SE DEMARQUER DANS LA JUNGLE

FORD Puma 1.0 EcoBoost 125 mHEV BVM6 Titanium

23300 €

3/5
Pour
  • Ligne dynamique
  • Excellente lisibilité des informations sur les écrans
  • Astucieux système Megabox dans le coffre
  • Aide à la sécurité passive (Pack Sécurité Intégrale)
Contre
  • Suspensions fermes
  • Puissance un peu juste
  • Freins arrière à tambours en finition Titanium

La concurrence sur les SUV compacts est âpre et FORD veut aussi tirer son épingle du jeu dans cette bataille commerciale. Le nouveau Puma est la réponse de FORD à cette concurrence féroce que se livrent plusieurs constructeurs. Pour réussir, FORD doit proposer un modèle compact qui soit capable de s’adapter à un environnement citadin, dispose aussi d’une esthétique attrayante tout en proposant de vraies capacités à mener ses passagers sur des trajets plus longs. Voyons si le nouveau Puma relève ce défi.

Camouflage ?

Depuis plusieurs années, de vrais efforts esthétiques et de design ont été réalisés par les constructeurs sur les SUV et crossovers compacts. Ces efforts étaient nécessaires car la clientèle de ce type de véhicule s’est diversifiée et s’est aussi rajeunie. L’ère de l’austérité sur le design est donc terminée. Ce nouveau Puma offre une ligne extérieure très agréable. Il présente une calandre très prononcée qui intègre des optiques équipées de LEDs avec un large bouclier entouré de phares anti brouillard. De profil, la ligne est très dynamique, le toit, à la forme légèrement bombée, se termine sur un hayon qui finalise cette belle impression d’harmonie. Les éléments extérieurs, comme les rétroviseurs, les poignées de portes et même l’antenne radio de type aileron de requin, contribuent à ce bel ensemble. Notre modèle d’essai disposait de jantes de dix-sept pouces alliant la couleur noire et un aspect chromé. D’un point de vue design, c’est, selon nous, un examen de passage réussi pour le nouveau Puma qui devrait séduire plusieurs types de client.

Sens exacerbés ?

A l’intérieur, on retrouve les commandes habituelles qui sont également disponibles sur le reste de la gamme des autres véhicules FORD. On dispose d’un volant d’une taille “classique” (on sait que certains constructeurs ont opté pour des volants au diamètre légèrement inférieur sur des SUV compacts). L’habitacle est très sobre (presque trop par rapport au côté attrayant des lignes extérieures) mais l’ensemble des commandes est bien positionné. Bien que nouveau, le Puma dispose d’un écran multimédia / navigation LCD de 12,3 pouces (en option car le modèle de série est un huit pouces). Cet écran ne gère pas toutes les fonctions du véhicule. En effet, les commandes de climatisation restent indépendantes, ce que nous apprécions. La dotation de série de notre modèle d’essai est pléthorique puisqu’on y retrouve entre autres : aide au maintien dans la voie, aide au franchissement involontaire de ligne, reconnaissance des panneaux de signalisation, navigation Europe et un système audio de qualité. Nous disposions également de plusieurs options comme le pack de sécurité intégrale (1.000€) qui offre un stationnement semi-automatique, une caméra de recul 180°, un régulateur de vitesse adaptatif et un système de prévention de collision de niveau 2. En bref, beaucoup de choses pour un SUV compact. Très honnêtement il conviendra au potentiel acquéreur d’identifier son vrai besoin par rapport à son usage.

En ce qui concerne le confort, les passagers avant sont bien lotis cependant même si le nouveau Puma est un véhicule de cinq places, n’espérez pas non plus transporter trois adultes à l’arrière sur un long trajet car ils auront les épaules collées les uns aux autres.

En ce qui concerne le coffre, c’est une bonne surprise avec une contenance de 456 litres. De plus, il propose un astucieux système appelé “Megabox”. Il s’agit d’un espace de stockage de 80 litres, une sorte de cube étanchedans lequel on peut y mettre une petite valise mais aussi des choses sales ou souillées que l’on pourra laver dans la boîte (elle dispose d’un bouchon d’évacuation). Belle idée, par contre pas de roue de secours possible avec cette “Megabox”.

Puissance ?

Notre modèle disposait de la technologie “Mild Hybrid” qui associe un alterno-d駑arreur de 11,5 kW à une batterie de 48 volts. L’objectif annoncé par FORD est “d’améliorer l’efficacité du moteur essence en apportant plus de puissance dans certaines conditions d’utilisation. Cette hybridation légère, nommée également mHEV, permet ainsi d’augmenter la longévité de votre véhicule et de réduire sa consommation et ses émissions. Il n’est néanmoins pas possible de rouler en mode tout électrique.”. Nous comprenons donc que nous ne sommes pas ici sur des améliorations qui permettent de réduire de façon significative la consommation. Qu’en est-il à l’usage ? Sur les quelques heures de parcours à la fois citadin, mixte et sur autoroute, le moteur1.0 EcoBoost de 125 chevaux (il existe aussi un 155 chevaux) procure au véhicule à la fois un bon temps de réaction au démarrage et aussi un bon de niveau de puissance en dessous de 2.500 trs/mn. On peut penser que le système électrique mHEV contribue de fait à cette efficacité. Cependant tout n’est pas idyllique. Au-delà de 2.500 trs/mn, il nous a fallu quelquefois “descendre un rapport” pour trouver plus de puissance, ce qui bien évidemment a tendance à augmenter la consommation.

Petite cerise sur le gâteau, le côté Docteur Jekyll et Mister Hide de ce nouveau Puma. En effet, il existe cinq modes de conduite sélectionnables (Normal, Eco, Sport, Faible adhérence et Trail). Chaque mode est associé à une ambiance lumineuse différente sur l’écran numérique (évidemment rouge pour le mode Sport). Selon le programme de conduite sélectionné, (modifiable en roulant), des paramètres comme par exemple le correcteur de trajectoire (ESC), le contrôle de traction sont modifiés. Il en est de même si la voiture est dotée d’une boîte automatique.

En ce qui concerne les autres caractéristiques mécaniques, la direction est précise mais les suspensions un peu fermes (phénomène peut être accentué par la monte en dix-sept pouces). On note que, comme d’autres modèles concurrents, ce nouveau Puma en finition “Titanium” est équipé de frein à tambours à l’arrière. Pour avoir des disques, il faut choisir une version ST-Line, dommage.

 

Ce nouveau FORD Puma dispose de bons arguments pour se frayer une certaine place dans le marché ultra concurrentiel des SUV et crossovers compacts. Pour ne pas les citer, il se rapproche esthétiquement d’un RENAULT Captur 2 mais le nouveau Puma offre un aspect plus rond et moins saillant. A mes yeux, il n’est cependant pas aussi attrayant que le nouveau PEUGEOT 2008. Le nouveau Puma pourrait tirer son épingle du jeu grâce à son offre riche en équipements de série. Son système d’hybridation légère lui permet de disposer de 50 % de couple en plus à bas régime et gagner jusqu’à 9 % d’efficacité énergétique lors des accélérations. Et pour certains clients, cet argument pourrait faire mouche.

Harry ANDRE

Fiche technique

Moteur

Type thermique

3 cylindres – 12 soupapes – Turbo essence injection directe + micro hybride – Traction – BVM6

Type électrique

Alterno-démarreur

Transmission

Traction – BVM6

Nombre de soupapes

12

Cylindrée

999 cm³

Puissance électrique

15 ch

Energie

Thermique + Electrique
Dimensions & Poids

Longueur

4.186 m

Largeur

1.808 m

Hauteur

1.537 m

Poids total

1205 kg
Capacités

Coffre

de 456 à
1216 dm³

Réservoir

42 L

Nombre de places

5 places
Performances

Vitesse maximale

191 km/h

0 à 100km/h

9.8 s
Environnement

Emission CO2

127 g/km
Consommations

Consommation mixte carburant

5.6 L/100km
Garantie
Batterie

Voltage

48 V