranquille. Fondée en 1944 par John Kia-Key’s, la société a d’abord fabriqué des tubes en acier, puis des vélos, des motocyclettes avant d’assembler sous licence en 1971 des FIAT 124 sous la marque ASIA Motors. Ce n’est qu’en 1974 que KIA Motors Company lance la première voiture de sa conception. En 1997, la marque qui est dans une période faste subit la crise qui touche le sud-est asiatique et est finalement rachetée en 1999 par son concurrent HYUNDAI Motor.

Cependant loin de se laisser vivre, KIA a continué à travailler et est dernièrement repassé devant HYUNDAI en Europe avec une part de marché de 3,7 %, en hausse de 0,3 %. Même si, en France, sa part de marché globale n’est que de 2,4 %, la progression en 2019 a été de 0,4 % et surtout la part de marché sur les particuliers est de 3,4 % juste derrière FORD, ce qui montre son implantation dans l’Hexagone. Fort de tout cela, KIA veut passer un cap et pour cela, elle compte s’appuyer sur trois piliers :

  • Un nouveau design avec l’arrivée d’un nouveau designer,

  • Le plan S, tourné vers la mobilité et l’électrification,

  • Et toujours la garantie de sept ans.

Dans cet esprit, KIA a lancé son nouveau logo qui s’installe d’abord au travers de la communication de la société et qui fera son apparition sur la future EV6 qui personnifiera cette révolution.

SUV-D

Après cette présentation et la remise en perspective des choix du constructeur asiatique, penchons-nous maintenant sur ce qui nous intéresse : notre Sorento. Un SUV-D, “quésaco” ? C’est la catégorie la plus imposante des SUV mais la moins courante. En effet, c’est la catégorie des SUV sept places avec des acteurs tels que le cousin HYUNDAI Santa-Fe, le FORD Explorer, le SEAT Tarraco et autres SKODA Kodiaq. Mais les rois de la catégorie sont le PEUGEOT 5008 chez les généralistes et le BMW X5 chez les constructeurs premium.

Avec le Sorento quatrième du nom, il y a une vraie montée en gamme depuis l’apparition de la première génération sortie en 2002. En effet, pour pouvoir se faire une place entre les stars de la catégorie et les challengers, il faut apporter quelque chose de nouveau. Et pour cela, il y a tout d’abord une nouvelle esthétique avec un design plus dynamique et des lignes tendues évoquant un athlète conscient de sa force. La face avant du Sorento arbore une calandre “Tiger Nose” encadrée par des phares relativement fins et soulignés de feux de jour en boomerang qui lui donne un petit air nord-américain. Avec sa ligne de caisse très haute et très tendue et ses flancs creusés, le Sorento met en avance sa puissance. Ces différentes caractéristiques, associées à une hauteur de pavillon maîtrisée, entrainent une surface vitrée latérale relativement faible, renforçant encore la ligne agressive de notre SUV. L’arrière quant à lui, très massif, est encadré par des feux rouges verticaux en deux parties qui ajoutent une verticalité bienvenue. Une petite originalité provient de l’aileron de requin chromé qui donne un peu de “fun” à l’ensemble.

Personnellement, cette esthétique m’a beaucoup plu et ce côté solide ne me laisse pas insensible. Des trois couleurs disponibles lors de notre essai sur les dix existantes, le gris était un peu trop passe-partout et le noir, bien que très qualitatif donnait un air FBI un peu trop marqué. C’est finalement le bleu minéral qui était à mon avis le plus seyant. Pour vous donner une idée de l’impact de ce nouveau design, la présence de notre petite caravane garée sur la place du palais princier de Monaco ne dépareillait pas avec les autres véhicules de la principauté.

Visite princière

Comme vous l’aurez compris, c’est dans le cadre privilégié de la principauté de Monaco et de l’arrière-pays niçois que nous avons effectué cet essai. Côte d’Azur rimant habituellement avec soleil et température clémente, c’est avec un beau soleil que nous avons commencé notre essai au départ de l’aéroport de Nice direction la principauté. C’est en circulant en ville et sur des petites routes que la configuration hybride prend tout son sens. En effet, le moteur essence T-GDi de 180 chevaux n’a quasiment pas été sollicité et les quelque quarante kilomètres de notre parcours ont été effectués majoritairement en mode électrique. Le moteur électrique, souple et silencieux, a été un compagnon très discret pour longer la côte et profiter ainsi du système audio premium BOSE d’une qualité impeccable.

La suite du parcours a été moins idyllique côté climat. En effet, le froid et la pluie ont fait leur apparition et le summum a été atteint sur les pistes proches du village de Sospel. Notre Sorento ayant toutes les qualités, il possède également une transmission intégrale. Afin de la tester, non pas en franchissement, ce n’est pas du tout le créneau du coréen, mais plutôt en tout-chemin, nous avons effectué une ou deux petites grimpettes sur des chemins caillouteux et emprunté quelques pistes. Malheureusement, le mode chemin n’existe pas, mais les modes “Mud” (boue), “Sand” (sable) et “Snow” (neige) sont disponibles. Ils sont donc là pour vous sortir d’un mauvais pas plutôt que pour vous permettre de faire une sortie tout-terrain. Et d’ailleurs, nous aurions pu utiliser le mode “Snow” puisqu’une averse de neige nous a surpris durant notre séance photo. Tout cela complété par une averse de grêle le lendemain, nous avons donc expérimenté l’ensemble des conditions climatiques en deux jours, ce qui n’a nullement gêné notre périple. En effet, quelles que soient les conditions météorologiques, la tenue de route a été exemplaire malgré les presque deux tonnes à maîtriser. Petites routes, chemins ou autoroutes, rien ne le gêne et tout est avalé en douceur.

Equipement premium et électrification

La montée en gamme du Sorento est indéniable à l’intérieur. Une majorité d’équipements de sécurité “classiques” est présente dès le premier niveau d’équipement et est complétée par des systèmes haut de gamme dont un système de détection d’angle mort qui s’active dans le combiné d’instrumentation, permettant d’avoir une bonne vision du danger. La sécurité reste une priorité du modèle avec sept airbags de série dont un airbag central entre le conducteur et le passager pour éviter les contacts et les blessures supplémentaires en cas d’accident.

La différence entre les niveaux d’équipement se fera donc majoritairement sur les équipements de confort avec les sièges arrière chauffants, les éclairages d’ambiance paramétrables avec 64 couleurs, l’affichage tête haute… Il y a également des petits équipements tous simples qui vous facilitent la vie, comme les boutons sur le côté du siège passager qui permettent de le déplacer sans se contorsionner, le renvoi de son au troisième rang pour converser facilement avec les passagers, la climatisation réglable au troisième rang… De plus, le confort et le volume habitable sont très appréciables même s’ils résultent d’un gabarit imposant qui peut parfois être pénalisant dans les petites rues de la côte d’Azur.

Pour parachever cet essai, son Altesse sérénissime le Prince Albert II de Monaco nous a fait l’honneur de venir nous rencontrer durant cet essai et ainsi découvrir le nouveau Sorento. En effet, son Altesse ayant un profond engagement pour la défense de l’environnement, il s’est naturellement attaché à découvrir notre hybride rechargeable avec son moteur électrique situé à la sortie du moteur thermique permettant de conserver un espace habitable important. Les réglages permettent de choisir le type de motorisation afin de préserver la réserve de charge pour les déplacements urbains ou de les gérer automatiquement pour optimiser les déplacements et la consommation.

La motorisation est ainsi efficiente et performante. Elle est caractérisée par :

  • Un groupe propulseur hybride rechargeable suralimenté qui associe une batterie de 13,8 kWh et un moteur électrique de 66,9 KW (91 ch) à un moteur à essence de 1,6 litre T-GDi couplé à une transmission automatique à 6 rapports,

  • Une transmission intégrale à quatre roues motrices,

  • Une puissance combinée de 265 chevaux,

  • Une autonomie électrique de 57 kilomètres en cycle mixte et 70 kilomètres en cycle urbain (WLTP).

Tout est mis en place par KIA pour que vous puissiez profiter de tous ces avantages en vous aidant à la fois à équiper votre domicile à un tarif avantageux mais également en vous fournissant des services pour recharger votre véhicule sur les différents réseaux de recharge et en intégrant les services KIA live et UVO Connect durant sept ans.

En conclusion, le KIA Sorento est une belle découverte d’un véhicule qui sera une vraie grande familiale hybride, sécurisante, bien équipée et qui pourrait venir piétiner les plates-bandes des modèles bien plus premium grâce à un tarif bien maîtrisé au regard des prestations fournies.

Michel SANTONI

Fiche technique

Moteur

Type thermique

Essence 4 cylindres 16 soupapes

Type électrique

Synchrone à aimants permanents

Transmission

Intégrale – BVA6

Cylindrée

1598 cm³

Puissance thermique

180 ch
5500 tr/min

Puissance électrique

91 ch

Puissance cumulée

265 ch

Couple thermique

265 N m
1500 tr/min

Couple électrique

304 N m

Couple cumulé

350 N m

Energie

Hybride
Dimensions & Poids

Longueur

4.614 m

Largeur

2.000 m

Hauteur

1.675 m

Poids total

1982 kg
Capacités

Coffre

de 175 à
809 dm³

Réservoir

47 L

Nombre de places

7 places
Performances

Vitesse maximale

193 km/h

0 à 100km/h

8.7 s

Autonomie électrique

57 km
Environnement

Emission CO2

38 g/km
Consommations

Consommation mixte carburant

1.6 L/100km
Garantie

Garantie véhicule

84 mois

Kilométrage garantie

150000 km
Batterie

Type

Lithium-ion polymère

Voltage

360 V

Capacité

13.8 kWh